Charmaine Borg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borg.
Charmaine Borg
Image illustrative de l'article Charmaine Borg
Fonctions
Députée de Terrebonne—Blainville
Prédécesseur Diane Bourgeois
Successeur circonscription abolie
Biographie
Date de naissance (25 ans)
Lieu de naissance Oakville, Drapeau du Canada Canada
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Diplômé de Université McGill

Charmaine Borg, née le à Oakville, est une activiste communautaire, agente des relations de travail et femme politique canadienne. Elle a été députée de la circonscription de Terrebonne—Blainville à la Chambre des communes du Canada de 2011 à 2015 sous la bannière du Nouveau Parti démocratique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiante en science politique à l'Université McGill et coprésidente du club politique du NPD dans cette université montréalaise, Charmaine Borg œuvre également comme agente de relations de travail au sein du syndicat AMUSE (Association of McGill University Support Employees)[1],[2].

Charmaine Borg a développé une passion pour la politique dès son plus jeune âge, elle s’est investie dans divers projets, dont un à Keswick en Ontario, qui lui vaudra en 2008 le prix du Lieutenant-gouverneur pour son engagement. En compagnie de bénévoles, elle a mis sur pied une troupe de théâtre pour des enfants défavorisés afin de les aider dans leur développement intellectuel[3].

Elle a défait la députée sortante Diane Bourgeois du Bloc québécois avec une majorité de plus de 10 000 voix lors de l'élection fédérale canadienne de 2011 malgré une campagne qualifiée de « discrète » par la presse locale[4]. La difficulté de joindre Mme Borg au cours de la campagne électorale a été expliquée par un responsable de son parti par le fait qu'elle ne disposait pas d'un cellulaire[5].

Elle a été porte-parole de l'opposition officielle en matière de droits d'auteur d'avril 2012 à août 2013, et sur les questions numériques d'avril 2012 jusqu'à la fin de son mandat en octobre 2015[6].

Candidate à sa réélection dans la circonscription de Terrebonne aux élections fédérales de 2015, toujours sous la bannière néo-démocrate, elle est défaite par le candidat du Bloc québécois Michel Boudrias.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Jean-Philippe Payment Conservateur +05 222, 9,13 %
     (sortant) Diane Bourgeois Bloc québécois +17 634, 30,83 %
     Robert Frégeau Libéral +04 885, 8,54 %
     Charmaine Borg NPD +28 236, 49,37 %
     Michel Paulette Vert +01 218, 2,13 %
Total 57 195 100 %


Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Michel Surprenant Conservateur +06 615, 11,35 %
     Michel Boudrias Bloc québécois +19 238, 33,01 %
     Michèle Audette Libéral +16 316, 27,99 %
     (sortant) Charmaine Borg NPD +14 928, 25,61 %
     Susan Moen Vert +01 016, 1,74 %
     Louis Clément Sénat Forces et Démocratie +00171, 0,29 %
Total 58 284 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouveau parti démocratique, « Charmaine Borg »
  2. (en) Henry Gaas, « Four McGill students elected to parliament », McGill Daily, Montréal,‎ (lire en ligne)
  3. « Biographie », Site officiel, Terrebonne, Qc,‎ (lire en ligne)
  4. « Le nouveau teint orangé de Terrebonne/Blainville », Journal Le Courrier, Sainte-Thérèse, Qc,‎ (lire en ligne)
  5. Stéphane Deschamps, « Avez-vous vu Charmaine ? », Journal Le Trait d'Union, Terrebonne, Qc,‎ (lire en ligne)
  6. Fiche parlementaire sur PARLINFO.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]