Chems Eddine Chitour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chems Eddine Chitour
Illustration.
Fonctions
Ministre algérien de la Transition énergétique et renouvelable

(1 an et 15 jours)
Président Abdelmadjid Tebboune
Premier ministre Abdelaziz Djerad
Gouvernement Djerad II et IIII
Prédécesseur Nassira Benharrats (Énergies renouvelables)
Successeur Ben Attou Ziane
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

(5 mois et 21 jours)
Président Abdelmadjid Tebboune
Premier ministre Abdelaziz Djerad
Gouvernement Djerad I
Prédécesseur Tayeb Bouzid
Successeur Abdelbaqi Benziane
Biographie
Date de naissance (78 ans)
Lieu de naissance Bordj Bou Arreridj (Algérie)
Nationalité Algérienne
Parti politique Indépendant
Diplômé de École nationale polytechnique d'Alger
Université d'Alger
Profession professeur

Chems Eddine Chitour, né le à Bordj Bou Arreridj, est un scientifique et un homme politique algérien.

Il est ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de janvier 2020 jusqu'à juin 2020 puis ministre de la Transition énergétique et renouvelable de juin 2020 à juillet 2021. Il est désigné membre du Conseil de la nation en mars 2022.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ingénieur de génie chimique de l'École nationale polytechnique d'Alger et de l'Institut algérien du pétrole, docteur ingénieur de l'université d'Alger, docteur es sciences de l'université Jean-Monnet. Il est professeur de physico-chimie des surfaces, de raffinage de thermodynamique et d'économie pétrolière (1976-).

Il est le fondateur du Laboratoire de valorisation des énergies fossiles. Il a été professeur invité et professeur associé à l'IGC puis à l'ENSIACET à Toulouse. Il publie plusieurs textes appelant à des évolutions du système éducatif algérien entre 2016 et 2019[1].

Il est nommé en janvier 2020 à la tête du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique[1], en remplacement de Tayeb Bouzid, après la nomination des nouveaux membres du gouvernement conduit par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad. Il est ministre de la Transition énergétique et renouvelable de juin 2020 à juillet 2021. Il est désigné membre du Conseil de la nation en mars 2022 au titre du tiers présidentiel[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Said Smati, « Chems Eddine Chitour, professeur à Polytechnique et directeur du Laboratoire de valorisation des énergies fossiles, à Liberté : L'Algérie n'a pas aujourd'hui de véritable stratégie énergétique », Liberté, Alger,‎ (lire en ligne) — Interview.
  • « Le professeur Chems Eddine Chitour dans le manuel scolaire français », L'Expression, Alger,‎ (lire en ligne) — Article expliquant que l'un de ses textes a été choisi par les éditions françaises Nathan pour expliquer au sein d'un manuel scolaire la « problématique de l'énergie dans le monde ».
  • « Le Monde comme je le vois de Chems Eddine Chitour : Contributions rassemblées », Le Soir d'Algérie, Alger,‎ (lire en ligne) — Article portant sur l'un de ses ouvrages, où sont compilées ses contributions hebdomadaires dans le quotidien L'Expression.
  • Zhor Hadjam, « Chems Eddine Chitour : C'est une nouvelle rente qui se profile », El Watan, Alger,‎ (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]