Chemins de fer du Jura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Historique[1]

Chemins de fer du Jura
Image illustrative de l’article Chemins de fer du Jura

Image illustrative de l’article Chemins de fer du Jura
Le train rouge qui bouge !

Situation Drapeau de la Suisse Suisse (JU-BE-NE)
Type Train et bus
Entrée en service 16.08.1884
Longueur du réseau 85.2 kilomètres
Stations 35
Fréquentation 1 750 000 en 2016
Écartement des rails 1 435 mm (voie normale)
1 000 mm (voie métrique)
Lignes du réseau 3 lignes ferroviaires :

4 lignes régionales de bus :

Réseaux connexes CFF à :

TransN à :

CarPostal à :

Lorsque fut ouverte par la compagnie du Jura Industriel, le 2 juillet 1857, la première ligne de chemin de fer de la chaîne du Jura suisse entre La Chaux-de-Fonds et Le Locle, la plus ancienne voie ferrée de notre pays (Zürich - Baden) n'avait que 10 ans d'existence.

Ce n'est que vers 1870 que la fièvre des constructeurs de lignes de chemins de fer s'étendra alors rapidement à toute la région. Ainsi la ligne Porrentruy - Delle fut ouverte en 1872, Sonceboz - Tavannes en 1874, Delémont - Moutier et Court - Tavannes en 1876, Glovelier - Porrentruy et Moutier - Court en 1877, qui permit la liaison entre Bienne et Delémont.

Ouverture des lignes exploitées actuellement par les Chemins de fer du Jura

1. Tavannes - Le Noirmont (CTN), longueur: 22'979 m, écartement des rails: 1 m.

Sur le tronçon Tavannes - Tramelan (TT): ligne exploitée à la vapeur dès 1884 et dès 1913 à l'électricité. Tramelan - Les Breuleux - Le Noirmont (TBN): ligne exploitée à l'électricité dès 1913.

Les deux compagnies fusionnèrent pour former la compagnie Tavannes - Le Noirmont (CTN).

2. Saignelégier - La Chaux-de-Fonds (SC), longueur: 26'446 m, écartement: 1 m ligne exploitée dès 1892 à la vapeur.

3. Saignelégier - Glovelier (RSG), longueur: 24'891 m, écartement: 1 m (jusqu’en 1952 écartement normal de 1435 mm). Ligne exploitée dès 1904 à la vapeur.

4. Porrentruy - Bonfol (RPB), longueur: 10'893 m, écartement: normal de 1435 mm. Ligne exploitée dès 1901 à la vapeur, prolongée en 1910 jusqu'à la frontière alsacienne où elle se raccordait au réseau des chemins de fer du Reich.


Fusion

La Compagnie des chemins de fer du Jura a été fondée en 1944. Elle est née de la fusion des quatre compagnies précitées qui exploitaient jusque-là séparément leur ligne.


Réorganisation technique (1946 - 1953)

Réseau à voie étroite: La ligne Glovelier - Saignelégier a été transformée à l'écartement de 1 m pour ligne Glovelier - Saignelégier a été transformée à l'écartement de 1 m pour permettre l'utilisation rationnelle du matériel et du personnel.

Le matériel roulant a été entièrement remplacé par des véhicules modernes, à l'exception d'une automotrice et d'une voiture qui ont été conservées et restaurées pour des voyages touristiques.

Toutes les lignes ont été électrifiées et alimentées en courant continu à 1'500 volts par six sous-stations à: Orange, Les Reussilles, Le Noirmont, La Ferrière, Pré-Petitjean et Sceut. Ce choix a été déterminé par la présence des CMN (aujourd'hui TransN) à La Chaux-de-Fonds qui utilisaient le même courant.

Réseau Porrentruy - Bonfol: La ligne a été électrifiée et alimentée en courant de 15'000 volts et 16 2/3 pér/sec. avec une caténaire à consoles diagonales.

Le parc a été constitué de locomotives légères et de voitures à voyageurs anciennes révisées provenant du réseau CFF.

