Chassart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chassart est un hameau du village de Saint-Amand-lez-Fleurus, qui fait maintenant partie de la commune de Fleurus, dans la province de Hainaut (Région wallonne de Belgique). Il a donné son nom à un genièvre belge de renommée ainsi qu'à la famille Dumont de Chassart en 1908[1].

Portail de l'usine de Chassart (sur la chaussée romaine)

Sucre et genièvre[modifier | modifier le code]

Chassart Vieille Cuvée[modifier | modifier le code]

Guillaume Dumont, homme politique belge et membre de l'assemblée constituante de Belgique (1830) fonde les Etablissements de Chassart en 1826. Son fils Auguste en développe les activités industrielles.

Durant la seconde moitié du XIXe siècle Emmanuel-Joseph Dumont de Chassart est un pionnier de la modernisation de l’agriculture et de l’élevage (amélioration de la race du cheval brabançon). Le développement de la culture de la betterave dans la région de Fleurus conduit à la fondation d’une sucrerie. La production de sucre à partir de la betterave est une innovation qui fait le succès de Chassart.

Bientôt le traitement du sucre donne naissance à une distillerie qui produit du genièvre appelé Chassart Vieille Cuvée. Le succès commercial du genièvre est grand. La famille Dumont est anoblie en 1906[1] et obtiendra le droit de s’appeller Dumont de Chassart en 1908[1].

Expansion en Tunisie[modifier | modifier le code]

En 1890 les établissements de Chassart acquièrent un vaste domaine en Tunisie qui s’appellera Chassart-Tefaha, où est ouverte une école d’agriculture pour l’amélioration de la culture des céréales et de la vigne.

Déclin et fermeture[modifier | modifier le code]

En 1950 le personnel des établissements de Chassart s’élève à 510 ouvriers et employés. C’est une des entreprises les plus importantes de la région. Leur nombre monte jusque 750 lors de la saison de la récolte des betteraves (en automne). Ne pouvant résister à la concurrence mondiale, la sucrerie est revendue à la Raffinerie Tirlemontoise en 1957[2]. Elle sera fermée en 1958.

La distillerie ne survit pas longtemps à la sucrerie. Le brevet du Chassart Vieille cuvée est vendu par la famille Dumont de Chassart à Martini en 1968[2][3].

Après une brève période de production de levure[3], l'usine Chassart est transformée en usine d'embouteillage qui fermera en 1977.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Oscar Coomans de Brachène & Georges de Hemptinne, État présent de la noblesse Belge, Annuaire de 1973, seconde partie, D - Dum, Collection "ETAT PRESENT" a. s. b. l., 1973.
  2. a et b (fr)« Château Chassart de Congée » (consulté le 21 janvier 2015)
  3. a et b (fr)« Découverte Entreprise » (consulté le 21 janvier 2015)