Cheng Han

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cheng Han
成漢 (zh)

304347

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Chengdu
Histoire et événements
301 Début de la rébellion de Li Te contre la dynastie Jin
304 Li Xiong, premier souverain de Cheng Han
338 Li Chou prend le pouvoir et instaure la dynastie Han
347 Huan Wen prend Chengdu pour les Jin : fin du royaume
Empereurs
304-334 Li Xiong
334 Li Ban
334-338 Li Qi
338-343 Li Shou
343-347 Li Shi

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Cheng Han (c.s.: 成汉 ; c.t. : 成漢 ; pinyin : Chénghàn) (303 ou 304-347), capitale Chengdu, était un État des Seize Royaumes en Chine sis principalement au Sichuan.

Li Te (李特) issu du peuple Ba[1] prend en 301 la tête d’une rébellion contre le pouvoir Jin et établit officiellement Cheng en 303, dont son fils Li Xiong (李雄) sera le premier souverain effectif en 304. En 338, Li Shou (李壽), neveu de Li Te, usurpe le pouvoir et fonde Han[2]. Les historiens chinois modernes y voient un unique État qu’ils nomment Cheng Han[3]. Il est aussi mentionné dans le Livre des Jin sous le nom de Shu postérieur (Houshu 后蜀), nom qui sera attribué ultérieurement à un royaume des Cinq Dynasties ayant existé de 934 à 965[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Issu d’un clan local, Li Mu (李慕), père de Li Te, s’était rallié en son temps à Cao Cao qui l’avait nommé général. Après l’établissement de la dynastie Jin, ses quatre fils s’efforcèrent de maintenir l’influence du clan grâce à leurs compétences de guerriers et de meneurs. Au moment des troubles et des famines de 298, ils prirent l’initiative de faire venir comme travailleurs agricoles au Sichuan des sinistrés des régions voisines du Gansu et du Shaanxi, qui constituèrent une partie de leur clientèle.

En 300, Zhao Xin (趙廞), préfet de Yizhou, s’allia avec eux dans l’espoir de profiter de la révolte des huit princes pour s’instaurer en pouvoir local indépendant, mais finit par les trahir en faisant assassiner l’un d’eux, Li Xiang (李庠). En représailles, Li Te attaqua et prit Chendu, mais ne s’opposa pas à l’envoi d’un nouveau préfet, Luo Shang (羅尚). Néanmoins, ce dernier était chargé du renvoi dans leur région d’origine des réfugiés qui ne voulaient pas en entendre parler. En 301 Li Te prit la tête de leur révolte, et ayant rallié à lui d’autres forces locales, reprit les attaques contre Chendu. Il fut tué au combat en 303 et son frère et successeur Li Liu (李流) mourut de maladie quelques mois plus tard. Li Xiong, fils de Li Te, reprit définitivement la ville en 304 et se proclama roi de Chengdu, puis empereur de Da Cheng en 306. Fan Changsheng (范長生), personnalité locale et maître céleste sur qui les frères Li s’étaient appuyés, fut nommé premier ministre. En 314, en réaction aux troubles de l’empire Jin, Yang Hu (楊虎) de Hanzhong et Zhang Xian (張咸)de Liangzhou se rallièrent à Cheng, qui atteignit ainsi sa plus grande extension. Cheng bénéficia durant le règne de Li Xiong d’une relative prospérité et stabilité en comparaison des régions voisines.

Néanmoins, après sa mort, comme il avait choisi pour lui succéder son neveu Li Ban (李班), fils de son frère Li Dang (李蕩), ses fils se révoltèrent. Li Yue (李越) tua Li Ban et mit sur le trône son frère Li Qi (李期), devenant lui-même premier ministre. Leur gouvernement entraina beaucoup d’insatisfaction et une sécheresse suscita des intentions de révolte parmi la population. En 338, Li Shou (李壽), neveu de Li Te et fils de Li Xiang (李驤), marcha sur Chengdu. Son fils Li Shi (李勢), officier au service de Li Qi, vivait au palais et lui ouvrit les portes de la ville. Li Shou s’empara du pouvoir, obligea Li Qi - qui se suicida peu après - à abdiquer et se contenter d’un titre de duc, et instaura la dynastie Han. Comme Han Wudi, son modèle, il devint intransigeant et soupçonneux au fur et à mesure de son règne. Son fils et successeur Li Shi, était lui aussi intransigeant et incapable de stabiliser son pouvoir. Ayant eu vent de la situation, le général Jin Huan Wen (桓温) obtint de se faire envoyer en expédition et reprit Chendu en 347, entrainant la chute de Cheng Han. Li Shi fut assigné à résidence par l’empereur Jin et reçut le titre de marquis de Guiyi (歸義侯). Il mourut en 361.

Souverains de Cheng et de Han[modifier | modifier le code]

Nom de temple Nom posthume Nom de famille et prénom Règne Ères
Cheng 303 ou 304-338
Shizu (始祖 ou Shizu (世祖) Jing (景) Li Te (李特) 303 Jianchu (建初) ou Jingchu (景初) 303
Sans Sans Li Liu (李流) plusieurs mois en 303 Sans
Taizong (太宗) Wu (武) Li Xiong (李雄) 303-334 Jianxing (建興) 304-306
Yanping (晏平) 306-311
Yuheng (玉衡) 311-334
Sans Ai (哀) Li Ban (李班) 7 mois en 334 Yuheng (玉衡) 7 mois en 334
Sans Yougong (幽公) Li Qi (李期) 334-338 Yuheng (玉恆) 335-338
Han 338-347
Zhongzong (中宗) Zhaowen (昭文) Li Shou (李壽) 338-343 Hanxing (漢興) 338-343
Sans Guiyihou (歸義侯) Li Shi (李勢) 343-347 Taihe (太和) 343-346
Jianing (嘉寧) 346-347

Arbre généalogique des Li[modifier | modifier le code]

Les titres sont attribués à titre posthume.

 
 
 
 
 
 
 
 
Li Mu 李慕
prince Xiang de Longxi
隴西襄王
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Li Te 李特
empereur Jing de Cheng 成景帝
?-303
 
Li Liu 李流
prince Wen de Qin 秦文王
248-303
 
Li Xiang 李驤
empereur Xian de Han 漢獻帝
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Li Dang 李蕩
?-303
 
Li Xiong 李雄
empereur Wu de Cheng 成武帝
274-304-334
 
 
 
 
 
Li Shou 李壽
empereur Shaowen de Han
漢昭文帝
300-338-343
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Li Ban 李班
empereur Ai de Cheng
成哀帝
288-334
 
Li Qi 李期
duc You de Qiongdu 邛都幽公
314-334-338
 
 
 
 
 
Li Shi 李勢
?-343-347-361

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. Mélange d’ethnies descendantes des occupants de l’ancien État de Ba
  2. Charles Holcombe (2001) The Genesis of East Asia, 221 B.C.-A.D. 907, University of Hawaii Press p. 24
  3. Dans les livres anciens, le premier État est connu comme Cheng ou Da Cheng (大成), le second comme Cheng Han pour le distinguer de la dynastie Han ; voir 徐俊
  4. 徐俊. 中國古代王朝和政權名號探源. 湖北武昌: 華中師範大學出版社. 2000年11月: 97-100
  • Kleeman, Terry F., Great Perfection: Religion and Ethnicity in a Chinese Millennial Kingdom, ISBN 0-8248-1800-8