Chloé Maurel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurel.
Chloé Maurel
MAUREL Chloé.jpg
Chloé Maurel en 2016.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Chloé Maurel, née le 14 octobre 1977 à Marseille, est une historienne française.

Agrégée d'histoire et docteur en histoire contemporaine, elle est chercheuse associée à l’IHMC (CNRS ENS), au CHCSC (université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) et au SIRICE (Paris I - Paris IV). Elle est une spécialiste de l'histoire de l'Organisation des Nations unies et de l'histoire globale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une terminale au lycée Thiers de Marseille, Chloé Maurel décroche un baccalauréat scientifique avec mention Très Bien[1], puis elle poursuit ses études à Paris, à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm (promotion A/L 1997). Elle obtient l'agrégation d'histoire en 2000[2] puis un DEA en 2001. Elle soutient en 2006 une thèse de doctorat d'histoire contemporaine sous la direction de Pascal Ory sur l'histoire de l'UNESCO de 1945 à 1974[3].

En 2001, elle est monitrice à l'Université de Reims, enseigne à l'Université de Paris 1 en 2004, puis à l'Université de Grenoble II (2005), dans un collège et un lycée en Seine-Saint-Denis, puis à l'Université de Caen (2011), à l'Université de Reims puis de nouveau à l'Université de Paris 1 et à l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines[4]. Elle est de 2016 à 2018 professeur d'histoire en khâgne au lycée Louis-le-Grand de Paris, et depuis 2013 professeur d’histoire-géographie en section européenne au lycée Charles-de-Gaulle de Rosny-sous-Bois[5], parallèlement à ses activités de chercheuse.

Elle organise en 2010 à l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (IHMC) un séminaire sur l'histoire mondiale-globale, qui se déroule pendant trois ans, de 2010 à 2013[6]. Puis elle co-organise de 2013 à 2015 un séminaire sur les organisations internationales à Sciences-Po[7].

Elle devient membre du comité de rédaction de la revue Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique et de la Revue Tiers Monde tout en étant chercheuse associée à l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (IHMC, CNRS/ENS/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), au Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) et au laboratoire Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe (SIRICE, Paris I/Paris IV), ainsi qu'à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

En 2017, pour répondre à la demande des commissaires de l’exposition Dakar 66. Chronique d’un festival panafricain, Sarah Frioux-Salgas, Dominique Malaquais et Cédric Vincent, la revue Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique retire un article de Chloé Maurel « qui prend appui sur leurs travaux et singulièrement sur le texte qu’ils ont rédigé dans le cadre de l’exposition, sans se référer assez explicitement à leurs écrits »[8].

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Chine et le monde, 2008, éditions Studyrama, Paris ;
  • Géopolitique des impérialismes, 2009, éditions Studyrama, Paris ;
  • Dossiers d’histoire des relations internationales au XXe siècle, éditions Ellipses, collection « Optimum », Paris ;
  • Histoire de l'Unesco : Les trente premières années : 1945-1974, 2010, éditions de L'Harmattan, Paris (préface de Pascal Ory).
  • Che Guevara[9],[10], 25 novembre 2010, éditions Ellipses, collection « Biographies historiques ».
  • (dir.) Essais d'histoire globale, Paris, L'Harmattan, 2013 (préface de Christophe Charle).
  • Manuel d'histoire globale, Paris, Armand Colin, collection U, 2014.
  • Histoire des idées des Nations unies. L'ONU en 20 notions[11],[12] , Paris, L'Harmattan, 2015.
  • Une brève histoire de l'ONU au fil de ses dirigeants, Éditions du croquant, 2017[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]