Chronologie[2][modifier | modifier le code]

La nouvelle automotrice Be 4/4 651 fraîchement livrée par Stadler Rail manœuvre en gare de Saignelégier

Projets[modifier | modifier le code]

La compagnie souhaite de relier Glovelier à Delémont par la pose d'un 3ème rail sur la voie CFF (Delémont–Glovelier–Porrentruy–Delle). La mise en service est planifiée vers 2030-2035.

Le réseau voie métrique sera équipé du nouveau contrôle de la marche des trains ZSI 127 de Siemens. La migration commencera en 2017 et devrait se terminer en 2024.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Trois des quatre rames automotrices articulées ABe 2/6 de type Stadler GTW en gare du Noirmont

Réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau ferré CJ comprend les lignes suivantes :

Le réseau de lignes à voie métrique atteint une longueur cumulée de 73,9 km.

Les CJ exploitent également les lignes automobiles suivantes :

En outre, Novicar, une agence de voyages possédant quatre cars d'excursion, est intégrée aux CJ depuis 1952[6].

Matériel roulant ferroviaire[modifier | modifier le code]

Chiffres 2016[7]

Matériel roulant Type et numéros Nbre Année de
construction
Constructeur(s) Places assises
1re / 2e classe
Remarque(s) Photo
Véhicules à voie métrique[8]
Locomotives électriques Gem 4/4 401 1 1952 SIG / SAAS anc. De 4/4 401 20060720S01 401-361.jpg
De 4/4II 411 1 1953 SIG / FFA / BBC anc. De 4/4 403, transformé en 1986 20060714S93 714-751-411.jpg
Automotrices BCe 2/4 70 1 1913 SWS / BBC / CJ 4 / 32 Belle époque Swiss Rail TBN BCe 2 4.jpg
ABDe 4/4I 603 1 1953 SIG / SAAS 9 / 16 ex-BDe 4/4I 603, adj. 1e cl. en 1986, actuellement hors service 20060719S961 603.jpg
BDe 4/4II 611-614 3 1985 SIG / FFA / BBC – / 39 611, 613 : actuellement hors service
614 : ferraillée en sept. 2017
20060716S525 721-713-613.jpg
Be 4/4 615-617 3 1984 FFA / BBC – / 40 ex-FW Be 4/4 13, 12, resp. 11 ; rachat 2013, traction des « trains-poubelles »
+ 1 (Be 4/4 15) pour pièces détachées
CJ Be 615.jpg
Be 4/4 651-655 5 2016-17 Stadler – / 40 651 : « Le Paon-du-Jour »
652 : « Le Machaon »
653 : « L'Apollon »
654 : « L'Aurore »
655 : « La Belle-Dame »
CJ Be 651.jpg
Rames automotrices articulées GTW
ABe 2/6 631-634
4 2001 Stadler / ADtranz 9 / 68 631 : « Pouillerel »
632 : « Mont Soleil »
633 : « La Gruère »
634 : « Le Tabeillon »
CJ ABe 632.JPG
Tracteur électrique Te 2/2 504 1 1913 BBC Belle époque, marquages TT n°4 Swiss Railways CJ Te 22 4.jpg
Tracteurs Diesel Tm 2/2 501 1 1967 Moyse / Deutz rachat 1996 CJ Tm 501.jpg
