Chen Ruoxi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chen.
Dans ce nom, le nom de famille, Chen, précède le nom personnel.
Chen Ruoxi
Chen Ruoxi.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Chen Ruoxi ou Ch’en Jo-hsi (chinois 陳若曦 ; pinyin Chén Ruòxī) est une écrivaine taiwanaise, née Chen Xiumei (chinois 陳秀美 ; pinyin Chén Xiùměi) en 1938 à Taipei. Elle est notamment connue pour ses écrits sur la Révolution culturelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chen Ruoxi fait partie des étudiants qui créent en 1960 la revue Xiandai wenxue (en) (Littérature moderne), fer de lance de la littérature moderniste à Taiwan[1]. Elle se fait alors connaître par des nouvelles privilégiant les recherches formelles. En 1966 elle devient professeur d'anglais à Nankin. Prise avec sa famille dans la tourmente de la Révolution culturelle, elle ne réussit à quitter la Chine continentale qu'en 1973. Cette expérience lui a inspiré une dizaine de nouvelles[2].

Quand elle vivait en Chine populaire, elle n'a pas publié de texte. Mais, dès son arrivée à Hong Kong, en 1973, elle publie la nouvelle Le Préfet Yin[3].

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Yin Xianzhang (Le Préfet Yin)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Le Préfet Yin et autres histoires de la Révolution culturelle, trad. et introduction de Simon Leys, Denoël, 1980.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Yinde Zhang, Histoire de la littérature chinoise, Paris, Ellipses, coll. « Littérature des cinq continents », 2004, p. 100
  2. André Lévy, dans André Lévy (dir.), Dictionnaire de littérature chinoise, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », 1994, rééd. 2000, p. 35-36.
  3. Brigitte Duzan Chen Ruoxi 陳若曦 Présentation 16 mars 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]