Chenoua (montagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chenoua.
Chenoua
Vue du Chenoua. La stèle Camus au premier plan
Vue du Chenoua. La stèle Camus au premier plan
Géographie
Altitude 905 m
Massif Atlas tellien
Coordonnées 36° 36′ 23″ nord, 2° 22′ 21″ est
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tipaza
Daïra Tipaza

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Chenoua

Le Chenoua (Djebel Chenoua ou Adrar n Cenwa en berbère) est une montagne de 905 m d'altitude, située dans la région de Tipaza, au nord de l’Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation, topographie[modifier | modifier le code]

Le massif du mont Chenoua est, à l'ouest, le point culminant des collines du Sahel algérois. Il est entouré à l'est par l'oued Nador, rivière de Tipaza et à l'ouest par l'oued El Hachem, rivière de Cherchell.

En rejoignant la mer, le Chenoua forme une alternance de falaises et de plages, visibles depuis la route panoramique qui longe la Méditerranée. La corniche du Chenoua, qui s’étend jusqu’à Cherchell (Césarée), abrite de petites plages pittoresques. Le cap Chenoua ou Ras el Amouch offre une vue sur la baie et une promenade dans les grottes de la falaise[1].

Vie sauvage[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Flore[modifier | modifier le code]

Plusieurs espèces floristiques rares sont observées dans le mont Chenoua et sont réparties sur différentes zones, notamment : Phillyrea latifolia, Narcissus humilis (annexe 1 de la convention de Berne), Genista linifolia, Euphorbia paralias et Euphorbia bivonae, Pancratium maritimum, Lavatera arborea et Lavatera maritima, Rhamnus saxatilis, Pteris aquilina. On rencontre également Limonium gougetianum, endémique algéro-tunisienne.

Le mont Chenoua se distingue également par la présence de champs entiers du palmier nain Chamaerops humilis, espèce menacée sur le pourtour méditerranéen et par la culture de variétés particulières à la zone (cultivars de figuiers, d’oliviers et de grenadiers).

Faune[modifier | modifier le code]

Le mont Chenoua abrite de grandes potentialités en faune invertébrée et herpétofaune, la diversité d’habitats et d’écosystèmes remarquablement préservés favorise l’établissement de nombreuses et diverses espèces d’oiseaux marins, d’oiseaux d’eau, de rapaces et de passereaux. Parmi les espèces les plus remarquables : la perdrix rouge, la huppe fasciée, l’aigrette garzette, la buse féroce, le martin-pêcheur, la cigogne blanche, l’échasse blanche, le pétrel tempête, le puffin cendré, le caracal, le porc-épic.

Activités[modifier | modifier le code]

Du marbre est tiré des carrières du Chenoua.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Algérie, les guides bleus, Hachette, Paris, 1974, p. 197