Tm 507 1 1977 Plasser & Theurer / Hatz entretien voie ferrée
Xm 509 1 1984 Beilhack / Deutz entretien caténaire en été ; chasse-neige en hiver
Tm 511 1 1984 RACO / Saurer à l'origine à voie normale, rachat et transformation 2012
Voitures-pilotes Bt 704 1 1952 SWS / SAAS – / 48 actuellement hors service Saignelegier Bahnhof.jpg
ABt 711-714 4 1985 FFA / BBC 12 / 39 2016-2017 : adaptées pour rouler avec les Be 651-655
ABt 715 1 1986 FFA / BBC / CJ 8 / 40 ex-B 756, transformée en 2009, adaptée en 2016 pour rouler avec les Be 651-655 CJ ABt 715.jpg
ABDt 721-722 2 1986 FFA / BBC 16 / 16 ex-BDt 721-722, adj. 1e cl. en 2016 ; 722 actuellement hors service 20060716S519 721-713-613.jpg
Voitures voyageurs C 7 1 1913 SIG – / 32 Belle époque
B 751-756 5 1986 FFA – / 64 B 751-755 : adaptées en 2016-17 pour rouler avec les Be 651-655
756 transformée en 2009 en ABt 715
B 761-763 3 1927-30 – / 60 ex-CFF Brünig
Fourgon D 321 1 1971 SIG ex-BOB D 532, actuellement hors service
Wagons marchandises G / H / K / L / S 32
Wagons de service X 21
Trucks porteurs Ua 29
Véhicules à voie normale[9]
Automotrices BDe 4/4 577 101-9 1 1968 SWS / MFO – / 56 blason « Bonfol »[10] BDe 4 4 577 101-9.JPG
RBDe 4/4 560 141-5 1 1984 FFA / BBC – / 56 blason « La Vouivre »[11]
ex-CFF RBDe 560 002-8, rachat 2008, actuellement hors service
CJ RBDe 560 Vallorbe.jpg
RBDe 4/4 566 222-6 1 1973 SWS / SAAS – / 56 ex-BLS (EBT/RM) RBDe 566I 222-5, rachat 2013 20050604S058 226.jpg
Locomotive électrique Ee 936 151-153 3 1985 SLM / BBC ex-PTT Ee 3/3 10, 11 et 9, rachat en 2010-2011 CJ Ee 152.jpg
Tracteurs Diesel Tm 231 180-1 1 1962 SLM / BBC rachat et rénovation en 1999 Bonfol 081.jpg
Tm 232 181-9 1 1971 SLM / MAN
Tm 232 182-7 1 1982 RACO / Saurer ex-CFF Tm III 9595, rachat en 2008
Tem 225 183-5 1 1967 BLS / MFO / SAAS / Deutz ex-BLS Tm 225 058-7, rachat en 2009
Voitures-pilotes Bt 55 85 29-34 941-4 1 1984 FFA – / 71 ex-CFF Bt NPZ 50 85 29-34 902-1, rachat 2008, actuellement hors service CJ RBDe 560 NPZ bei Charbonnières.jpg
ABt 50 85 80-35 922-4 1 1973 SWS 24 / 40 ex-BLS (EBT/RM) ABt 322, rachat 2013 20070224S543 926-508-226.jpg
Wagons de service X 40 47 94 56 881 1 1910 SIG
X 40 47 94 57 882-7 1 1932 SIG
X 40 47 94 48 883-7 1 1892 ex-K2 CFF, rachat 1956
Xs 40 47 95 56 884-7 1 1966 SEAG ex-Tbis CFF
X 40 47 94 68 885 et 886 2 1953 SIG / FFA
Xs 50 85 00-33 352-3 1 1984 JMR ex-Z PTT, rachat 2013
Fcs 40 85 6452 891 - 902 12 1967 Talbot ex-Xs CFF, rachat 1990-1991
Fcs 40 85 6452 903 - 908 6 1963-1964 BN ex-Xs BN, rachat 1998

