Chen Ruoxi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chen Ruoxi
Chen Ruoxi.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Chen Ruoxi ou Ch’en Jo-hsi (chinois 陳若曦 ; pinyin Chén Ruòxī) est une écrivaine taiwanaise, née Chen Xiumei (chinois 陳秀美 ; pinyin Chén Xiùměi) en 1938 à Taipei. Elle est notamment connue pour ses écrits sur la Révolution culturelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chen Ruoxi fait partie des étudiants qui créent en 1960 la revue Xiandai wenxue (en) (Littérature moderne), fer de lance de la littérature moderniste à Taiwan[1]. Elle se fait alors connaître par des nouvelles privilégiant les recherches formelles. En 1966 elle devient professeur d'anglais à Nankin. Prise avec sa famille dans la tourmente de la Révolution culturelle, elle ne réussit à quitter la Chine continentale qu'en 1973. Cette expérience lui a inspiré une dizaine de nouvelles[2].

Quand elle vivait en Chine populaire, elle n'a pas publié de texte. Mais, dès son arrivée à Hong Kong, en 1973, elle publie la nouvelle Le Préfet Yin[3].

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Yin Xianzhang (Le Préfet Yin)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Le Préfet Yin et autres histoires de la Révolution culturelle, trad. et introduction de Simon Leys, Denoël, 1980.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Yinde Zhang, Histoire de la littérature chinoise, Paris, Ellipses, coll. « Littérature des cinq continents », 2004, p. 100
  2. André Lévy, dans André Lévy (dir.), Dictionnaire de littérature chinoise, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », 1994, rééd. 2000, p. 35-36.
  3. Brigitte Duzan Chen Ruoxi 陳若曦 Présentation 16 mars 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]