Charles de Rohan-Rochefort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles de Rohan
Portrait of Charles de Rohan, Prince of Montauban.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
Famille
Père
Mère
Charlotte Elizabeth de Cochefilet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Eléonore Eugénie de Béthisy de Mézières (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Charles de Rohan (7 août 1693 - 25 février 1763) est un prince de la maison de Rohan. Il est le fondateur de la lignée de Rohan-Rochefort qui perdure encore aujourd'hui. Il était prince de Rochefort et de Montauban.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Paris de Charles III de Rohan, prince de Guéméné, duc de Montbazon, et de Charlotte de Cochefilet, sa seconde épouse. Il est leur quatrième enfant et troisième fils.

Son frère Hercule-Mériadec de Rohan Guéméné devient l'aîné de la lignée de Guéméné après la mort sans descendance de leur frère aîné François-Armand de Rohan Guéméné.

Comme il est le fils cadet, il reçoit le titre de prince de Rochefort et de Montauban, titre qu'il gardera jusqu'à sa mort. En tant que membre de la maison des Rohan, il jouissait du prestigieux rang de prince étranger, les Rohan revendiquant leur ascendance jusqu'aux aux rois et ducs de Bretagne[1].

Le 29 juin 1734, durant la bataille de San Pietro à Parme, où il est blessé, Charles de Rohan-Rochefort, commandant du régiment de Picardie, adressa la future devise du régiment à un officier du régiment de Provence, qui lui demandait s'il voulait que Provence prenne sa place sur la ligne de front. La réponse fut "Monsieur, vous saurez qu'on ne relève pas Picardie", la deuxième partie de la phrase fut alors adoptée comme devise de l'unité.

Il sert à la Bataille de Guastalla, dont il apporte au Roi la nouvelle de la victoire, en 1742 dans l'armée de Bavière, sous le commandement du maréchal de Broglie.

Brigadier des armées du Roi, il est promu Maréchal de camp le 18 octobre 1734, puis Lieutenant Général le 13 février 1743[2].

Charles meurt en 1763. Son fils aîné, Charles-Jules-Armand, lui succède comme prince de Rochefort.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse le 23 septembre 1722 Eléonore-Eugénie de Béthisy de Mézières (2 décembre 1707 - Saverne, 29 août 1757), fille d'Eugène-Marie de Béthisy, marquis de Mézières, lieutenant-général des armées du Roi, gouverneur des villes et citadelles d'Amiens et de Corbie, et d’Éléonore Oglethorpe, une fervente Jacobite, fille du parlementaire et militaire anglais Theophilus Oglethorpe. Le couple a quatre enfants :

Distinction[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Millar, « The Ancien Régime Peerage (4 August 1789) », Napoleonseries.org (consulté le )
  2. Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, vol. 8, p. 205
  3. Fille de Charles de Rohan-Soubise et d'Anne-Thérèse de Savoie-Carignan
  4. Georges Martin, Histoire et généalogie de la Maison de Rohan, Lyon, l'auteur, , 255 p., p. 93-96