Anciens véhicules[modifier | modifier le code]

NStCM BDe 4/4 232 et 231, ex-CJ BDe 4/4 607 et 606
BDe 4/4 621 ex-BTI et FW, démolie en 2017
(A)Be 4/4 641 ex-RhB, démolie en 2017
(A)Be 4/4 642 ex-RhB, démolie en 2015
Ex-CJ Gm 4/4 508, vendue en 1998 aux Chemins de fer de Provence
Ex-CJ Bt 706 aujourd'hui en service aux Chemins de fer de Provence

De 4/4I 401 à 403

  • De 4/4I 401 : transformé en locomotive bi-mode Gem 4/4 401 par les ateliers CJ de Tramelan, toujours en service ;
  • De 4/4I 402 : transformé en locomotive bi-mode et vendue en 2011 au KWO-MIB (Gem 4/4 12) ;
  • De 4/4I 403 : transformé en De 4/4II 411 en 1986 par les ateliers CJ de Tramelan, toujours en service et dès lors compatible avec les BDe 4/4II 611 à 614.

Gm 4/4 508, ex-VFD T-1 rachetée par les CJ en 1979 : revendue aux Chemins de fer de Provence en 1998 et renumérotée 66.

BDe 4/4I 601 à 608

  • BDe 4/4I 601 : a passé par le BOB (desserte du Mystery Park) et le LEB, actuellement CFe 4/4 601, remise en état d'origine par La Traction pour le Train des horlogers[12] avec la Ct 702 ;
  • BDe 4/4I 602 : vendue en 2001 aux CFTA à Gray ;
  • BDe 4/4I 603 : en service aux CJ, transformée en ABDe 4/4 I 603 par adjonction de la 1e classe en 1986 pour service à 1 véhicule ;
  • BDe 4/4I 604 : a passé par le BOB pour la desserte du Mystery Park, actuellement au MIB (BDe 4/4 11) ;
  • BDe 4/4I 605 : vendue en 2001 aux CFTA à Gray ;
  • BDe 4/4I 606 : vendue en 2004 au NStCM (BDe 4/4 231), démantelée en juin 2014 ;
  • BDe 4/4I 607 : vendue en 2006 au NStCM (BDe 4/4 232), sert actuellement pour les manœuvres au dépôt ;
  • BDe 4/4I 608 : cédée en 2017 à La Traction pour pièces détachées, puis démolition.

Be 4/4 621

  • Be 4/4 611, ex-BTI BDe 4/4 5, puis FW BDe 4/4 207, construite par SWS, SIG etSAAS, rachat 1991 et transformation par les ateliers CJ, démolie en août 2017 à la suite d'une lourde avarie.

Be 4/4 641-642

  • Be 4/4 641, ex-RhB ABe 4/4 487, construite en 1973 par SWS et SAAS, rachetée en 2000 et affectée à la traction des « trains-poubelles », démolie en juin 2017 à la suite d'une lourde avarie ;
  • Be 4/4 642, ex-RhB ABe 4/4 488, construite en 1973 par SWS et SAAS, rachetée en 2000 et affectée à la traction des « trains-poubelles », démolie en mars 2015 à la suite d'une lourde avarie.

Bt 701 à 706

  • Bt 701 : vendue en 2001 aux CFTA à Gray ;
  • Bt 702 : a passé par le LEB, actuellement Ct 702, remise en état d'origine par La Traction pour le Train des horlogers avec la CFe 4/4 601 ;
  • Bt 703 : vendue en 2001 aux CFTA à Gray ;
  • Bt 704 : en service aux CJ pour la réserve ;
  • Bt 705 : vendue en 2004 au NStCM (Bt 331), ferraillée à Reconvilier en 2014 faute de véhicule moteur pour la tracter ;
  • Bt 706 : vendue en 2001 aux CFTA à Gray ; en service aux Chemins de fer de Provence.

BDe 4/4 577 102-7 Alle, construite en 1980 par SWS et BBC.

Bt vu I 50 47 29-03 921-5, construite en 1963 par SWS / MFO / SIG, ex-MO et surnommée « La Valaisanne » : démantelée en janvier 2012 aux ateliers CJ de Tramelan.

De 4/4 587 111-6 Vendlincourt[10], construit par SWS et BBC, reconstruit en 1980 par les ateliers CJ, retiré du parc en 2016, garé sur trucks à Saignelégier, en attente de démolition.

Références : Le-Rail.ch

Véhicules routiers[modifier | modifier le code]

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Energie de traction[modifier | modifier le code]

Le réseau à voie métrique est alimenté par une tension de 1500 Vdc. 6 sous-stations assurent la conversion du 16000V/50Hz en 1500 Vdc. Un échange d'énergie a lieu à La Chaux-de-Fonds entre les CJ et les TransN. Les fournisseurs d'énergie de traction sont les BKW, La Goule et les TransN.


Toutes les sous-stations et les interrupteurs LC sont télécommandées depuis le CGT de Tramelan

Liste des sous-stations

  • Orange
  • Les Reussilles
  • Le Noirmont
  • La Ferrière
  • Pré-Petitjean
  • Sceut

Le réseau à voie normal est alimenté par CFF Energie.

Installations de sécurité[modifier | modifier le code]

Poste d'enclenchement[modifier | modifier le code]

Tous les postes d'enclenchements sont issus de la technologie Domino de Siemens, ex-Intégra.

