Chemise soufrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une chemise soufrée ou chemise à feu est un morceau de toile rendu inflammable par un bain dans un mélange de pétrole, de soufre, de camphre et autres matières combustibles, au point de s'enflammer sous l'effet d'un tir d'arme à feu notamment lors d'une bataille navale quand elle a pu être attachée à un bateau ennemi que l'on veut incendier[1].

Cette méthode est plutôt appropriée à l'incendie de navires relativement immobiles, dans une rade, comme ce fut le cas lors du bombardement d'Alger de 1816[2].

Des chemises soufrées, appelé aussi chemises ardentes, ont été utilisées lors de bûchers mettant à mort une personne[3],[4].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie méthodique: ou par ordre de matiéres ... : Marine, (lire en ligne)
  2. Arsène Berteuil, L'Algérie française: histoire, mœurs, coutumes, industrie, agriculture, Paris, Dentu, (présentation en ligne)
  3. « Les délits et les peines aux temps anciens et modernes », sur www.genealogy.tm.fr (consulté le 17 décembre 2012)
  4. « Chemise », sur Centre National de Ressources Textuelles et Lexicale, (consulté le 17 décembre 2012)