Chenini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Chenini Nahal
Vue de la mosquée et d'une partie du village ancien

Chenini (شنني) est un village troglodytique berbérophone du sud de la Tunisie situé à 18 kilomètres de Tataouine.

Saint Augustin estime que Kenini, qui tire son origine de Kanaan, est l'origine du mot Chenini. Dans le patois de Tataouine, le verbe « chenna » signifie « mélanger ».

Description[modifier | modifier le code]

Ancienne habitation

Il est surplombé par un ksar citadelle, ou kalâa, juché sur une butte à environ 500 mètres d'altitude. Il s'agit d'un lieu de stockage des réserves alimentaires et des biens de valeur qui servait également de refuge en cas d'attaque. Comme les ksour de Douiret ou Guermessa, il a « permis aux Berbères […] de se maintenir, tout en établissant des relations de clientèle et de protection avec les tribus arabes »[1] arrivées notamment lors des invasions hilaliennes au XIe siècle. « Lorsque le risque d'invasion ou de pillage [est] devenu moins important et avec la sédentarisation des berbères, le village a commencé à se développer sur les flancs de la butte et vers le bas » jusqu'à la création du nouveau village de Chenini vers 1960[2].

Son minaret blanc servait autrefois de repère aux caravaniers.

Lieu de tourisme sur le circuit des ksour de Tunisie, Chenini est également le nom de l'une des lunes de la planète de Luke Skywalker dans Star Wars dont de nombreuses scènes sont tournées dans la région.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hédi Ben Ouezdou, Découvrir la Tunisie du Sud. De Matmata à Tataouine. Ksour, jessour et troglodytes, éd. Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, Tunis, 2001
  2. Habib Belhedi, « Étude historique et socio-économique de Chenini », sur aamtt.org

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hédi Ben Ouezdou, Découvrir la Tunisie du Sud. De Matmata à Tataouine. Ksour, jessour et troglodytes, éd. Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, Tunis, 2001

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :