Chenal Murray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 21 novembre 2019 à 13:51 et modifiée en dernier par Bot de pluie (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Chenal Murray
Entrée nord (canal de Beagle) du chenal Murray.
Entrée nord (canal de Beagle) du chenal Murray.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau du Chili Chili
Subdivisions
territoriales
Région de Magallanes et de l'Antarctique chilien
Géographie physique
Type Canal
Localisation Terre de Feu
Coordonnées 54° 58′ 00″ sud, 68° 22′ 00″ ouest
Profondeur
· Maximale 250 m
Géolocalisation sur la carte : Chili
(Voir situation sur carte : Chili)
Chenal Murray
Géolocalisation sur la carte : Terre de Feu
(Voir situation sur carte : Terre de Feu)
Chenal Murray

Le chenal Murray appelé aussi canal Murray, est un chenal situé sur la commune de Cabo de Hornos au sud du Chili, dans la région de Magallanes et de l'Antarctique chilien. Découvert et nommé en par le Master[1] du HMS Beagle, Matthew Murray[2]. Il sépare l'île Hoste de l'île Navarino et est délimité par le canal de Beagle, au nord et par le bras de mer Ponsonby, au sud.

Le chenal Murray se trouve à l'est de l'île Hoste (en vert).

Ses eaux dont la température se situe entre 6 et °C au printemps, sont un mélange d'eau douce en provenance des torrents et d'eau salée en provenance de l'océan Austral ; sa salinité est approximativement de 31,8 . Sa profondeur est de 90 à 120 mètres dans ses parties les plus étroites et de 200 à 250 m dans ses parties les plus larges[3].

Sa navigation surveillée et régulée par l'Armada de Chile, n'est pas autorisée aux pavillons étrangers[4].

Préhistoire

La découverte archéologique de campements comme celui-ci de la baie Wulaia sur l'île Navarino, a démontré que les peuples yagans ont vécu le long du chenal Murray il y a environ 10 000 ans[5].

Notes et références

  1. Pilote à la Royal Navy
  2. Carlos Alberto Mantellero Ognio, Diccionario Geografico Nautico, 3e édition, 2000
  3. (en) Site de www.scielo.cl
  4. (es) Site de www.directemar.cl
  5. (en) Site de www.magalithic.co.uk