Chartrier-Ferrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chartrier et Ferrière.

Chartrier-Ferrière
Chartrier-Ferrière
Blason de Chartrier-Ferrière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Brive-la-Gaillarde
Canton Saint-Pantaléon-de-Larche
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bassin de Brive
Maire
Mandat
Guy Roques
2014-2020
Code postal 19600
Code commune 19047
Démographie
Gentilé Chartriens, Chartriennes[1].
Population
municipale
367 hab. (2016 en augmentation de 7,31 % par rapport à 2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 19″ nord, 1° 27′ 09″ est
Altitude Min. 231 m
Max. 324 m
Superficie 15,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Chartrier-Ferrière

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Chartrier-Ferrière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chartrier-Ferrière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chartrier-Ferrière
Liens
Site web www.chartrier-ferriere.fr

Chartrier-Ferrière est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les différents hameaux de la commune sont :

  • le bourg de Chartrier, avec la mairie, l'école et l'église
  • les Ages
  • le Battut
  • les Borderies
  • Chaussou
  • Coudonnet
  • Ferrière, où se trouve la seconde église de la commune
  • la Magaudie
  • le Maillet
  • le Mas del Bos (ou Madelbos)
  • le Mazajoux

Le relief calcaire explique la désignation de Causse corrézien.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Chartrier-Ferrière est limitrophe de six autres communes, dont deux dans le département de la Dordogne.

Communes limitrophes de Chartrier-Ferrière
Saint-Cernin-de-Larche
(Dordogne),
Les Coteaux Périgourdins
(Dordogne)
Chasteaux
Chartrier-Ferrière Nespouls
Nadaillac
(Dordogne)
Estivals

Toponymie[modifier | modifier le code]

Pour Chartrier, la forme la plus ancienne est Cartarium, du nom d'un homme gallo-romain, Carius avec adjonction du suffixe -arium [2]. Pour Ferrière, l'origine se trouve dans ferraria, du latin ferrum auquel a été accolé le suffixe -aria. Ce toponyme désigne généralement une ancienne forge[3].

Le nom en occitan est Chatrier Ferriera[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1965 2001 Roger Delpy    
mars 2001 2006 Raoul Mas    
2006 2008 Georges Saulle    
mars 2008 (réélu en avril 2014) En cours Guy Roques   Fonctionnaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2016, la commune comptait 367 habitants[Note 1], en augmentation de 7,31 % par rapport à 2011 (Corrèze : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
463496507507570524516725717
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
715706683660691686693673608
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
580545556423382333361288244
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
237223224265272275325340366
2016 - - - - - - - -
367--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Antependium à l'église de Ferrière : cuir (support, en plusieurs lés). Sur chaque carreau, un demi-bouquet de fleurs est entouré d'un demi-cartouche rocaille sur lequel est perché un perroquet au plumage multicolore. Ce décor se déploie entièrement sur les deux carreaux accolés en miroir au centre de l'antependium. Œuvre restaurée, par l'atelier Artop (Héry), 2010.

  • Truffière expérimentale située non loin du Battut, possibilité de visite.
  • Marché d'agriculteurs et d'artisans alimentaires tous les mercredis de juillet et août de 17 h à 20 h.
  • Fête nationale de la truffe tous les ans et internationale tous les 3 ans.
  • La grande muraille : à proximité du village se trouve une construction particulière, un énorme mur de pierre, aux dimensions conséquentes (long 100 m, hauteur 3 m, épaisseur 4 m). La construction de ce mur réalisée par un sacristain, est relatée dans le roman de Claude Michelet, sous le titre « La grande muraille ».

Héraldique[modifier | modifier le code]

Chartrier-Ferrière

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

parti, au 1er, d'argent à l'aigle de gueules bécquée et membrée d'azur, au 2nd, coticé d'or et de gueules de douze pièces[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ville de Chartrier-Ferrière », sur http://www.conseil-general.com/ (consulté le 4 février 2014)
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Éd. Larousse, 1968, p. 1742
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Éd. Larousse, 1968, p. 1785
  4. Toponymie occitane
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Robert Merceron, les blasons de la Corrèze et de ses communes, publié en 1990 pour la revue Limouzi. Armes des Boucicaut et des Turenne. Blason voté le 20 juin 1982