Chef suprême de l'Église d'Angleterre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le chef suprême de l'église d'Angleterre est un titre détenu par le roi Henry VIII, qui définit sa suprématie totale sur toute l'église d'Angleterre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Armes royales des Tudor

Ce titre créé pour le roi Henry VIII, qui était responsable de la rupture de l'église d'Angleterre avec l'autorité de l'église catholique romaine, après l'excommunication par le pape en apparence de son divorce avec sa femme, la princesse Catherine d'Aragon, en 1533.

Vers 1536, alors que la rupture était faite, il saisit les églises actives en Angleterre et établit l'église anglicane, et s'auto-déclare à sa tête. The Act of Supremacy, en 1534, confirma le statut de possesseur de la suprématie sur l'église au royaume d'Angleterre, et pour la noblesse la nécessité de prêter serment en reconnaissant cette suprématie.

La reine Marie Ire, fille de Henry VIII, tenta de restaurer l'allégeance de l'église en Angleterre au saint-Siège, et abrogea The Act of Supremacy en 1555.

Elizabeth prit le trône en 1558 et, l'année suivante, le parlement d'Angleterre adopta The Act of Supremacy (1559), qui restaure la loi originale[1].

Le nouvel Oath of Supremacy, pour lequel les nobles furent requis pour prêter serment donna le titre de gouverneur suprême de l'église anglicane au monarque plutôt que celui de chef suprême[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.historyofparliamentonline.org
  2. www.churchofengland.org

Liens externes[modifier | modifier le code]