Chellalat El Adhaoura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chellalet El Adhaoura
Chellalat El Adhaoura
Chellalat El Adhaoura
Blason de Chellalet El Adhaoura
Noms
Nom arabe شلالة العذاورة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Titteri
Wilaya Médéa
Daïra Chellalet El Adhaoura
Président de l'APC Fers Darradji (FLN)
2012-2017
Code postal 26007
Code ONS 2618
Démographie
Population 57 300 hab. (2008[1])
Densité 401 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 56′ nord, 3° 25′ est
Altitude Min. 1 000 m
Max. 1 200 m
Superficie 143 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Médéa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Médéa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Chellalet El Adhaoura

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Chellalet El Adhaoura

Chellalet El Adhaoura ou Chellalat El Adhaoura (شلالة العذاورة en arabe), Chellala des Adaouras ou Maginot[2] pendant la colonisation française, est une commune algérienne de la wilaya de Médéa.

Sa population compte 57 300 habitants au dernier recensement de 2008[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chellalet El Adhaoura
Ridane (Wilaya de Bouira )
Kef Lakhdar , Tafraout Chellalet El Adhaoura Cheniguel
Aïn Ouksir

Chellalet El Adhaoura est située à 140 kilomètres au sud de la capitale Alger, elle est caractérisée par sa nature agricole. Elle est bordée par Souagui et Sour El-Ghozlane au nord et à l’est par Sidi Aïssa, Ain Boucif à l’ouest et Aïn El Hadjel et Birine au sud. Son climat est de type continental, froid en hiver et un peu chaud en été.

Chellalet El Adhaoura représente un carrefour entre plusieurs wilayas, Médéa, Bouira, M’Sila et Djelfa. La ville de Chellalet El Adhaoura représente un nœud entre le nord et le sud de l’Algérie. Elle est traversée quotidiennement par un nombre très important de véhicules.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au temps de la présence romaine en Afrique, la ville portait le nom de Afoul. Les restes d'un théâtre y ont été repérés.

Chellalet El Adhaoura, servit sous la colonisation française de poste militaire à partir de 1845 et reçut le nom de Maginot. Mostefa Lacheraf décrit le village du début du XXe siècle : "Le point de départ était toujours le grand marché hebdomadaire de Chellalet-al-Adhaoura qui se tenait le jeudi et attirait les nombreuses collectivités paysannes ou transhumantes semi-nomades des environs et leurs produits. L 'emplacement de ce marché important à la lisière entre le Tell et les Hauts-Plateaux n'est autre qu'un curieux village tout entier composé d'un vaste espace en partie rocheux et qu'entourent sur les quatre côtés de l'enceinte, des maisons, des boutiques, des fondouks et quelques cafés maures avec une arrière-cour destinée à parquer les montures et les bêtes de somme, ânes, mulets, chevaux, chameaux des forains. Légèrement circulaire en raison de l'alignement assez irrégulier des constructions soudées les unes aux autres et ne laissant d'issue qu'aux trois portes de perception des redevances exigées par le fisc les jours de marché hebdomadaire. Chellala des Adhaoura, appelée du nom d'une fontaine publique dont l'eau abondante retombe en cascade sur le versant du ravin... "

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1977 1987 2008
30 700 40 366 57 300

Économie[modifier | modifier le code]

Chellalet El Adhaoura a l’un des plus grands marchés hebdomadaires d’Algérie. Ce marché s’étale sur deux jours. L’économie locale porte sur l’agriculture, le commerce mais surtout l’élevage d’ovins.

Sport[modifier | modifier le code]

شعار فريق شلالة العذاورة

Les deux clubs de la commune sont Mouloudia Chellala Des Adaouras(1946) et l’IRB Chellala Des Adaouras.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Wilaya de Médéa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Concis de la toponymie et des noms des lieux de l'Algérie, Dalila Ouitis, Ed. Djoussour, Alger 2009