Alpina Savoie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chiron - Alpina)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alpina.
Alpina Savoie
Description de l'image Bloc-marque-Alpina-.jpg.
Création 1844 : installation du moulin
1892 : première fabrique de pâtes
2003 : création de la société actuelle
Fondateurs Antoine Chiron
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de France Chambéry (France)
Direction Christian Tacquard (président)
Activité Alimentaire
Produits Crozets, Pâtes, semoule, polenta, couscous
Société mère groupe Galapagos
Effectif 140
Site web www.alpina-savoie.com
Chiffre d’affaires 49 M € en 2013

Alpina Savoie est une société française spécialisée dans le secteur agroalimentaire et plus particulièrement dans la production de pâtes.

Issue de l'installation d'un premier moulin en 1844 à Chambéry dans l'actuel département de la Savoie (à cette époque duché de Savoie au sein du royaume de Sardaigne), celui-ci est ensuite modernisé par Antoine Chiron afin d'initier la production de pâtes en 1892, faisant d'Alpina Savoie le plus ancien semoulier-pastier français.

L'actuelle société Alpina Savoie est créée en 2003 à l'issue de la fusion entre Chirons-Moulins de Savoie et sa filiale C. Richard - Pâtes Alpina[1].

Elle est le quatrième producteur français de pâtes[2] et le premier producteur de pâtes biologiques depuis 2008[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Un moulin fut installé par Antoine Chiron en 1844, à Chambéry. Connaissant plus tard la transition de souveraineté entre le duché de Savoie et la France, les Alpes constituent alors le berceau d’une tradition pastière.

L'entreprise produisit ses premières pâtes en 1892. Au lendemain de la première guerre mondiale, en 1918, le moulin de blé tendre est transformé en fabrique de pâtes et semoulerie.

Développement de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Siège et site de production d'Alpina Savoie à Chambéry (Bissy).
Produits d'Alpina Savoie : crozets, pâtes (alphabets) et polenta.

En 1978, elle construit une usine de pâtes et de couscous à Bissy. En 1994, Alpina fait construire un nouveau moulin de blé dur, à l'époque le plus moderne d'Europe, puis obtient en 1997 la norme ISO 9002. En 2003, Alpina Savoie naît de la fusion entre la société Chiron-Moulins de Savoie et sa filiale C. Richard - Pâtes Alpina[3][réf. insuffisante].

En 1997, bien avant le changement d’attente des consommateurs en matière de qualité et de sécurité alimentaire, Alpina Savoie engage des partenariats contractuels avec les opérateurs agricoles français (coopératives et privés) permettant la traçabilité à chaque étape, de la parcelle de l’agriculteur à la distribution, du champs de blé à l'assiette : c'est la filière Alpina Savoie.

En juillet 2007, elle employait 250 personnes sur son site de production de Chambéry. Elle commercialise des pâtes, crozets, semoule, polenta et couscous en grande distribution, pour la restauration, pour les industries agroalimentaires... sous la marque Croix de Savoie ou Alpina Savoie...

En 2008, Alpina Savoie devient le premier fabricant français bio de pâtes. À ce jour l’entreprise est le seul fabricant de pâtes à proposer du Bio France.

En 2009, Alpina Savoie connaît une prise de participation majoritaire par le groupe Galapagos (originaire d'Ille-et-Vilaine), dirigé par Christian Tacquard. La famille Chiron accompagne la reprise de la société jusque fin 2014. Antoine Chiron (descendant du créateur de l'entreprise) assure toujours la gestion du moulin.

En 2011, Alpina Savoie se dote d'une nouvelle identité de marque ainsi que d'une nouvelle stratégie. L’entreprise prend alors un nouveau départ en s’inscrivant dans une nouvelle dynamique d’innovations produits.

La société compte depuis un peu moins de 150 salariés, son chiffre d'affaires annuel s'est élevé à 49 millions d'euros en 2013 et en septembre 2014 Alpina Savoie fête ses 170 ans d'existence[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alpina Savoie, « Histoire », sur alpina-savoie.com
  2. Jérôme Bois, « Il y a 170 ans, Antoine Chiron installait le futur "Alpina" dans la commune », L'Essor savoyard, no 36,‎ , p. 16
  3. "Alpina Savoie va mieux", article de Frédérik Rosin, dans Le Dauphiné libéré Savoie du lundi 5 janvier 2009.
  4. Le Dauphiné libéré, « Chambéry / Alpina : 170 ans de savoir-faire dans les pâtes », sur ledaupine.com,‎ (consulté le 29 septembre 2014)