Chemrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chemrey Gompa
Turning the soul.jpg
Dénomination
Monastère bouddhiste
Branche
Date de fondation
XVIe siècle
Fondateur(s)
Tagsang Raschen
Adresse
Coordonnées

Le monastère de Chemrey ou Chemrey Gompa est un monastère bouddhiste qui se trouve à 40 km à l'est de Leh, la capitale du Ladakh, (tibétain : གླེ, Wylie : gle, THL : ་ ; hindî : लेह, translit. iso : lēha), du district du même nom, dans l'État du Jammu-et-Cachemire en Inde[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère a été fondé en 1664 par le Lama Tagsang Raschen, de l'ordre monastique Drukpa. Il fut érigé pour le mémorial du roi Sengge Namgyal, un fervent bouddhiste, réputé pour son implication dans la construction de monastères, de palais et de sanctuaires au Ladakh. Sengge Namgyal avait été surnommé le « roi Lion », il était un chogyal du Ladakh (Inde) de la dynastie Namgyal. Il a régné de 1616 jusqu'à sa mort à Hanle lors de son retour d'une expédition contre les Mongols, dirigés par le Qoshot Güshi Khan, qui occupaient les provinces tibétaines de l'Ü et du Tsang et qui menaçaient le Ladakh[2], en ().

Description[modifier | modifier le code]

Le monastère comprend un certain nombre de sanctuaires, deux salles de réunion (Du-Khang) et un temple de Lama (Lha-Khang). L'attraction principale du monastère est la statue haute d'un étage de Padmasambhava (littéralement né du lotus, sanskrit : पद्मसम्भव Padmasambhava, traduit en tibétain : པདྨ་འབྱུང་གནས།, Wylie : pad+ma-'byung-gnas (EWTS), pinyin tibétain : bämajungnä ou en chinois traditionnel : 蓮花生 ; pinyin : Liánhuāshēng) qui fut un maître bouddhiste du VIIIe siècle. Une autre grande attraction est l'écriture de 29 volumes dont les pages sont titrées avec des motifs en argent et dont le texte est écrit en lettres gold, et abrite une précieuse collection de manuscrits. Les réincarnations successives de Lama Tagsang Raschen ont été les titulaires de la Chemrey Gompa du Ladakh, depuis assez longtemps.

Le festival annuel[modifier | modifier le code]

Le monastère organise chaque année le festival Chemrey Angchok c'est un lieu de fête des danses sacrées qui se déroule les 28e et le 29e jour du 9e mois du calendrier tibétain[3]. Les danses, lors de ce festival, sont accompagnées par le déroulement d'un rituel initiatique.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Monasteries of Ladakh/Chemrey Gompa », sur buddhist-temples.com (consulté le 5 novembre 2017).
  2. Rizvi 1996, p. 70.
  3. « CHEMREY ANGCHOK FESTIVAL, Festival of Sacred Dances » (consulté le 5 novembre 2017).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Smythe Sewn Painted Walls of Lamayuru Monastery Clouds Lined Par Paperblanks Book Company, The
  • Handa, c. o. (1987). Monastères bouddhistes en Himachal Pradesh. L'Indus Publishing Company, New Delhi. (ISBN 81-85182-03-5).
  • Kapadia, Harish. (1999). Spiti : Aventures dans l'Himalaya Trans-. Deuxième édition. L'Indus Publishing Company, New Delhi. (ISBN 81-7387-093-4).
  • Janet Rizvi. (1996). Ladakh : carrefour de l'Asie. Deuxième édition. Oxford University Press, Delhi. (ISBN 019564546-4).
  • Cunningham, Alexander. (1854). LADĀK : physique, statistiques et historique avec les avis des pays voisins. Londres. Réimpression : Sagar publications (1977).
  • Francke, a. h. (1977). Une histoire du Ladakh. (Initialement publié comme, une histoire du Tibet occidental, (1907). Édition 1977 avec introduction critique et annotations par s. s. Gergan & f. M. *Hassnain. Sterling Publishers, New Delhi.
  • Francke, a. h. (1914). Antiquités du Tibet indien. Deux volumes. Calcutta. Réimpression de 1972: s. Chand, New Delhi.
  • Sarina Singh, et coll., Inde. (2007). 12e édition. Lonely Planet. (ISBN 978-1741043082).
  • Schettler, Margaret & Rolf. (1981) Kashmir, Ladakh & Zanskar. Lonely Planet, South Yarra, Vic., France.
  • Tucci, Giuseppe. (1988). Rin-chen-bzan-po et la Renaissance du Bouddhisme au Tibet dans le Millenium. Première édition italienne 1932. Tout d'abord un projet de traduction en anglais par Nancy Kipp Smith, sous la direction de Thomas J. Pritzker. Édité par Lokesh Chandra. Version anglaise de Indo-Tibetica II. Aditya Rakashan, New Delhi. (ISBN 978-8185179216)
  • Francke, A. H. (1914, 1926). Antiquities of Indian Tibet. Two Volumes. Calcutta. 1972 reprint: S. Chand, New Delhi.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :