Chien écouteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chien d'assistance dans un magasin alimentaire.

Un chien écouteur est un type de chien d'assistance spécialement sélectionné et formé pour aider les gens qui sont sourds ou malentendants en signalant à leur maître des sons importants, tels que des sonneries de sonnettes, de détecteurs de fumée, de téléphones, ou de réveils. Ils peuvent aussi travailler à l'extérieur de la maison, en signalant des sons issus des alentours, tels que les sirènes, les chariots élévateurs à fourche et une personne prononçant le nom de son maître.

Formation[modifier | modifier le code]

Les chiens qui peuvent devenir chiens écouteurs sont testés : bon tempérament, réactivité au son, et la volonté de travailler. Après le passage d'examens préliminaires, ils sont formés à l'obéissance de base et exposés aux choses auxquelles ils devront faire face en public, tels que les ascenseurs, les chariots, et les différents types de personnes. Seulement après la période de socialisation sont-ils formés dans les sons d'alerte.

Les chiens écouteurs peuvent être formés en trois mois, bien que beaucoup soient formés en près d'un an. Généralement, la formation consiste à apprendre au chien à reconnaître un son particulier et puis d'en alerter leur maître ou de le mener à la source du bruit. Ils peuvent également être éduqués à entraîner leur maître à l'écart, comme dans le cas d'une alarme incendie.

Alors que beaucoup de chiens écouteurs sont formés comme il est indiqué ci-dessus, il est important de noter que ce n'est pas une obligation légale, il y a des personnes sourdes ou malentendantes qui ont, légalement, brillamment relevé le défi de la formation de leur propre chien écouteur.

Chien d'assistance attendant couché pendant que son maître est occupé à la vérification des livres à la bibliothèque.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le titre III de l’Americans with Disabilities Act de 1990 permet aux chiens écouteurs, chiens guide et chiens d'assistance, l'accès à n'importe quel lieu où le public est autorisé. Le Fair Housing Act permet aux chiens écouteurs ainsi qu'à d'autres types d'animaux d'assistance de visiter et de vivre dans des logements qui n'acceptent pas d'animaux domestiques[1]. L’Office of Fair Housing and Equal Opportunity (en) du Département du Logement et du Développement urbain des États-Unis enquête sur les plaintes concernant le refus d'accommodement raisonnable relatif à des animaux d'assistance[2]. Les lois de certains États prévoient même des amendes ou des sanctions pénales pour interférer avec ou refuser l'accès à un chien d'écouteur.

Les chiens écouteurs portent souvent une laisse et un collier orange vif pour les identifier. Certains portent également une cape, qui peut ou non être orange. D'ailleurs, aux États-Unis, le chien d'assistance, qu'il soit guide, écouteur ou autre, n'est pas légalement tenu de posséder ou de porter un badge, laisse, collier, ou tout autre élément identitaire.

Au Royaume-Uni, les chiens écouteurs portent une veste portant le logo de l'organisme de bienfaisance (Hearing Dogs for Deaf People (en)) qui les forme et les subventionne.

En Australie, les chiens écouteurs sont formés par le biais de l'association internationale des Lions Club de l'Australie. Ils portent une laisse, un collier orange vif et un harnais pour les identifier, et possèdent une carte qui les identifie. Ils sont autorisés par la loi à accéder avec leur maître aux endroits qui sont ouverts au public.

Les labradors, les golden retriever, les bergers allemands, les dobermanns pinscher, les rottweilers et les colleys peuvent être sélectionnés pour devenir chiens écouteurs.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hearing dog » (voir la liste des auteurs).