Charlotte Wolff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charlotte Wolff
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Gedenkstein Großgörschenstr 12 (Schön) Charlotte Wolff2.jpg
plaque commémorative

Charlotte Wolff (Riesenburg, Londres, ) est une sexologue et chirologue allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Plaque commémorative au Laubenheimer Str 10 (Wilmd) oû a vécu Charlotte Wolff.

Née près de Dantzig dans une famille allemande aux origines juives, Charlotte Wolff fait des études de médecine à Fribourg et Berlin. A Fribourg, elle suit les cours de Husserl et Heidegger. Recevant son diplôme de docteur en 1928, elle commence à travailler à Berlin. Elle y découvre l'émergence du mouvement de libération gay et rencontre le sexologue Magnus Hirschfeld.

En 1933, elle décide de fuir l'Allemagne à cause de l'antisémitisme, et gagne Paris. Elle y développe son étude psychologique de la main ou « chirologie ». Elle rencontre les surréalistes et se lie avec André Breton, Paul Éluard, Marcel Duchamp… En 1936, sur l'invitation de Maria et Aldous Huxley, elle se rend à Londres où elle rencontre Virginia Woolf, T. S. Eliot, George Bernard Shaw, et son compatriote Thomas Mann.

Elle se fixe définitivement à Londres. Membre de la British Psychological Society, elle écrit de nombreux livres de psychiatrie, en particulier sur l'homosexualité féminine (elle était elle-même lesbienne) et la bisexualité. Ces ouvrages sont fondés sur de nombreux témoignages, considérés avec un respect encore peu habituel. Elle a aussi longuement correspondu avec la romancière Christa Wolf.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • The Human Hand (1942)
  • A Psychology of Gesture (1945)
  • The Hand in Psychological Diagnosis (1952)
  • On the Way to Myself (1969)
  • Love Between Women (1971)
  • An Older Love, roman (1976)
  • Bisexuality: A Study (1977)
  • Hindsight, autobiographie (1980)
  • Magnus Hirschfeld: A Pioneer in Sexology (1986)

Liens externes[modifier | modifier le code]