Chat à tête plate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le chat à tête plate[1] (Prionailurus planiceps) est une espèce de chat vivant dans les marécages asiatiques (Bornéo, Sumatra, Malaisie, Thaïlande...).

Description[modifier | modifier le code]

Sa morphologie est parfaitement adaptée au monde aquatique : il possède des pattes à moitié palmées, de petites oreilles, de grands yeux et une petite queue. Au bout de ses courtes pattes, ses griffes sont semi-rétractiles. Pour pouvoir tenir les proies glissantes que représentent les poissons, le chat à tête plate possède, tout comme les piscivores, une denture aiguisée y compris au niveau des molaires et prémolaires.

  • Poids : 1,5 à 3 kg
  • Longueur : 30 à 50 cm

Chorologie[modifier | modifier le code]

Habitat et aire de répartition[modifier | modifier le code]

Le chat à tête plate habite les milieux humides du sud-est asiatique ainsi que les îles de Bornéo et de Sumatra.

Protection[modifier | modifier le code]

D'abord classé comme « Vulnérable » (VU) en 2002 par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Chat à tête plate est à présent « En danger » (EN). Il est en Annexe I de la CITES.

Projet de recherche de Bornéo[modifier | modifier le code]

Le Bornean Wild Cat and Clouded Leopard Project est un projet de recherche dont le but est d'étudier conjointement les cinq espèces de félins de l'île de Bornéo[Note 1], dont les mœurs ne sont pas bien connues. Les connaissances acquises durant ce projet doivent permettre de mieux comprendre le comportement et l'écologie de ces félins et de situer leur réponse à des environnements modifiés par l'exploitation forestière. Le projet permet également aux scientifiques et étudiants locaux de se familiariser aux recherches sur le terrain et de sensibiliser la population locale à la protection de leur faune. À terme, le Bornean Wild Cat and Clouded Leopard Project devrait proposer un programme de conservation des félins sauvages de Bornéo[2].

L'aire d'étude est fixée sur la Danum Valley Conservation Area, une forêt de diptérocarpacées du territoire de Sabah dont une partie est modifiée par l'abattage sélectif depuis les années 1960. Les recherches sont basées sur des pièges photographiques et la capture d'individus afin de les équiper d'un collier émetteur. Commencé en 2007, le projet devrait durer trois ans[3] et a permis de collecter des informations à propos du Chat à tête plate[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Panthère nébuleuse de Bornéo (Neofelis diardi), le Chat marbré (Pardofelis marmorata), le Chat à tête plate, le Chat léopard du Bengale (Prionailurus bengalensis) et le Chat bai (Pardofelis marmorata).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  2. (en) Andy Hearn, « Project Overview », sur http://borneanwildcat.blogspot.com, Bornean Wild Cat and Clouded Leopard Project,‎ 20 janvier 2007 (consulté le 15 octobre 2009)
  3. (en) Andy Hearn, « Project Mission », sur http://borneanwildcat.blogspot.com/, Bornean Wild Cat and Clouded Leopard Project,‎ 15 janvier 2007 (consulté le 15 octobre 2009)
  4. Flat-headed cat photographed in Danum

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]