Charles de Lacombe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles de Lacombe
Image dans Infobox.
Fonction
Député du Puy-de-Dôme
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique
Membre de
Distinctions

Charles Mercier de Lacombe est un homme politique français, né le à Paris et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au collège Stanislas, il s’intéresse à la littérature.

Proche de l’avocat et homme politique légitimiste Pierre-Antoine Berryer (1790-1868), Lacombe mène une carrière journalistique, comme rédacteur à la Gazette de France, et au Correspondant.

Invité avec son frère Hilaire Mercier de Lacombe[1] par Augustin Cauchy à la 1re réunion qui a jeté les bases de la fondation de l’Œuvre des Écoles d’Orient, plus connue actuellement sous le nom de L'Œuvre d'Orient, ils sont présents le . Ils font partie tous les deux des membres[2] de son 1er conseil général[3] du .

La commission des Trente présidée par Batbie, en , réunie dans une des salles du Musée de Versailles, d'après un dessin de G. Janet et un croquis de Pelcoq gravure Amédée Daudenarde.

Il échoue comme candidat indépendant au Conseil général de Haute-Loire, en 1867. Mais il est élu, le , député à l’Assemblée nationale, où il reste jusqu’au . Membre de la commission des Trente, monarchiste orléaniste, il siège au centre-droit.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Henri IV et sa politique, Paris : Didier. XXVI-518 p. In-8, 1861
  • Royer-Collard, Charles Douniol, libraire-éditeur, 29, rue de Tournon, Paris, In-8, 48 p., 1863.
  • Le comte de Serre. Sa vie, son temps, Librairie académique Didier et Cie, éditeurs, Paris, Deux volumes. In-8, 1881.
  • Vie de Berryer, d’après des documents inédits, Firmin-Didot,Paris, trois volumes. (1894-1895). Tome 1. La Jeunesse de Berryer, 1894 ; tome 2. Berryer et la Monarchie de Juillet, 1895 ; tome 3. Berryer sous la République et le second Empire, 1895.
  • Journal politique de Charles Lacombe, député à l’Assemblée nationale, publié par la Société d’histoire contemporaine no 36, no 39, par A. Héliot, A. Picard et fils, Deux volumes in-8. Portrait. 1907.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.oeuvre-orient.fr/wp-content/uploads/LE-CINQUANTENAIRE-DE-LŒUVRE-DES-ECOLES-DORIENT.04.07.2017.pdf
  2. Voir le 1er fascicule de l’Œuvre des Écoles d’Orient publié à Paris, le 25 avril 1856 mentionnant la composition de son 1er Conseil Général
  3. https://gallica.bnf.fr/html/und/loeuvre-dorient

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]