Charles de Melun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles de Melun
Fonction
Connétable de France
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Décès
Activités
Fratrie
Enfant
Aréthuse de Melun (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles de Melun est un noble français, grand maître de France, seigneur de Normanville, décapité en 1468.

Au commencement du règne de Louis XI, il jouissait d’une grande faveur ; mais à l’époque de la ligue du Bien public (il était alors gouverneur de Paris et de la Bastille) on acquit la preuve qu’il entretenait des relations secrètes avec les seigneurs soulevés.

Le terrible Louis XI ne laissa pas cette trahison impunie ; il priva Charles de Melun de toutes ses charges, puis fit instruire son procès. Charles déclara que, s’il avait eu des relations avec les chefs de la ligue, c’est qu’il en avait reçu l’autorisation du roi. À cette affirmation, Louis XI répondit par une dénégation absolue, qui équivalait à un arrêt de mort. Après avoir subi la torture, Charles de Melun fut décapité aux Petits-Andelys. On raconte que, ayant été manqué au premier coup, il se redressa et proclama son innocence.

Ses biens furent confisqués et donnés au comte de Dammartin, son implacable ennemi ; mais, sous Charles VIII, on réhabilita sa mémoire et on rendit ses biens à ses enfants. Tant qu’il avait été le favori de Louis XI, Charles de Melun avait montré un faste et une mollesse qui lui avaient valu le surnom de Sardanapale de son temps.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

« Charles de Melun », dans Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, Paris, Administration du grand dictionnaire universel, 15 vol., 1863-1890 [détail des éditions].

Liens externes[modifier | modifier le code]