Chicago (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chicago (homonymie).
Chicago
Description de cette image, également commentée ci-après
Chicago.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock, pop rock, jazz-rock
Années actives Depuis 1967
Labels Columbia Records, Warner Bros., Rhino Records
Site officiel www.chicagotheband.com
Composition du groupe
Membres Robert Lamm
Lee Loughnane
James Pankow
Keith Howland
Lou Pardini
Walfredo Reyes Jr.
Ray Herrmann
Neil Donell
Brett Simons
Ramon Yslas
Anciens membres Walter Parazaider
Danny Seraphine
Peter Cetera
Terry Kath
Donnie Dacus
Laudir de Oliveira
Chris Pinnick
Dawayne Bailey
Bruce Gaitsch
Bill Champlin
Drew Hester
Jason Scheff
Tris Imboden
Jeff Coffey
Daniel de los Reyes

Chicago est un groupe de rock, pop rock et jazz-rock américain, originaire de Chicago, dans l'Illinois. Le nom du groupe s'inspire de The Chicago Transit Authority, nom de la compagnie gérant les transports en commun dans la ville de Chicago.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années 1960–1980[modifier | modifier le code]

La formation originale du groupe comporte sept musiciens : une section de cuivres composée de Walter Parazaider (saxophone), James Pankow (trombone) et Lee Loughnane (trompette), ainsi que Terry Kath (guitare, chant), Robert Lamm (claviers, chant), Danny Seraphine (batterie) et Peter Cetera (basse, chant).

Le Brésilien Laudir de Oliveira (percussions) rejoint le groupe en 1973, d'abord comme musicien de sessions sur les albums Chicago VI et Chicago VII, puis comme membre officiel du groupe à partir de l'album Chicago VIII. Il quittera le groupe en 1981 après la tournée de l'album Chicago XIV.

Suite au décès accidentel de Terry Kath en 1978, le guitariste et chanteur Donnie Dacus rejoint le groupe pour les albums Hot Streets et Chicago XIII. Le guitariste Chris Pinnick lui succède pour l'enregistrement de l'album Chicago XIV (1980). Bill Champlin (guitariste, claviers et chant) devient membre du groupe à partir de 1981 jusqu'en 2010. Son arrivée coïncide avec un changement d'orientation musicale et le choix de David Foster comme nouveau producteur.

Peter Cetera quitte le groupe en 1985 et se lance dans une carrière solo. Le bassiste Jason Scheff le remplace. Après l'album Chicago 18, le guitariste Dawayne Bailey remplace Chris Pinnick.

Années 1990[modifier | modifier le code]

En 1990, le batteur Tris Imboden remplace Danny Seraphine. En 1995, le guitariste Dawayne Bailey est remplacé par Keith Howland. Après tous ces mouvements, quatre des sept membres d'origine — Lamm, Loughnane, Pankow et Parazaider — restent au sein du groupe en 2006, accompagnés de Champlin, Howland, Imboden et Scheff.

En 1993, Chicago écrit et enregistre son 22e album Chicago XXXII: Stone of Sisyphus[1]. L'albu mest un retour dans la composition traditionnelle des années 1970[2].

Parmi les nombreux succès du groupe, les trois titres qui sont classé 1er aux États-Unis : If You Leave Me Now (1976), Hard to Say I'm Sorry (1982) et Look Away (1988), et les standards comme 25 or 6 to 4 (N°4 en 1970), Saturday in the Park (N°3 en 1972) et Hard Habit to Break (N°3 en 1984).

Années 2000[modifier | modifier le code]

Le 21 mars 2006, leur nouvel album studio depuis Twenty 1 arrive avec Chicago XXX. Il est produit par Jay DeMarcus, bassiste et chanteur du trio Rascal Flatts[3], fan de longue date des Chicago[4].

Chicago apparait plusieurs fois au MGM Grand Las Vegas en mars, mai et octobre 2006[3],[5]. En juillet 2006, le groupe joue aux États-Unis avec Huey Lewis and the News[6].

Le 2 octobre 2007, Rhino Records sort le coffret double-disques The Best of Chicago: 40th Anniversary Edition (Chicago XXXI), un best-of comprenant 40 ans de carrière, similaire à The Very Best of: Only the Beginning, sorti quatre ans plus tôt. En 2008, Stone of Sisyphus – anciennement Chicago XXII, désormais officialisé sous le titre Chicago XXXII – est publié en grand format[1],[2].

Drew Hester, percussionniste et batteur des Foo Fighters, se joint au groupe en janvier 2009 en remplacement de Imboden, tombé malade[7], et continue avec le groupe jusqu'au retour de Imboden plus tard dans l'année[8]. En août 2009, Champlin est renvoyé du groupe[9]. Il est remplacé par Lou Pardini[10].

Années 2010[modifier | modifier le code]

En 2010, Chicago tourne avec the Doobie Brothers (et plus tard de nouveau en 2017)[11]. Une performance de 2011 est enregistrée et publiée sur HDNet durant laquelle les Doobie Brothers se rejoints par Chicago[12]. Le groupe apparait dans la neuvième saison de American Idol[13]. Le 24 juillet 2011, le groupe joue au Red Rocks dans le Colorado, avec la Colorado Symphony Orchestra[14].

Avec Chicago XXXIII: O Christmas Three, le groupe fait appel au producteur Ramone (qui a contribué à la réédition spéciale Noël de What's It Gonna Be, Santa?) pour un enregistré un album de Noël[15]. Dolly Parton participe à l'album[15] qui est publié en octobre 2011. Entre-temps, Rhino sort Chicago XXXIV: Live in '75, un coffret deux disques comprenant leur performance des 24–26 juin 1975 au Capital Centre de Largo, dans le Maryland[16].

