Chef de l'opposition de la Ville de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique de la Ville de Québec
Image illustrative de l'article Chef de l'opposition de la Ville de Québec
Pouvoirs exécutifs & législatifs

Justice

Représentants du pouvoir

Sociétés d'État municipales

Élections partielles

Partis politiques

Le chef de l'opposition officielle est le titre de chef de l'opposition de la Ville de Québec. Depuis le 8 novembre 2013, le chef de l'opposition officielle est M. Paul Shoiry, conseiller municipal de Saint-Louis-Sillery. Il siège pour le parti Démocratie Québec.

Sélection et qualifications[modifier | modifier le code]

En vertu de l'article 8 de la Charte de la Ville de Québec, le chef de l'opposition officielle est le conseiller désigné par les conseillers du parti politique ayant fait élire le plus grand nombre de représentants, à l'exclusion du parti politique auquel appartient le maire. En cas d'égalité entre les partis d'opposition, le chef de l'opposition officielle est le conseiller désigné par les conseillers de celui, parmi ces partis politiques, qui a reçu le plus grand nombre de votes au poste de maire et aux postes de conseillers.

Le chef de l'opposition officielle peut être reconnu comme exerçant ses fonctions à plein temps.

Cas de 2009-2013[modifier | modifier le code]

À l'élection du 1er novembre 2009, le maire de Québec, Régis Labeaume, a été réélu avec une forte majorité de 25 conseillers de son parti sur une possibilité de 27 pour l'ensemble de la ville. Les deux conseillers ayant survécu à cette vague Labeaume sont les indépendants Yvon Bussières et Anne Guérette. Puisque le poste de chef de l'opposition officielle ne peut être comblé que par un conseiller d'un parti politique autre que celui du maire, la ville de Québec était donc privée d'opposition officielle pour la durée du mandat 2009-2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]