Charlotte Sometimes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charlotte Sometimes (homonymie).
Charlotte Sometimes
Single de The Cure
Face A Charlotte Sometimes
Face B Splintered in Her Head
Sortie
Enregistré 16-17 juillet 1981
Playground Studio, Londres
Durée 4:13
Genre Cold wave
Format 45 tours et Maxi 45 tours
Auteur Robert Smith
Compositeur Simon Gallup
Robert Smith
Lol Tolhurst
Producteur The Cure
Mike Hedges
Label Fiction Records

Singles de The Cure

Charlotte Sometimes est une chanson du groupe The Cure sortie en single le avec en face B Splintered in Her Head[1].

Elle s'inspire du roman pour la jeunesse Charlotte Sometimes (en), inédit en français, écrit par l'auteur britannique Penelope Farmer (en) et publié en 1969.

Ce livre a profondément marqué Robert Smith:

« J'étais obsédé par Charlotte Sometimes, cette idée de chute temporelle, de dualité, de trouble de la personnalité et de torture qui s'ensuit. Charlotte, après sa première nuit en pension, se réveille, quarante ans en arrière et dans la peau d'une autre. Cela rejoint le thème des jumeaux.[2] »

— Robert Smith

Contenu[modifier | modifier le code]

Enregistrés en deux jours au mois de juillet 1981 à Londres, les deux morceaux de ce single ne sont extraits d'aucun album. Charlotte Sometimes sera incluse en dans la compilation Standing on a Beach et le 45 tours sera réédité à cette occasion[3], faisant suite à Boys Don't Cry (New Voice-New Mix).

La version maxi 45 tours offre un troisième titre : Faith dans une version live de plus de 10 minutes enregistrée à Sydney en , qui figure également sur la réédition Deluxe de l'album Faith en 2005.

Clip[modifier | modifier le code]

Tourné par Mike Mansfield au Holloway Sanatorium (en) dans le Surrey[4], il montre une jeune femme entrer dans le bâtiment et errer dans les couloirs et les pièces immenses. Elle y croise plusieurs fois les trois membres du groupe qui l'observent, immobiles, et qui semblent invisibles à ses yeux. Assise à un bureau dans une salle de classe, elle voit appaître son sosie qui porte des vêtements d'un autre siècle. Elle se lance vainement à sa poursuite. Dans un dortoir, la jeune fille soulève un drap sous lequel un corps est allongé. C'est celui de son mystérieux sosie, qui ouvre les yeux. La jeune femme, effrayée, prend la fuite. Alors qu'elle court vers la sortie du bâtiment, son double semble la suivre, avançant lentement, un chandelier à la main.

Classements[modifier | modifier le code]

Classement Meilleure
position
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[5] 31
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[6] 44

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. site officiel de The Cure
  2. in The Cure : Les Symphonies névrotiques, Thierry Desaules, Éditions Alphée, 2010
  3. Christian Eudeline, « Discographie, officielle et parallèle » in Best hors série n°4, 1992
  4. (en)Cured : The Tale of Two Imaginary Boys, Lol Tolhurst, 2016
  5. (en) Charts.org.nz – The Cure – Charlotte Sometimes. RIANZ. Hung Medien.
  6. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company.