En janvier 2017, CNN Films diffuse une documentaire biographique du groupe intitulé Now More Than Ever: The History of Chicago[17]. Il est réalisé et édité par Peter Pardini, neveu de Lou Pardini, et produit par le groupe[18].

Chicago débute sa tournée 2018 le samedi 13 janvier, lors d'un concert au Xcite Center de Bensalem, en Pennsylvanie[19]. En juillet 2018, le groupe annonce le départ de Walter Parazaider[20].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1969 : The Chicago Transit Authority US N°17; UK N°9
  • 1970 : Chicago US N°4; UK N°6
  • 1971 : Chicago III US N°2; UK N°31
  • 1971 : Chicago at Carnegie Hall US N°3
  • 1972 : Chicago V US N°1; UK N°24
  • 1973 : Chicago VI US N°1
  • 1974 : Chicago VII US N°1
  • 1975 : Chicago VIII US N°1
  • 1975 : Chicago IX - Chicago's Greatest Hits (compilation) US N°1
  • 1976 : Chicago X US N°3; UK N°21
  • 1977 : Chicago XI US N°6
  • 1978 : Hot Streets US N°12
  • 1979 : Chicago 13 US N°21
  • 1980 : Chicago XIV US N°71
  • 1981 : Greatest Hits, Volume II (compilation) US N°171
  • 1982 : Chicago 16 US N°9; UK N°44
  • 1984 : Chicago 17 US N°4; UK N°24
  • 1986 : Chicago 18 US N°35
  • 1988 : Chicago 19 US N°37
  • 1989 : Greatest Hits 1982-1989 (compilation) US N°37
  • 1991 : Twenty 1 US N°66
  • 1995 : Night and Day Big Band US N°90
  • 1997 : The Heart of Chicago 1967-1997 (compilation) US N°55; UK N°21
  • 1998 : The Heart of Chicago 1967-1998 Volume II (compilation) US N°154
  • 1998 : Chicago XXV: The Christmas Album US N°47
  • 1999 : Chicago XXVI: Live in Concert (live)
  • 2002 : The Very Best of: Only the Beginning US N°38; UK N°11
  • 2003 : The Box (coffret)
  • 2005 : Love Songs (compilation) US N°57
  • 2006 : Chicago XXX US N°41
  • 2007 : The Best of Chicago: 40th Anniversary Edition (compilation) US N°100
  • 2008 : Chicago XXXII: Stone of Sisyphus US N°122
  • 2014 : Chicago XXXVI : Now

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ed Payne, « Chicago releases 'lost' album 15 years after recording it », sur www.cnn.com, Cable News Network, (consulté le 19 septembre 2017)
  2. a et b Dan LeRoy, « Chicago returns with a record that's been sitting on the shelves for 15 years », sur Cleveland Scene, Cleveland, Ohio, USA, Cleveland Scene, (consulté le 29 septembre 2017)
  3. a et b « Chicago moving to Las Vegas? », Las Vegas Sun, Las Vegas, Nevada, USA, Las Vegas Sun,‎ (lire en ligne)
  4. (en) (en-US) « Their kind of band, Chicago is », Orange County Register, Anaheim, California, USA, Southern California News Group,
  5. (en-US) Mike Weatherford, « Chicago », Las Vegas Review-Journal, Las Vegas Review-Journal, Inc.,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Mike Curtin, « Old acts show some flash at SPAC », Glens Falls Post-Star, Glens Falls, New York, USA, Robert Forcey,‎ (lire en ligne).
  7. Kara Pound, « Chicago | StAugustine.com », St. Augustine, Florida, U.S.A., staugustine.com, (consulté le 8 février 2017)
  8. (en-US) Dave Lifton, « Drew Hester Leaves Chicago », sur Ultimate Classic Rock, (consulté le 28 septembre 2017)
  9. (en) Bill Champlin, « Bill Champlin, formerly of Chicago: Something Else! Interview », sur Something ELSE!, (consulté le 28 septembre 2017).
  10. (en) Ed Payne, « Musician Bill Champlin leaves Chicago », sur www.cnn.com, Cable News Network, (consulté le 28 septembre 2017).
  11. Allison Reitz, « Chicago, Doobie Brothers tour rolls out co-headlining dates for summer 2010 | TicketNews », sur www.ticketnews.com, TicketNews, (consulté le 28 septembre 2017)
  12. (en-US) Gary Dretzka, « Movie City News: Chicago in Chicago: Blu-ray », sur moviecitynews.com, (consulté le 28 septembre 2017)
  13. Craig Berman, « 'Idol' voters make DeWyze choice », Today,‎ (lire en ligne)
  14. (en-US) « Chicago with the Colorado Symphony », sur www.artscomplex.com, City and County of Denver, (consulté le 28 septembre 2017).
  15. a et b (en-US) Matt Wardlaw, « Chicago Reveal More Details About Holiday Album », sur Ultimate Classic Rock, Loudwire Network, (consulté le 29 septembre 2017)
  16. « Chicago and Doobie Brothers Announce 2012 Tour », Ultimateclassicrock.com, (consulté le 26 septembre 2012)
  17. « CNN Films Premieres ‘NOW MORE THAN EVER: The History of Chicago’ on New Year’s Day », Cable News Network, (consulté le 28 septembre 2017)
  18. Paul Farhi, « Why did CNN air a documentary about the band Chicago produced by band members? », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  19. (en) Andy Vineberg, « Chicago gets Parx Casino’s new Xcite Center off to rousing start », GateHouse Media, LLC, (consulté le 4 février 2018).
  20. (en-US) « Band Members – Chicago », sur chicagotheband.com (consulté le 10 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]