Cheval indien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cheval indien est un film canadien présenté au Festival international du film de Toronto 2017[1] et sorti en salles en 2018. Le film a été réalisé par Stephen Campanelli et écrit par Dennis Foon.

Le film est une adaptation du roman Indian Horse de Richard Wagamese. L'histoire est centrée sur Saul, un jeune Canadien des Premières Nations qui survit au pensionnat indien et devient une étoile hockey sur glace[2]. Saul est représenté à différents âges par les acteurs Sladen Peltier (à 6 ans), Forrest Goodluck (à 15 ans) et Ajuawak Kapashesit (à 22 ans).

Le film a été principalement tourné à Sudbury et à Peterborough, en Ontario[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Saul Cheval indien est élevé par sa grand-mère sur les terres ancestrales. Quand sa grand-mère meurt, Saul est découvert par les autorités et placé de force dans un pensionnat destiné aux autochtones et à qui on interdit l'utilisation de leur langue ojibwe.

Au pensionnat, Saul est témoin des abus sur les enfants. Un jour, le père Gaston inaugure une activité de plein air, le hockey sur glace. Saul est trop jeune pour jouer, mais convainc le père Gaston de lui donner le travail d'entretien de la patinoire, ce qui lui permet de passer du temps sur la glace et d'apprendre à jouer. En regardant des matches de hockey à la télévision, il comprend la technique du jeu. Lorsque l'un des joueurs de l'équipe est blessé, Saul le remplace et surprend tout le monde par son habileté.

Saul est finalement confié à une famille d'accueil dans une ville minière où il peut continuer de jouer au hockey. Il se joint bientôt à l'équipe Moose (orignal) formée entièrement d'autochtones. Saul devient rapidement l'étoile de l'équipe, mais les succès de l'équipe se butent au racisme. Un soir, après une victoire, tous les équipiers, sauf Saul en raison de son talent, subissent une raclée dans un pub.

Saul attire l'attention des Monarchs de Toronto. Hésitant, il finit par accepter leur offre et se joint à l'équipe où il conserve son numéro 13, que personne ne porte par superstition. Saul devient la cible d'injures racistes de ses adversaires, du public et même de ses coéquipiers. Excédé, poussé à la violence, il finit par quitter l'équipe et par abandonner le sport. Il végète alors durant une dizaine d'années. Un soir, il aperçoit Lonnie, un ancien élève du pensionnat, vautré dans une ruelle, souffrant d'alcoolisme. Confronté à ses propres problèmes de santé, Saul entre dans un centre de réadaptation. Il revient sur son passé au pensionnat où le père Gaston avait commis des abus sur lui. Il visite également ses terres ancestrales, puis retourne dans sa famille d'accueil, où il est chaleureusement accueilli par les membres de la famille et d'anciens coéquipiers du Moose.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Réalisation Stephen Campanelli
Production Clint Eastwood, Paula Devonshire

Trish Dolman, Christine Haebler

Scénario Dennis Foon
D'après Indian Horse de Richard Wagamese
Musique Jesse Zubot
Photographie Yves Bélanger
Montage Jamie Alain, Geoff Ashenhurst, Justin Li
Première 15 septembre 2017(TIFF)
Durée 100 minutes
Pays Canada
Langue Anglais

Ojibwe

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteur Rôle
Sladen Peltier Saul (6 ans.)
Forrest Goodluck Saul (15 ans)
Ajuawak Kapashesit Saul (22 ans)
Michiel Huisman Père Gaston
Martin Donovan Jack Lanahan
Michael Murphy Père Quinney
Edna Manitowabi Naomi
Melanie McLaren Ruth
Johnny Issaluk Sam
Skye Pelletier Benjamin (11 ans)
Evan Adams Evan
Lisa Cromarty Karen
Michael Lawrenchuk Fred Kelly
Will Strongheart Virgil
Tristen Marty-Pahtaykan Buddy Blackwolf
Vance Banzo Ernie Jack
Braeden Crouse Lonnie (9 ans)
Nathan Alexis Lonnie (25 ans)
Eva Greyeyes Rebecca Wolf
Lisa Oopik Minich Katherine Wolf
Dylan Cook Stu Little Chief
Michael Vincent Dagostino Docteur
Wayne Charles Baker Shaboogesick

Réception[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Sur le site Rotten Tomatoes, le film obtient un taux de satisfaction de 88% et une note moyenne de 6,4/10[4].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Le film a remporté le premier prix au Festival international du film de Vancouver[5]. Sladen Peltier a été nommé comme meilleur acteur de soutien aux 6th Canadian Screen Awards.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Craig Takeuchi, « Film adaptation of Richard Wagamese's novel Indian Horse to screen at VIFF 2017 », The Georgia Straight, sur The Georgia Straight, Vancouver Free Press, (consulté le 12 avril 2018)
  2. Frank Peebles, « Indian Horse head to screen with local talent », Prince George Citizen, sur Prince George Citizen, Glacier Media, (consulté le 12 avril 2018)
  3. Regan Reid, « Production underway on Indian Horse », Playback, sur Playback, Brunico Communications, (consulté le 12 avril 2018)
  4. « Indian Horse (2018) », Rotten Tomatoes, sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 13 avril 2018)
  5. « Indian Horse Wins Coveted VIFF Super Channel People's Choice Award », 33rd Vancouver International Film Festival, Greater Vancouver International Film Festival Society, (consulté le 15 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]