Les Aventures de Chick Bill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chick Bill)
Aller à : navigation, rechercher
Les Aventures de Chick Bill
Série
Logo de la série
Logo de la série

Auteur Tibet
Genre(s) western, aventures, humour

Personnages principaux Chick Bill
Petit Caniche
Dog Bull
Kid Ordinn

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Éditeur Le Lombard
Nb. d’albums 70

Les Aventures de Chick Bill est une série de bande dessinée créée par Tibet. Reprenant les codes et l'univers du western, elle raconte les aventures humoristiques d'un jeune cow-boy, Chick Bill. Tibet est l'auteur à part entière d'une grande partie des épisodes, mais la série a également été scénarisée par André-Paul Duchâteau et Greg et, le temps d'un épisode, par René Goscinny. Les dessins des deux derniers albums sont co-signés par Tibet et Frank Brichau.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jeune cow-boy Chick Bill vit des aventures trépidantes, toujours accompagné de ses amis, le jeune Indien Petit Caniche, le shérif Dog Bull et le shérif adjoint Kid Ordinn. L'action se passe pour l'essentiel en Arizona, où se trouve la ville imaginaire de Wood City dont Dog Bull est le shérif, mais les protagonistes peuvent être amenés à se déplacer dans d'autres régions des États-Unis, voire dans d'autres pays. Les péripéties vécues par les héros sont souvent sérieuses, mais les histoires gardent toujours un ton léger, voire loufoque, avec Dog Bull et surtout Kid Ordinn dans les rôles des personnages comiques.

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Chick Bill : jeune cow-boy courageux et altruiste.
  • Petit Caniche : enfant indien blackfoot, ami de Chick Bill, qu'il accompagne constamment. Intrépide et forte tête, il fait preuve à l'occasion d'une force physique surprenante.
  • Dog Bull : shérif de Wood City, ami de Chick Bill. Honnête, mais bourru et quelque peu borné, il est régulièrement enragé par les maladresses de son adjoint Kid Ordinn, qu'il a tendance à tyranniser.
  • Kid Ordinn : adjoint de Dog Bull, ami de Chick Bill. Benêt, goinfre, maladroit et immature, il fait figure à Wood City moins de policier que d'« idiot du village ». Ses gaffes et ses mésaventures fournissent souvent le moteur de l'action, au point qu'il devient l'antihéros de la série, dont il prend progressivement la vedette aux dépens de Chick Bill lui-même. Outre les histoires longues, il est également le protagoniste à part entière d'histoires comiques courtes, appelées les « Kidordinneries ».
  • Black Skelett : méchant dans plusieurs épisodes ; hors-la-loi cruel et vindicatif, particulièrement haineux à l'égard de Kid Ordinn.
  • Panthario : hors-la-loi mexicain au visage de félin. Méchant récurrent des trois premiers albums, il disparaît au moment où Tibet abandonne le style animalier.

Naissance et évolution de la série[modifier | modifier le code]

Tibet crée ses personnages en 1952 à la demande de Raymond Leblanc, patron des Éditions du Lombard, en vue d'une publication dans le Journal de Tintin[1]. Le dessinateur, qui a débuté au Journal de Mickey, emploie initialement un style comparable à celui des bandes dessinées Disney : tous les personnages ont alors des traits d'animaux, ou au minimum des nez en forme de truffes [2]. Chick Bill est alors un lionceau et Kid Ordinn un cochon, tandis que Dog Bull et Petit Caniche sont respectivement - et comme leurs noms l'indiquent - un bulldog et un caniche. Dans les premières esquisses des personnages, Tibet avait envisagé d'appeler son héros « Mac Aniche », puis « Caniche intrépide », pour finalement donner le nom de Petit Caniche à l'ami du protagoniste[3].

Hergé, qui est alors directeur artistique du Journal de Tintin, n'est cependant pas convaincu du potentiel de la série. En effet, le style « western comique animalier » choisi par Tibet lui rappelle trop l'une de ses propres histoires, Popol et Virginie au pays des Lapinos, dont il conserve un mauvais souvenir. Plutôt que dans Tintin, Raymond Leblanc choisit alors de publier Chick Bill dans un autre hebdomadaire pour la jeunesse, Chez Nouz/Junior[1], et dans la version flamande du même journal, Ons Volkske[4], où la série commence à paraître en 1953[2].

Au vu de son succès auprès des lecteurs, la série est finalement accueillie dans les pages du Journal de Tintin[1], mais son dessin doit alors être sensiblement modifié. Hergé, toujours réticent, souhaite en effet que les séries qui paraissent dans le journal adoptent le style ligne claire. Tibet se conforme à sa demande, et abandonne les traits animaliers de ses personnages[2].

Le troisième épisode, La Route d'acier, représente une sorte de transition, des personnages « humains » y cohabitant avec des personnages d'animaux anthropomorphes, dont les caractéristiques animales sont nettement plus discrètes que dans les deux précédents albums : Dog Bull y porte pour la première fois ses moustaches, qui masquent ses traits canins. À partir du quatrième album, Kid Ordinn le rebelle, Tibet « humanise » définitivement ses personnages. Après ce changement de style, la série continue de connaître le succès[2] et demeure pendant plusieurs décennies — à l'instar de Ric Hochet, autre série de Tibet — l'une des bandes dessinées vedettes du journal Tintin et des Éditions du Lombard[1].

Albums[modifier | modifier le code]

Cette liste tient compte de la chronologie de parution des albums.

Chick Bill paraît dans plusieurs séries : collection Le Lombard (1 au 9 puis 15 et 16), Les Aventures de Chick Bill, Dog Bull et Kid Ordinn (10 à 14, en bichromie), collection Jeune Europe (17 à 24), collection Chick Bill (25 au 34) et la série actuelle (35 et suivants). Certains albums seront réédités dans la série actuelle à partir de 1973, d'autres dans la collection Bédingue ou chez d'autres éditeurs (P&T Production, par exemple). Le titre de la série change aussi régulièrement : Les Aventures de Chick Bill en Arizona (1 et 2), Les Nouvelles aventures de Chick Bill le cow-boy (3 à 7), Les Aventures de Chick Bill (8, 9, 17, 18, 35 et suivants), Les Aventures de Chick Bill, Dog Bull et Kid Ordinn (10 au 14), Chick Bill le cow-boy (19 au 24), Chick Bill (25 au 34).

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Décès de Tibet, l’auteur de « Chick Bill » et de « Ric Hochet », Actua BD, 3 janvier 2010
  2. a, b, c et d Didier Pasamonik, Chick Bill contre l’Invisible par Tibet - Le Lombard , actuabd.com, 17 mai 2006
  3. Vincent Odin, Mystères, DanMiel Maghen, , 360 p. (ISBN 978-2-35674-040-3, lire en ligne)
  4. Tibet sur lambiek.net
  5. Une version redessinée est éditée en 1992.

Liens externes[modifier | modifier le code]