En 2014, les CJ ont mis en service leur 1er Domino 67.

Le 14 septembre 2018, les CJ ont mis en service le 1er enclenchement Eurolocking de l'entreprise BÄR.

Liste des postes d'enclenchements, ligne 236

  • Glovelier, Do55/69 avec signaux de voie
  • Combe-Tabeillon, Do69
  • Sceut, block centralisé à Combe-Tabeillon
  • La Roche, système de protection contre les chute de pierre
  • Bollement, Do55/69
  • Pré-Petitjean, Do69
  • Saignelégier, Do69
  • Les Emibois, poste de block Do55/69
  • Le Noirmont, Do67
  • Les Bois, Do55/69
  • La Ferrière, Do55/69
  • La Cibourg, Do69
  • Bellevue, Eurolocking
  • La Chaux-de-Fonds, Do69, gare communautaire avec TransN

Liste des postes d'enclenchements, ligne 237

  • Tavannes, Do55/69
  • Orange, Do69
  • Tramelan, Do55/69
  • Les Reussilles, Do55/69
  • Les Breuleux, Do55/69

Liste des postes d'enclenchements, ligne 238

  • Alle
  • Vendlincourt
  • Bonfol
Passage à niveau[modifier | modifier le code]

Les passages à niveau sont sécurisés principalement par des installations TYk ou BA8 provenant de Siemens, ex-Intégra ainsi que par des installations électroniques provenant de l'entreprise RGS.

Ligne 236

  • PN de la Transjuranne (appartient aux CFF)
  • PN du Stand
  • PN de Foradray
  • PN Côte d'Oye
  • PN La Combe
  • PN de Pré-Petitjean
  • PN accès au quai de Pré-Petitjean
  • PN Les Communances
  • PN du Paquier
  • PN de la Gruère
  • PN des Emibois route cantonale
  • PN des Emibois piétons
  • PN Sous la Velle
  • PN accès aux quais du Noirmont
  • PN du Pré-Chevri
  • PN du Creux-des-Biches
  • PN du Cerneux-Joly
  • PN du Boéchet
  • PN du Bois-Français
  • PN des Bois
  • PN du Golf
  • PN de la Chaux-d'Abel
  • PN de La Ferrière
  • PN de la Cibourg
  • PN des Reprises
  • PN Lozeron
  • PN de la Jailleta
  • PN de l'Etoile (zone tramway)
  • PN de la Tranchée (zone tramway)[13]

Ligne 237

  • PN du Pré-Claude
  • PN du Fuet
  • PN Orange
  • PN des Rottes
  • PN de la Malade
  • PN du Jeanbrenin
  • PN de la Promenade
  • PN des Frênes
  • PN Virgil-Rossel
  • PN Grand-Rue
  • PN du Chalet
  • PN des Reussilles
  • PN du Bioulet 1
  • PN du Bioulet 2
  • PN du Pied d'Or
  • PN Grand-Rue (Les Breuleux)
  • PN accès au quai des Breuleux
  • PN de l'Industrie
  • PN du Curé Beuret
  • PN Sous-le-Terreau
  • PN Bircher

Ligne 238

  • PN de Courgenay
  • PN de la Filature
  • PN Mötteli
  • PN Migy
  • PN de Cornol
  • PN de Miécourt
  • PN de Courtavon
  • PN Albisetti
  • PN des Etangs
Block[modifier | modifier le code]

Les CJ utilisent des blocks TMn de Siemens. Le block standard des CJ est le block TMn 807. Le tronçon Saignelégier - Bollement ainsi que la ligne Porrentry - Bonfol sont équipés du block TMn 815. Avec la mise en service du nouvel enclenchement Eurolocking de Bellevue, les CJ ont introduit le block TMn 840-3.

Circuit de voie et compteurs d'essieux[modifier | modifier le code]

Les CJ utilisent les circuits de voie 100Hz, les UGSK 95 et UGSK 3.

Le 18 août 2017, les CJ ont mis en service leur premier compteur d'essieux FADC de Frauscher. Ces compteurs ont été homologués en Suisse grâce au projet pilote que les CJ ont réalisé à Glovelier.

