Chembuster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un chembuster est un appareil à base d'orgonite, composant qui aurait des propriétés qui attireraient l'orgone, un médium pseudo-scientifique, et de six tubes en cuivre. Ses promoteurs disent qu'il peut nettoyer le ciel des chemtrails, une pollution atmosphérique volontaire dont l'existence n'a pas été prouvée et ressemblant aux trainées de condensation des avions à réaction.

Principe[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les tubes de cuivre aspireraient l'orgone négative, la base d'orgonite la convertirait en orgone positive et les tubes projetteraient l'orgone positive en altitude. Le rétablissement d'une énergie positive en altitude favoriserait une pluviométrie correcte sur la région couverte: soit plus de pluie en région sèche et moins en région trop humide. L'effet d'un seul chembuster aurait été observé jusqu'à 60 km dans des régions peu peuplées du nord ouest des États-Unis. Lorsque les sources d'orgone négatives sont nombreuses au sol, elles diminueraient l'effet du chembuster.

Cependant, outre que l'appareil basé sur la théorie de l'orgone, considérée comme invalide par la communauté scientifique, aucune observation scientifique n'a pu être faite pour montrer que les chembusters auraient une quelconque influence sur l'environnement ou sur quelque phénomène que ce soit.

Origine[modifier | modifier le code]

Cet appareil a été créé par Don Croft qui s'est inspiré du Cloudbuster de Wilhelm Reich, un appareil également construit à partir de la théorie de l'Orgone, composé de tubes de cuivre et censé faire tomber la pluie. À la différence du Cloudbuster, le Chembuster n'est pas dangereux pour la santé. Il n'accumulerait pas des quantités d'« orgone négative ».

Construction[modifier | modifier le code]

La base de l'appareil est un bloc de 8 à 10 litres d'orgonite dans lequel ont été mis six bases de tubes en cuivre. Chaque tube contient un cristal de quartz bi-terminé de plus de 50 mm. Les six tubes de cuivre sont d'un diamètre de 28 mm et ont une longueur comprise entre 1,6 et 2 mètres. Ils peuvent être sortis de la base et une petite pièce permet de garder un espacement correct entre les tubes vers le haut.

Controverses sur le chembuster[modifier | modifier le code]

La controverse liée à ses appareils est d'ordre scientifique. Elle porte sur trois points :

  • L'existence des chemtrails est très controversée en soi.
  • La théorie de l'orgone, qui donne ses propriétés à l'orgonite, n'est pas considérée comme valable par la communauté scientifique qui conteste donc les effets annoncés par ces promoteurs. Théoriquement parlant, les raisons de fonctionnement données par les promoteurs du Chembuster ne sont donc pas recevables.
  • Personne n'a pu prouver que les chembusters, par une expérience probante, ont une quelconque influence sur l'environnement ou sur quelque phénomène que ce soit.

Par conséquent, certains n'hésitent donc pas à présenter ces appareils comme une escroquerie.