Charles de Lardemelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Lardemelle.

Charles de Lardemelle
Charles de Lardemelle

Naissance
Metz
Décès (à 68 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service v. 1885-1929
Commandement 122e Division d'Infanterie
74e Division d'Infanterie de Réserve
41e Division d'Infanterie
6e Corps d'Armée
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Grand officier de la Légion d'honneur
Croix de Guerre 1914-1918
Médaille interalliée 1914-1918
Croix de Guerre belge

Charles de Lardemelle (Metz, 1867 - Paris, 1935) est un général français ayant participé à la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’une famille de militaires de carrière, Charles Marie de Lardemelle est né à Metz le 5 mai 1867. Il est le fils de Louis Marie de Lardemelle et d'Anne de Turmel, neveu du général Georges de Lardemelle. Sa famille ayant opté pour la nationalité française après l’annexion de l’Alsace-Lorraine, il fait ses études à Nancy puis à Saint-Cyr. Affecté comme sous-lieutenant à Verdun en 1887, il prépare l’École de Guerre. Capitaine en 1896, il devient l’officier d’ordonnance du général Hervé, commandant le 6e corps d'armée.

En 1900, Lardemelle est affecté à l’état-major des troupes d’Indochine. Il rejoint ensuite le corps expéditionnaire de Chine et participe à la prise de Pékin. Revenu en France, il poursuit sa carrière dans diverses garnisons. En 1913, il est nommé chef d’état-major du 1er Corps d'Armée à Lille.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, Lardemelle participe d'abord aux grandes batailles de 1914, avant de prendre les fonctions de chef d’état-major de la Ve Armée. Il devient général de brigade en 1915 et prend le commandement du 122e division d'infanterie dans les Balkans ; le 20 novembre 1915 il fait retraite[1] de la boucle de la Cerna et est remplacé par le général Gérôme[2]. Rentré en France l’année suivante, il prend le commandement de la 74e division. Il participe ensuite à diverses opérations en Champagne et dans la Meuse, jusqu'à la victoire.

Général de division, Lardemelle prend le commandement de la 7e Région à Besançon (1919). En 1922, il devient gouverneur de Metz, poste qu’il conserve jusqu’en 1929. Il meurt à Paris le 28 décembre 1935.

Grades[modifier | modifier le code]

  • 24/09/1912: lieutenant-colonel
  • 01/11/1914: colonel
  • 17/06/1915: général de brigade à titre temporaire
  • 22/06/1916: général de brigade
  • 23/12/1918: général de division

Décorations[modifier | modifier le code]

Postes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Brasme, Charles de Lardemelle (1867-1935) : le dernier des grands généraux messins, Paris, Éditions Pierron, , 266 p. (ISBN 2-7085-0348-0).
  • Émile Reibell, Gaston Billotte et Charles Eugène Charet, Le général de Lardemelle (1867-1935), Berger-Levrault, , 29 p..

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Makédonia, souvenir d'un officier de liaison en Orient, Jean-José Frappa, Ernest Flammarion, Paris, 1921, page 83.
  2. « À la suite d'un combat ayant entrainé la mise hors de combat de 120 hommes environ, a, dans un moment d'affolement, fait évacuer toutes les positions formant la tête de pont dont la garde avait été confiée à l'honneur de sa division » est mis pour cela à trente jours d'arrêts de rigueur ; Maurice Sarrail, Mon commandement en Orient (1916-1918), Ernest Flammarion, Paris, 1920, page 45.