Cheffia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cheffia
Noms
Nom arabe الشافية
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya El Tarf
Daïra Bouteldja
Chef-lieu Cheffia ( Falcou)
Président de l'APC
Mandat
Trad Lakhder
2017-2022
Démographie
Population 8 195 hab. (2008[1])
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 36′ 40″ nord, 8° 02′ 20″ est
Altitude Min. 337 m
Max. 337 m
Superficie 192,47 km2
Localisation
Localisation de Cheffia
Localisation de la commune dans la wilaya d'El Tarf.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Cheffia
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Cheffia

Cheffia (en arabe : الشافية), parfois orthographiée Chefia , est une commune de la wilaya d'El Tarf en Algérie. Elle fait partie de la daïra de Bouteldja.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Cheffia est située dans la partie centrale de la wilaya d'El Tarf à l'extrême Nord-est de l'Algérie, au relief montagneux.

Cheffia est au centre d’une région forestière qui se poursuit au-delà de la frontière tunisienne. Située sur les bords de l'oued el-Kébir, qui devient en aval l'oued Bounamoussa, la localité a donné son nom à l'ouvrage hydraulique, un barrage de retenue, construit sur ce cours d'eau.

Superficie[modifier | modifier le code]

Le territoire administratif de la commune s'étend sur une superficie d'environ 193 km2.

Communes limitrophes[2][modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Cheffia cerné par huit communes limitrophes, est délimité, à l'est par la commune de Zitouna, au sud-est par la commune de Aïn Karma, au sud par la commune de Bouhadjar, à l'ouest par la commune de Asfour, au sud-ouest par la commune de Hammam Beni-Salah, au nord par la commune de Lac-des-Oiseaux, au nord-est par la commune de Bouteldja, et au nord-ouest par la commune de Ben M'Hidi.

Carte topographique de la r#egion autour de Cheffia

Histoire[modifier | modifier le code]

La vallée de cheffia est décrite en 1868 par Reboud[3] comme suit. Son territoire est compris entre le versant oriental du Bou Habet et une série de mamelons herbeux où s’élèvent çà et là quelques jardins et des bouquets d'azeroliers. C'est une vallée qui mesure du nord au sud environ quinze kilomètres sur cinq de largeur. Elle est partagée en deux bassins par le plateau cultivé de Sidi-Bou-Aoun, qui possède des pierres de grand appareil. La vallée de la Cheffia renferme un certain nombre de ruines que l’on peut considérer comme des nécropoles libyques.

Reboud [3] décrit un certain nombre de nécropoles avec leur inscriptions lybiques, et en publie la carte qu'on voit dans cet article.

Carte montrant les sites où des nécropoles ont été découvertes autour de Cheffia

Toponymie[modifier | modifier le code]

Si l'on se réfère au livre de Marius Outrey, publié en 1860, Le dictionnaire de toutes les localités d'Algérie, le nom de la localité de Cheffia tiendrait du nom de la tribu du même nom qui habitait la région[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008, communes de la wilaya d'El Tarf, sur le site geohive.com.
  2. « Présentation générale de l'espace de la wilaya d'El Tarf » (consulté le ).
  3. a et b Dr. Reboud. Mémoires de la Société française de numismatique et d'archéologie. 1870.
  4. Marius Outrey, Dictionnaire de toutes les localités de l'Algerie, Alger, Imprimerie Dubos frères, Librairies-éditeurs, (lire en ligne), p. 110.