Chartres en Lumières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée des Beaux-Arts côté Jardins de l’Évêché lors de Chartres en lumières en 2016

Chartres en lumières est une manifestation artistique et culturelle initiée par la ville de Chartres[1]. Chaque année, cet événement se déroule d’avril à octobre. Une particularité qui le rend unique[non neutre] au monde. Pendant plusieurs mois, les principaux monuments de la ville sont mis en lumière et en musique. Le temps fort[non neutre] de Chartres en lumières est la Fête de la lumière, qui a lieu habituellement mi-septembre. Une fête populaire qui allie au parcours lumière de nombreuses animations. 

Origine et histoire de Chartres en lumières[modifier | modifier le code]

Cet événement trouve son origine dans le lancement de la première édition de la Fête de la Lumière de Chartres en 2002. Il s’agissait d’une soirée durant laquelle les visiteurs pouvaient découvrir des illuminations et des animations autour de la thématique de la lumière. Devant le succès de ce rendez-vous[non neutre], la Ville de Chartres a souhaité pérenniser cet événement et l’étendre sur plusieurs mois. Cette fête populaire est donc devenue Chartres en lumières. Mais, la Fête de la lumière a été maintenue. Elle reste un temps fort de cette manifestation culturelle.[Quoi ?]

C’est donc en 2003 que commence cette grande aventure[Quoi ?] appelé Chartres en lumières[2]. L’événement accueille désormais environ 1 million de visiteurs par an[réf. nécessaire]. De 2013 à 2014, Michel Cymes a été parrain de Chartres en lumières. Il était présent à l’ouverture et à la clôture des 10 ans de l’événement.  En 2013, ce fut l’année de l’organisation du premier trail urbain nocturne. Cette course marque désormais le début de Chartres en lumières. 

Concept de Chartres en lumières[modifier | modifier le code]

En 2016, les visiteurs pouvaient découvrir 24 monuments de la ville de Chartres mis en lumières et en musique à travers la ville de Chartres :

  • La Cathédrale de Chartres : le portail royal, le portail Nord et le portail Sud ;
  • Le Musée des Beaux-Arts : la façade d’honneur et la façade côté jardins de l’évêché ;
  • La Collégiale Saint-André ;
  • Les ponts et lavoirs des bords de l’Eure : le pont des minimes, les deux lavoirs gloriette, le pont Bouju, le lavoir Foulerie, les arcades Saint-Hilaire, le pont Saint-Hilaire, le lavoir de la grenouillère, le pont Saint-Père et le moulin Saint-Père ;
  • L’église Saint-Pierre ;
  • La rue Saint-Pierre ;
  • La Rue des Écuyers ;
  • La Place Billard ;
  • La Fresque de Lattre de Tassigny ;
  • Le Théâtre de Chartres ;
  • La Médiathèque l’Apostrophe ;
  • La Galerie de Chartres (anciennement église Sainte-Foy) ;
  • La rue de l’Etroit-Degré.

Les scénographies des sites de Chartres sont renouvelées régulièrement. Elles sont produites par des artistes répartis partout en France :

  • Les Allumeurs d’images
  • Leslie Epsztein
  • Camille Gross et Olivier Magermans
  • Enluminures
  • Le collectif Artway Chartres
  • Ça va être beau
  • Ondine événement

Seules les illuminations de la Collégiale Saint-André se voient changer tous les ans car elles sont réalisées par le studio graphique de la ville de Chartres.

La Fête de la Lumière[modifier | modifier le code]

Depuis 2002, la Fête de la lumière[3] est devenue un des rendez-vous incontournables de Chartres. Elle dure une soirée et propose de nouvelles animations en supplément des illuminations quotidiennes proposées d’avril à octobre par Chartres en lumières. Cette fête populaire se veut être un rassemblement familial. 

Les produits dérivés de Chartres en lumières[modifier | modifier le code]

Autour de Chartres en lumières, plusieurs initiatives ont vu le jour. Elles se segmentent en à plusieurs parties : 

  • des visites guidées Chartres en lumières[4] pour découvrir les sites illuminés en compagnie d'une guide
  • 7 parcours thématiques[5] pour découvrir l’événement selon les besoins ou les envies du visiteur (téléchargeables sur le site internet Chartres en lumières ou à retrouver sur l’application mobile dédié à l'événement)
  • un DVD et un livre Chartres en lumières de l’édition 2014
  • une série d'objets Chartres en lumières[6] (parapluies, mugs, stylos, magnets, coques de téléphone, sacs, etc.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chartres: Chartres en Lumières », sur www.chartres.fr (consulté le 3 novembre 2016)
  2. Centre France, « Chartres en habits de lumière », www.lechorepublicain.fr,‎ (lire en ligne)
  3. Jean-Pierre Chanial, « Chartres fête la Lumière », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  4. Super User, « Chartres en lumières - Calendrier des manifestations, dates d'ouverture et de clôture », sur www.chartresenlumieres.com (consulté le 3 novembre 2016)
  5. Super User, « Chartres en lumières - Plan et parcours au travers de la ville », sur www.chartresenlumieres.com (consulté le 3 novembre 2016)
  6. Super User, « Chartres en lumières - Espace Souvenirs », sur www.chartresenlumieres.com (consulté le 3 novembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]