Cheurfa n'Bahloul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cheurfa n'Bahloul
Cheurfa n'Bahloul
Noms
Nom arabe الشرفة نبهلول
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tizi Ouzou
Daïra Azazga
Commune Azazga
Statut Village
Géographie
Coordonnées 36° 43′ 14″ nord, 4° 22′ 42″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Cheurfa n'Bahloul

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Cheurfa n'Bahloul

Chorfa n'Bahloul (aussi appelé Cheurfa ou encore Cheurfa em Behloul) est un village kabyle de la commune d'Azazga, daïra d'Azazga, wilaya de Tizi Ouzou[1] . Le Village de Cheurfa n Bahloul fait partie du Arch des Aït Ghobri.

Localisation[modifier | modifier le code]

Cheurfa n'bahloul est un des villages de la commune d'Azazga, de la wilaya de Tizi-ouzou. Le village est situé 3 km à l'est du chef-lieu et à 40 km de Tizi-Ouzou. Le village abrite le mausolée du saint patron Sidi bahloul ben assem.

Hameaux[modifier | modifier le code]

neant

Histoire[modifier | modifier le code]

Cheurfa n Bahloul a joué un grand rôle dans l'histoire de la Grande Kabylie avec les liens de sa Zaouïa avec la Zaouïa Sidi Ali Ou Taleb de Koukou aux XVe, XVIe et XVIIe siècles et avec la Rahmania aux XVIIIe et XIXe siècles (liens avec Cheurfa de Boudjellil, avec Ibahlal près de Tazmalt, Hanif et d'autres Cheurfa de Kabylie et du Maghreb)[réf. nécessaire].

Cheurfa n Bahloul est le 1er village rejoint par le Colonel Mohand Oulhadj, chef de la Wilaya III après le cesser-le-feu de 1962 marquant l'indépendance de l'Algérie[réf. nécessaire].

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Le village possède un bureau de poste. un petit stade en construction . une grande mosquée qui est aussi école coranique (zaouia (terme arabe pour dire école coranique, et qui littéralement veut dire "coin" et un sanctuaire (taqubbet, en berbère) en arabe adharihe. Il existe également depuis peu une annexe administrative de la mairie d'Azazga.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Sidi Bahloul et Sidi M'hamed ben Bahloul sont des saints soufis marabouts, imrabden, de Kabylie qui ont vécu aux XVe et XVIe siècles, durant la même période que Sidi Yahia El Aïdli de Tamokra dans la région d'Akbou et la sainte Yemma Gouraya de Béjaïa.

Chorfa n'Bahloul abrite

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret no 84-365 du fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 67,‎ , p. 1509 (lire en ligne).