Charlotte Dujardin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charlotte Dujardin
Image illustrative de l’article Charlotte Dujardin
Charlotte Dujardin aux Jeux olympiques de 2012.
Discipline Dressage
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance (36 ans)
Lieu Enfield, Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Taille 1,70 m
Poids 61 kg
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 3 1 2
Jeux équestres mondiaux 2 1
Dernière mise à jour 16 août 2016

Charlotte Dujardin, née le à Enfield, est une cavalière de dressage britannique. Le cheval de tête, qui a rapporté à Charlotte Dujardin ses nombreux titres, était Valegro, surnommé Blueberry par sa cavalière.

Elle est médaillée d'or en individuel et par équipes aux Jeux olympiques de Londres en 2012[1].

Aux Jeux équestres mondiaux de 2014, elle devient championne du monde de dressage[2].

Aux Jeux Olympiques de Rio, en 2016, elle conserve son titre en individuel et gagne la médaille d'argent par équipe avec l'Angleterre[3],[4].

Après la mise à la retraite de Valegro, Gio, un hongre KWPN alezan, prend la relève. Il gagne ses premières médailles olympiques, celles de bronze en équipe et en individuel, lors des JO de Tokyo 2020. Il n'avait participé qu'à deux compétitions internationales auparavant.

À cette occasion, Charlotte Dujardin devient l'athlète féminine britannique la plus titrée aux Jeux Olympiques[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Chevrier, « Charlotte en son jardin », sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  2. Camille Sarrat, « Charlotte Dujardin complète sa collection ! », Équidia,‎ (lire en ligne).
  3. Théo Caviezel, « L’actu du jour (15/08) », sur Jump'Inside, (consulté le )
  4. leperon.fr, « Rio dressage : l'Allemagne sacrée devant la Grande-Bretagne et les Etats-Unis / RIO 2016 / Accueil - leperon.fr » (consulté le )
  5. theguardian.com, « Charlotte Dujardin becomes Britain's most decorated female Olympian of all time »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoinette Delylle, « Dujardin (Charlotte) », dans L'Encyclo de la cavalière, Edi8 - Grund Editions, , 258 p. (lire en ligne), p. 84

Liens externes[modifier | modifier le code]