Chellie Pingree

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chellie Pingree
Illustration.
Portrait officiel de Chellie Pingree (2015).
Fonctions
Représentante des États-Unis
En fonction depuis le
(14 ans et 1 mois)
Élection 4 novembre 2008
Réélection 2 novembre 2010
6 novembre 2012
4 novembre 2014
8 novembre 2016
6 novembre 2018
3 novembre 2020
Circonscription 1er district du Maine
Législature 111e, 112e, 113e, 114e, 115e, 116e et 117e
Prédécesseur Tom Allen
Biographie
Nom de naissance Rochelle Marie Johnson
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Minneapolis (Minnesota, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômée de College of the Atlantic (en)
Religion Luthéranisme
Site web pingree.house.gov

Chellie Pingree, née le à Minneapolis (Minnesota), est une femme politique américaine, membre du Parti démocrate et élue du Maine à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière politique locale[modifier | modifier le code]

Chellie Pingree est originaire de Minneapolis et déménage dans le Maine lorsqu'elle est adolescente.

De 1981 à 1987, elle est membre du conseil des assesseurs de North Haven. Elle siège parallèlement au comité de l'urbanisme de la ville entre 1981 et 1991[1]. Elle rejoint ensuite le conseil des écoles du 7e district du Maine de 1990 à 1993[2].

En 1992, elle est élue au Sénat du Maine[1], dans un district traditionnellement républicain[3]. Elle dirige la majorité démocrate du Sénat de 1996 à 2000[1].

Candidatures au Congrès[modifier | modifier le code]

Lors des élections de 2002, elle se présente au Sénat des États-Unis face à la sénatrice républicaine Susan Collins. Elle ne rencontre pas d'opposition lors de la primaire démocrate[4]. Pendant la campagne, elle dénonce la politique du président George W. Bush[3]. Collins, modérée, est donnée largement gagnante par les sondages[4]. Pingree est battue par Collins, rassemblant 41,6 % des voix contre 58,4 % pour la sénatrice[2].

Elle est candidate à la Chambre des représentants des États-Unis en 2008. Elle se présente dans le 1er district du Maine, autour de Portland. Le district est favorable aux démocrates[5]. Elle remporte la primaire démocrate, récoltant 44 % des voix devant cinq adversaires[6]. Elle est élue avec 54,9 % des suffrages face au républicain Charlie Summers. Elle est réélue avec 56,8 % des voix en 2010[2].

En 2012, elle est pressentie pour se présenter à l'élection sénatoriale du Maine pour succéder à la républicaine Olympia Snowe. Elle choisit cependant de se représenter à la Chambre des représentants[5],[7]. Elle est réélue représentante avec 64,8 % des voix en 2012, 60,4 % en 2014[2] et 58 % en 2016[8].

À l'automne 2017, elle évoque une candidature au poste de gouverneur du Maine en 2018[8], avant d'annoncer qu'elle est finalement candidate à sa réélection à la Chambre[9]. Elle est réélue avec 58,8 % des suffrages[10], devançant son adversaire républicain de 2016 Mark Holbrook et l'ancien représentant démocrate devenu indépendant Marty Grohman, qui espérait bénéficier de l'instauration du vote alternatif dans le Maine[11]. Elle est de nouveau réélue en 2020 avec 62 % des voix.

Historique électoral[modifier | modifier le code]

Sénat[modifier | modifier le code]

Résultats pour le poste de sénateur de classe 2 du Maine[12]
Année Chellie Pingree Républicain
2002 41,6 % 58,4 %

Chambre des représentants[modifier | modifier le code]

Résultats dans le 1er district du Maine[13]
Année Chellie Pingree Républicain Indépendant
2008 54,9 % 43,2 %
2010 56,8 % 43,2 %
2012 60,0 % 40,0 %
2014 62,1 % 33,7 % 8,5 %
2016 58,0 % 41,9 %
2018 58,8 % 32,5 % 8,7 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « PINGREE, Chellie, (1955 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le ).
  2. a b c et d (en) « Rep. Chellie Pingree (D-Maine) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le ).
  3. a et b (en) John Nichols, « Women: Key to the Senate? », sur The Nation, (consulté le ).
  4. a et b (en) John Mercurio, « Primaries under way in four states », sur CNN, (consulté le ).
  5. a et b (en) Jonathan Riskind, « Pingree won't run for Senate », sur centralmaine.com, (consulté le ).
  6. (en) « Pingree Wins Maine Primary Nomination », sur http://feminist.org/, (consulté le ).
  7. (en) David Sharp, « Maine Rep. Pingree decides against Senate bid », sur Deseret News, (consulté le ).
  8. a et b (en) Scott Thistle, « Rep. Pingree considering run for Maine governor in 2018 », sur pressherald.com, (consulté le ).
  9. (en) Michael Shepherd, « Pingree says she won’t run for governor in 2018 », sur bangordailynews.com, (consulté le ).
  10. (en) « Maine Election Results: First House District », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le ).
  11. (en) Michael Shepherd, « Chellie Pingree claims a sixth term in Maine’s 1st District », sur bangordailynews.com, Bangor Daily News, (consulté le ).
  12. (en) « 2002 ELECTION STATISTICS », sur clerk.house.gov (consulté le ).
  13. (en) « Chellie Pingree », sur ballotpedia.org (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]