Charlotte de Brunswick-Lunebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charlotte Christine Sophie de Brunswick-Lunebourg (28 août 1694, Wolfenbüttel - 2 novembre 1715, Saint-Pétersbourg), était l'épouse du tsarévitch Alexis Petrovitch de Russie. Elle était la fille de Louis Rodolphe, duc de Brunswick-Lunebourg et Christine Louise d'Oettingen-Oettingen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charlotte est élevé à la Cour du roi de Pologne Auguste II dont l'épouse Eberhardine de Brandebourg-Bayreuth est de ses parentes éloignées mais aussi sa marraine. Elle y reçoit une bonne éducation. À la fin de 1709, le tsar Pierre Ier de Russie envoie son fils Alexis à Dresde pour terminer ses études. Il y rencontre Charlotte pour la première fois. Charlotte passe aux yeux du tsar pour un bon parti pour son fils dans la mesure où sa sœur aînée Élisabeth est mariée à l'empereur germanique Charles VI. Le soutien de l'Autriche dans la lutte à venir contre les Turcs est en effet apprécié par les diplomates russes.

Le 25 octobre 1711 à Torgau, Charlotte épouse le tsarévitch Alexis. Elle est autorisée à conserver sa foi luthérienne, à condition que leurs futurs enfants soient élevés dans la religion orthodoxe. Ce mariage rompt avec une ancienne tradition de la famille impériale consistant à épouser seulement des femmes de la noblesse russe. Charlotte est donc le premier membre de la famille impériale russe issu d'une dynastie étrangère depuis Sophie Paléologue. En 1713, Charlotte reçoit le titre de princesse de Russie et est accueillie dans son nouveau pays.

Charlotte est bien accueillie par le tsar Pierre le Grand, mais ses relations avec Alexis se dégradent rapidement. Alexis, opposé à la politique d'occidentalisation de son père, a sombré dans l'alcoolisme. Son épouse, choisie par son père abhorré, ne lui inspire qu'un profond mépris, tant à cause de sa religion Luthérienne que de son physique peu engageant. Il frappe fréquemment la jeune femme même quand celle-ci est enceinte. Il s'affiche ouvertement avec sa maîtresse Euphrosine, une servante de Charlotte.

La princesse trouve une consolation dans la naissance d'une fille, Natalia, et d'un fils, Pierre qui accèdera au trône de Russie. Elle meurt quelques jours après la naissance de son fils. elle avait 21 ans. Ses propres enfants moururent sans descendance.

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]