Chloé Maurel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurel.
Chloé Maurel
Portrait de Chloé Maurel
Biographie
Naissance (40 ans)
à Marseille
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation École normale supérieureVoir et modifier les données sur Wikidata
Titres chercheuse associée à l’IHMC (CNRS/ENS), au CHCSC (université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) et au SIRICE (Paris I - Paris IV)
Profession HistorienVoir et modifier les données sur Wikidata

Chloé Maurel, née le 14 octobre 1977 à Marseille, est une historienne et essayiste française. Agrégée d'histoire et docteur en histoire contemporaine, elle est chercheuse associée à l’IHMC (CNRS/ENS), au CHCSC (université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) et au SIRICE (Paris I - Paris IV). Elle est une spécialiste de l'histoire de l'Organisation des Nations unies et de l'histoire globale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une terminale au lycée Thiers de Marseille, Chloé Maurel décroche un baccalauréat scientifique avec mention Très Bien[1], puis elle poursuit ses études à Paris, à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm (promotion A/L 1997). Elle obtient l'agrégation d'histoire en 2000[2] puis un DEA en 2001. Elle soutient en 2006 une thèse de doctorat d'histoire contemporaine sous la direction de Pascal Ory sur l'histoire de l'UNESCO de 1945 à 1974[3].

En 2001, elle est monitrice à l'Université de Reims, enseigne à l'Université de Paris 1 en 2004, puis à l'Université de Grenoble II (2005), dans un collège et un lycée en Seine-Saint-Denis, puis à l'Université de Caen (2011), à l'Université de Reims puis de nouveau à l'Université de Paris 1 et à l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines[4]. Elle est actuellement professeur d'histoire en khâgne au lycée Louis-le-Grand de Paris, et professeur d’histoire-géographie en section européenne au lycée Charles-de-Gaulle de Rosny-sous-Bois[5], parallèlement à ses activités de chercheuse.

Elle organise en 2010 à l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (IHMC) un séminaire sur l'histoire mondiale-globale, qui se déroule pendant trois ans, de 2010 à 2013[6]. Puis elle co-organise de 2013 à 2015 un séminaire sur les organisations internationales à Sciences-Po[7].

Elle devient membre du comité de rédaction de la revue Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique et de la Revue Tiers Monde tout en étant chercheuse associée à l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (IHMC, CNRS/ENS/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), au Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) et au laboratoire Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe (SIRICE, Paris I/Paris IV), ainsi qu'à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Chine et le monde, 2008, éditions Studyrama, Paris ;
  • Géopolitique des impérialismes, 2009, éditions Studyrama, Paris ;
  • Dossiers d’histoire des relations internationales au XXe siècle, éditions Ellipses, collection « Optimum », Paris ;
  • Histoire de l'Unesco : Les trente premières années : 1945-1974, 2010, éditions de L'Harmattan, Paris (préface de Pascal Ory).
  • Che Guevara[8],[9], 25 novembre 2010, éditions Ellipses, collection « Biographies historiques ».
  • (dir.) Essais d'histoire globale, Paris, L'Harmattan, 2013 (préface de Christophe Charle).
  • Manuel d'histoire globale, Paris, Armand Colin, collection U, 2014.
  • Histoire des idées des Nations unies. L'ONU en 20 notions[10],[11] , Paris, L'Harmattan, 2015.
  • Une brève histoire de l'ONU au fil de ses dirigeants, Éditions du croquant, 2017

[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]