Chien gris de Saint-Louis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chien gris de Saint-Louis.

Le chien gris de Saint-Louis est une race de chien éteinte, utilisée au Moyen Âge. Comme le chien de Saint-Hubert, il s'agissait d'un chien courant qui composait les meutes royales françaises entre les années 1250 à 1470[1]. Selon Charles IX (1550–1574), ils ont été introduits en France par Louis IX (1226–1270) qui aurait rencontré ces chiens pour la chasse au cerf originaire de Tartarie lors de sa captivité durant la septième croisade et en aurait par la suite ramené une meute en France. Au XVIe siècle, il est appelé chien gris[2].

Selon Jaques du Fouilloux (XVIe siècle), le chien gris est un chien de chasse polyvalent de la couleur du lièvre[3]. Ils ont le poil dur, et sont les ancêtres des races françaises de griffon[4]. Cependant, le poil dur n'est mentionné ni par Charles IX ni par du Fouilloux, et il est possible que le poil dur ait été acquis par des croisements postérieurs avec des chiens français à poil dur[1]. C'était des chiens entêtés et déterminés durant la chasse. Au XIXe siècle, les sujets sont devenus pratiquement impossible à trouver[5].

La paternité des races de griffons[4] et du braque de Weimar[6] et du griffon nivernais[7] est parfois attribué au chien gris de Saint-Louis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Sir John Buchanan-Jardine Bt MFH MBH, Hounds of the World,
  2. IX Charles (préf. Henri Chevreul), La Chasse Royale, (lire en ligne)
  3. Jaques du Fouilloux, La Vènerie de Jaques du Fouilloux, (lire en ligne)
  4. a et b (en) George Johnston, Hounds of France,
  5. Baron Jean-Emmanuel Le Couteulx de Canteleu, La Vénerie Française,
  6. « Bref historique », sur cercledesamateursdubraquedeweimar.com, C.A.B.W (consulté le 30 novembre 2013)
  7. Isabelle Collin, Marie-Paule Daniels-Moulins, Florence Desachy, Claire Dupuis, Giovanni Falsina et Valeria Rossi (préf. Yves de Clercq), L'encyclopédie mondiale des chiens, Paris, De Vecchi, (ISBN 978-2-7328-9223-8)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]