Chase and Status

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chase & Status
Description de cette image, également commentée ci-après
Chase & Status, SonneMondSterne 2018
Informations générales
Pays d'origine Londres, Angleterre
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Drum and bass · breakbeat · dubstep · UK garage · trip hop · trap · house · big beat · moombahton · rave
Années actives Depuis 2003
Labels Ram Records · Mercury · Vertigo · Roc Nation[1]
Site officiel chaseandstatus.co.uk
Composition du groupe
Membres Saul Milton (Chase)
Will Kennard (Status)
Andy Gangadeen
MC Rage
MC Rage, SonneMondSterne 2018

Chase & Status est un duo anglais de producteurs de musique électronique composé de Saul Milton (Chase) et de Will Kennard (Status). En concert, ils sont accompagnés de MC Rage et d'Andy Gangadeen. Milton et Kennard viennent de Londres et ont formé leur duo en 2003 après s'être rencontré à Manchester. Depuis, ils ont sorti trois albums studio et ont collaboré avec des artistes tels que Plan B, Cee Lo Green, Rihanna, Example ou Tinie Tempah.

Histoire[modifier | modifier le code]

2003-2005[modifier | modifier le code]

Saul Milton (Chase) et Will Kennard (Status) se rencontrent une première fois à Londres via un ami commun, mais se rapprochent plus sérieusement lorsqu'ils sont tous deux étudiants à Manchester. Will étudie l'Histoire de l'Art à l'université de Manchester, tandis que Saul étudie l'anglais et les sciences humaines à la Manchester Metropolitan University. Will décide d'abandonner ses études pour se lancer dans une carrière musicale. Quant à Saul, il parvient à obtenir son diplôme avec distinction, malgré tout le temps qu'il consacre à la musique[2].

2006–2009: More Than Alot[modifier | modifier le code]

Trois singles de Chase & Status atteignent la première place du UK Dance Chart entre 2007 et 2009 : tout d'abord Hurt You / Sell Me Your Soul en 2007 puis Take Me Away / Judgement (Informer) en 2008 ; enfin, le 5 octobre 2008, ils atteignent la 70e place du UK Singles Chart avec leur single Pieces, sur lequel le chanteur Plan B prête sa voix. En 2009, ils se placent en 45e position avec Against All Odds, en featuring avec le rappeur britannique Kano.

2009–2011: No More Idols[modifier | modifier le code]

En novembre 2009, Chase & Status font leur entrée dans le top 40 du UK Singles Chart pour la première fois avec leur titre End Credits, nouvelle collaboration avec Plan B.

Le deuxième single de l'album No More Idols est Let you go. Le troisième est Hypest Hype, avec Tempa T (en). Le quatrième est Blind Faith, en collaboration avec le chanteur Liam Bailey[3]. Les autres singles sont : Time (featuring Delilah), Hitz (featuring Tinie Tempah) et Flashing Lights (avec Sub Focus featuring Takura). L'album contient également le titre Heavy, avec Dizzee Rascal. L'album devient numéro 2 des ventes au UK Albums Chart et est certifié disque d'or dès la première semaine de sa sortie.

2012–présent: Brand New Machine[modifier | modifier le code]

Ce troisième album, sorti le 7 octobre 2013, est plus sombre que les deux précédents[4].

MTA Records[modifier | modifier le code]

En 2008, Chase & Status créent le label indépendant More Than Alot Records (MTA Records), spécialisé en musique "exceptionalle"[5].

Membres[modifier | modifier le code]

  • Saul Milton (Chase) – claviers, programming, DJ, guitare
  • Will Kennard (Status) - claviers, programming, DJ

En concert, ils sont accompagnés de:

  • Rage – MC (2009–présent)
  • Andy Gangadeen – batterie (2009–présent)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://rocnation.com/chaseandstatus/
  2. Amy Nickell, « Interview: Chase & Status », The National Student,‎ (lire en ligne)
  3. Liam Bailey interview by Pete Lewis, 'Blues & Soul' November 2010
  4. « Chase & Status interview by Georgia, 'Future Entertainment' »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 mars 2015)
  5. IMO Records http://www.imorecords.co.uk/drumandbasslabels/mta-records-biography/ "MTA Records Biography", IMO Records, Retrieved on 12 December 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]