Chronologie des améliorations techniques[modifier | modifier le code]

  • 23.08.2012: renouvellement du passage à niveau de la Filature à Alle (installation RGS LC-06)
  • 30.08.2012: renouvellement du passage à niveau de la route de Cornol à Alle (installation RGS LC-06)
  • 18.12.2012: renouvellement du passage à niveau de la route de Miécourt à Alle (installation RGS LC-06)
  • 16.05.2013: mise en service du passage à niveau du Stand à Glovelier
  • 31.10.2013: renouvellement du passage à niveau des Reprises, commune de La Chaux-de-Fonds (installation RGS LC-06)
  • 31.10.2013: mise en service du passage à niveau Lozeron, commune de La Chaux-de-Fonds (installation RGS LC-06)
  • 12.12.2013: mise en service de l'image 2 au signal d'entrée de Tramelan dans le cadre de l'augmentation des vitesses Tavannes - Tramelan
  • 25.11.2014: mise en service du Domino 67 du Noirmont avec télécommande VBBa depuis Tramelan
  • 10.12.2014: mise en service des passages à niveau de Migy et Mötteli à Alle (installations RGS LC-06 avec treuils VE 650)
  • 18.12.2014: mise en service du passage à niveau de la Gare à Saignelégier
  • 03.06.2015: mise en service du poste de block de Sceut
  • 14.01.2016: nouvelle télécommande VBBa du poste d'enclenchement des Reussilles
  • 29.08.2016: nouvelle télécommande VBBa du poste de block des Emibois et migration au centre de gestion du trafic à Tramelan
  • 10.06.2016: remplacement des circuits de voie 100Hz par des UGSK3 en gare de La Cibourg
  • 13.12.2016: nouvelle télécommande VBBa du poste d'enclenchement d'Orange
  • 02.04.2017: mise en service d'un nouvel interrupteur primaire et d'un nouveau redresseur Sécheron à la sous-station de La Ferrière
  • 15.06.2017: nouvelle télécommande VBBa de la gare de La Cibourg et migration au centre de gestion du trafic à Tramelan
  • 18.08.2017: mise en service de l'enclenchement provisoire de Bellevue
  • 30.08.2017: mise en service des arrêts automatiques au passage à niveau de La Chaux-d'Abel
  • 31.08.2017: mise en service des arrêts automatiques au passage à niveau du Boéchet
  • 12.11.2017: remise en service du tronçon La Chaux-de-Fonds EST à La Chaux-de-Fonds (renouvellement de voie, du pont de la ligne de contact)
  • 12.11.2017: renouvellement du PN de l'Étoile
  • 12.11.2017: mise en service du nouveau PN de La Tranchée à La Chaux-de-Fonds
  • 23.03.2018: amélioration du temps de fermeture du PN des Reussilles
  • 06.04.2018: nouvelle télécommande de la gare de La Ferrière et migration au CGT de Tramelan
  • 14.09.2018: mise en service du 1er enclenchement électronique Eurolocking à Bellevue (1ère en Suisse)
  • 28.06.2019: nouvelle télécommande VBBa de la gare des Breuleux et mise en service des signaux de voie, du passage à niveau pour l'accès au quai ainsi que remplacement des circuits de voie par des compteurs d'essieux FADC
  • 09.07.2019: nouvelle télécommande VBBa de la gare de Pré-Petitjean

Trafic de wagons complets à voie normale[modifier | modifier le code]

Les CJ assurent le trafic de wagons complets en collaboration avec CFF Cargo. Ces wagons, équipés d'essieux pour la voie normale, sont transportés sur les lignes à voie métrique sur des chariots porteurs, appelés aussi trucks. Le système a été instauré en mai 1915 avec l'implantation de fosses à trucks en gare de La Chaux-de-Fonds et de Saignelégier (la ligne Saignelégier–Glovelier était initialement à voie normale jusqu'à sa transformation en voie métrique entre 1948 et 1953).

Des fosses à trucks ont été installées à :

Depuis, des essais ont été entrepris afin d'envisager la suppression de trucks au profit de rollbocks, plus flexibles. Le projet est resté sans suite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]