Charles de Surville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Surville.
Charles de Surville
Charles de Surville (1803-1868).jpg
Fonctions
Conseiller général du Gard
-
Président du conseil général du Gard
Alphonse Boyer (d)
Député
Gard
-
Conseiller général du Gard
-
Receveur général du Gard (d)
-
Jean-Louis de Surville (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Fratrie

Charles, marquis de Surville, né le à Nîmes et mort le au château de Lacoste près de Nîmes, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Joséphine de Lattier et Jean-Louis de Surville, comte romain, maire de Nîmes et Receveur général des Finances du Gard.

Il entre au collège Stanislas à Paris puis fait ses études de droit. En 1826, âgé de seulement 23 ans, il remplace son père à son poste de receveur du Gard. Il est considéré comme le fondateur de la « Gazette du Bas-Languedoc ».

À l'avènement de Louis-Philippe Ier, Charles, ardent légitimiste, démissionne de ses charges pour montrer son hostilité au nouveau régime.

C'est alors qu'il entre en politique en devenant conseiller général du canton de Nîmes-3. Il sera ensuite président du Conseil général du Gard. Aux élections législatives de 1849, tête de liste royaliste, il est élu député. Il devient alors l'un des chefs de l'extrême-droite au Parlement. Il se lie d'amitié avec Pierre-Antoine Berryer et se met au service du « comte de Chambord ». Il s'oppose à l'élection de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la République, mais ne vote pas pour Cavaignac. Il s'impliquera alors grandement dans le Comité légitimiste de Paris. Il rencontrera alors fréquemment le « comte de Chambord » et deviendra son chambellan.

De 1867 à sa mort, il représente le canton de Saint-Gilles.

Atteint d'une grave maladie, il retourne en France où il écoula ses dernières années. Résidant au château de Lacoste, mais aussi dans ses propriétés de Valcombe, près de Générac et au mas de Bord, à Aimargues.

Il est enterré au caveau familial du château de Valcombe, à Générac.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la Légion d'Honneur

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]