Charles de Bouteiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouteiller (homonymie).
Charles de Bouteiller
Image illustrative de l'article Charles de Bouteiller

Naissance 9 décembre 1786
Nancy
Décès 3 mars 1850 (à 64 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Grade général de division
Années de service -1850

Charles de Bouteiller (né le 9 décembre 1786 à Nancy - mort le 3 mars 1850 à Paris) était un général français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles de Bouteiller était passé de l'École polytechnique à l'École d'application de Metz en septembre 1805; il avait fait ses premières campagnes en Prusse et en Pologne avec le 6e régiment d'artillerie à pied, aux sièges de Breslau, de Schweidnitz, de Neiss, de Silderberg et au combat de Gratz.

Le 1er juillet 1810, il entra comme capitaine au 2e bataillon de pontonniers, et fit la campagne de Russie en qualité d'adjoint à l'État-major de l'artillerie de la Grande Armée. Il était à la bataille de Smolensk et à celle de la Moskowa, aux combats de Krasnoï, Malojaroslawetz ainsi qu'au passage de la Bérésina. Il eut pendant la retraite un doigt de la main gauche gelé, dont il subit plus tard l'amputation.

Nommé chevalier de la Légion d'honneur le 21 avril 1813, Charles de Bouteiller est attaché, avec le grade de capitaine chef de bataillon, à l'artillerie à pied de la garde impériale pendant la campagne de Saxe; il reçut un coup de feu dans l'épaule droite à Bautzen, et fut décoré de la croix d'officier de la Légion d'honneur le 6 septembre, après la bataille de Dresde.

Présent à Leipzig, à Hanau, à Brienne, à Arcis-sur-Aube, Charles de Bouteiller, qu'on avait placé à l'École de Metz à la première Restauration, commanda pendant les Cent-Jours et durant tout le blocus l'artillerie de la garde nationale de cette ville. Successivement major du 2e régiment à pied, commandant de l'artillerie à Thionville et secrétaire du comité consultatif de son arme, M. de Bouteiller, devenu lieutenant-colonel en 1825, eut en 1830 la direction administrative du dépôt central et de l'atelier de précision de Paris.

Par la suite, il commanda quelque temps comme colonel l'École d'application, et fit, en qualité de chef d'état-major général de l'artillerie les trois campagnes de 1831, 1832, 1833 en Belgique, les deux dernières au siège d'Anvers. Il obtint à cette occasion la décoration de commandeur de la Légion d'honneur et celle d'officier de l'ordre de Belgique.

Nommé maréchal de camp le 27 février 1841, il quitta la direction de Metz, où il était employé depuis 1833, et commanda successivement les Écoles de Toulouse et de Metz. Promu au grade de général de division le 12 juin 1848, M. de Bouteiller était membre du comité d'artillerie et du conseil de perfectionnement de l'École polytechnique.

Charles de Bouteiller est mort à Paris dans l'exercice de ses fonctions le 3 mars 1850, à l'âge de 63 ans.

Sources[modifier | modifier le code]

« Charles de Bouteiller », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, [détail de l’édition]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Familles subsistantes de la noblesse française