Charlotte-Rita Pichon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Charlotte-Rita Pichon est une femme de théâtre, actrice, metteur en scène et dramaturge française, née le à Paris. Elle est la fille de France Guy et de Jean-Charles Pichon et, depuis l’âge de 17 ans, elle se consacre aux activités théâtrales.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Charlotte-Rita Pichon est née le 22 février 1951 à Paris. Elle est la fille de France Guy et de Jean-Charles Pichon. À la mort de sa mère en 1954, elle est élevée par ses grands parents paternels et reste à Nantes jusqu’en 1977. Elle part ensuite pour Paris, puis en 1985 pour le midi de la France jusqu’en 2007, date à laquelle elle décide de retourner à Paris.

Dès 17 ans, elle décide de faire du théâtre, et suit des cours à Nantes, chez Monique Créteur (1968-1970) et Jean Guillard (1973-1977). Puis à Paris, chez Jean-Paul Vuillin (pour le cinéma) (1977-1978) et Armand Valin (1978-1979).

Elle joue à Nantes, monte et joue des pièces à Arles, à Paris. En 1986, elle crée la compagnie Les Tréteaux du Reflet, puis en 1994, Le Théâtre de l’Entre-Texte, en 2003 la compagnie du même nom et en 2009 la Compagnie du Cinq-Huit. Elle donne des cours de théâtre, d’expression et de respiration, et écrit également une cinquantaine de pièces, monologues, pièces de théâtre pour adultes et pour enfants. Bénéficiant d'une écriture facile, elle aide à l'écriture de livres, de spectacles et de biographies.

Quelques expériences cinématographiques et télévisées complètent ce parcours.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Actrice
  • 1975 : Comment préparer un œuf, monologue d'Ionesco, mise en scène de Jean Guillard, Nantes.
  • 1976 : Ma Perruche et le Poulet de Thomas, Nantes.
  • 1978 : L'Ours de Tchekhov, mise en scène de Armand Valin, Paris.
  • 1979 : Bonjour, ça va ? de Jacky Stern, Paris, café-théâtre de La Sou’pap.
  • 1980 : Scènes de chasse en Basse-Bavière de Martin Speer, mise en scène de Jean-Paul Mouget, Paris, Palais des Glaces.
  • 1984 : La Quasimodo, monologue de Charlotte-Rita Pichon, Paris, théâtre de Dix Heures.
  • 1988 : Si tendresse m’était donnée de Charlotte-Rita Pichon, mise en scène de Monique Robert. Nîmes.
  • 1994 : Un château en novembre d’Emmanuel Roblès, mise en scène Charlotte-Rita Pichon, Arles.
  • 1995 : C’est pas rigolo de Charlotte-Rita Pichon, mise en scène Françoise Pagano, Arles.
  • 1995 : La Scandaleuse Élection de Jean-Charles Pichon, mise en scène de Charlotte-Rita Pichon, Arles.
  • 2001 : Vivre sans toit de Charlotte-Rita Pichon, mise en scène Monique Robert, Nîmes.
  • 2003 : Ploutos et les Oiseaux d’après Aristophane, mise en scène de Charlotte-Rita PICHON, théâtre Antique d’Arles.
  • 2003 : Marie Dorval de Michel Mourlet, mise en scène de Charlotte-Rita PICHON, Arles, théâtre de l’Entre-texte.
  • 2008 : Transes-sexuelles de Rina Novi. Paris, Bouffon Théâtre.
  • 2010 : La Carte de la Saint-Valentin de Vivianne Perret. Roman-photos de Nous deux.
Mises en scène et direction d'acteurs
Dramaturge
  • 1984 : La Quasimodo, monologue, Paris, théâtre de Dix Heures.
  • 1988 : Si tendresse m’était donnée, mise en scène de Monique Robert, Nîmes.
  • 1995 : C’est pas rigolo, mise en scène Françoise Pagano, Arles.
  • 1996 : Les Éléments, Carnaval d’Arles et des Saintes-Maries-de-la-Mer.
  • 1997 : Les Couleurs, Carnaval d’Arles et des Saintes-Maries-de-la-Mer.
  • 1998 : Le Procès du bruit, Carnaval d’Arles et des Saintes-Maries-de-la-Mer.
  • 1999 : L’Assemblée des Trente ou l’Enlèvement. Présenté sur demande pour un anniversaire.
  • 2001 : Vivre sans toit, mise en scène Monique Robert, Nîmes.
  • 2008 : Le Passé rompu, Paris, théâtre du Nord-Ouest et théâtre du Funambule. Édition E-dite.

L’enseignement[modifier | modifier le code]

Depuis 1986, conjointement à la mise en scène et à la direction d’acteurs, elle donne des cours de théâtre avec représentation d’auteurs (Shakespeare, Molière, Musset, Feydeau…), mais également des séances d’expression et de respiration s’adressant à tout public, désireux ou non de faire du théâtre.


Liens externes[modifier | modifier le code]