Chepniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chepniers
Chepniers
L'église Saint-Étienne, ancienne commanderie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Saintonge
Maire
Mandat
Thierry Clemenceau
2020-2026
Code postal 17210
Code commune 17099
Démographie
Gentilé Chepniacais
Population
municipale
646 hab. (2017 en diminution de 4,3 % par rapport à 2012)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 15′ 29″ nord, 0° 18′ 32″ ouest
Altitude Min. 71 m
Max. 124 m
Superficie 28,21 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton des Trois Monts
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Chepniers
Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Chepniers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chepniers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chepniers
Liens
Site web www.chepniers.fr

Chepniers est une commune du Saintongeais en France ( Sud-Ouest ) située dans le département de la Charente-Maritime en Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Chepniacais[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Livenne traversant le bourg.

La Livenne, affluent de la Gironde, traverse la commune.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Chepniers est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Chepniers est issu du gaulois cassanos, signifiant chêne[6]. Chepniers s'est paraît-il appelé Chaunier au XVe siècle, Chempniers au XVIIIe siècle, sur les actes notariés on trouve aussi Chenier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1800 Pierre de Flambard    
1800 1807 M. Gombaud    
1807 1814 M. Morineau    
1814 1822 Pierre Chauve    
1822 1831 Jacques Riquet    
1832 1848 Jean-Sylvain de Flambard    
1848 1849 Jean Chauve    
1849 1852 Jean Boutry    
1853 1855 Louis-Pierre Perrier    
1855 1874 Firmin Coustolle    
1875 1912 Marcel Elie    
1912 1925 Pierre Démontis    
1925 1928 Henri Richard    
1928 1929 Alphonse Chauve    
1929 1935 Saint-Jean Cellier    
1935 1945 Médéric Clémenceau    
1945 1946 André Juillon    
1946 1947 Marcel Latouche    
1947 1961 Gaston Heulet    
1961 1977 Olivier Gaignerot    
1977 1991 Philippe Jullien    
1991 2001 Yvon Lhermite    
2001 2014 René Ménard    
2014 En cours Michel Louassier   Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1685. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2017, la commune comptait 646 habitants[Note 2], en diminution de 4,3 % par rapport à 2012 (Charente-Maritime : +2,48 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1685 1709 1713 1720 1738 1763 1768 1774 1776
485456421417460619440479532
1789 1793 1795 1799 1806 1815 1820 1831 1836
287774808825875843846992993
1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881
1 018996955950896821912887936
1886 1891 1896 1901 1906 1911 2006 2011 2016
882838860869857804641664653
2017 - - - - - - - -
646--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (31,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (28,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d'hommes (0 à 14 ans = 16,2 %, 15 à 29 ans = 15,2 %, 30 à 44 ans = 20 %, 45 à 59 ans = 19 %, plus de 60 ans = 29,5 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 16,6 %, 15 à 29 ans = 9,5 %, 30 à 44 ans = 20,2 %, 45 à 59 ans = 19,9 %, plus de 60 ans = 33,8 %).
Pyramide des âges à Chepniers en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
9,2 
75 à 89 ans
11,7 
20,0 
60 à 74 ans
21,2 
19,0 
45 à 59 ans
19,9 
20,0 
30 à 44 ans
20,2 
15,2 
15 à 29 ans
9,5 
16,2 
0 à 14 ans
16,6 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Le foyer, près de l'église.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Saint-Étienne date des XIIe et XIIIe siècles. C'était une ancienne commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem[13]. L'arrière du bâtiment en est caractéristique. Elle est inscrite monument historique depuis 1935[14].

Une croix monumentale datant de 1682 se trouve dans le cimetière derrière l'église.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  6. Henriette Walter, L'aventure des mots français venus d'ailleurs, Robert Laffont, p. 44.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. « Évolution et structure de la population à Chepniers en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 17 janvier 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population de la Charente-Maritime en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 17 janvier 2010)
  13. « Église Saint-Étienne (notice) », notice no IA00042859, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Église Saint-Étienne », notice no PA00104648, base Mérimée, ministère français de la Culture