Charles Wright (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles Wright.
Charles Wright
Description de l'image Charles wright 5953.jpg.
Nom de naissance Charles Wright
Naissance
Pickwick Dam, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession
Distinctions
1999 - Chancelier de l'Académie des poètes américains.
2014 - Poète lauréat des États-Unis

Charles Wright, né le à Pickwick Dam (en), Tennessee, est un poète et professeur d'université américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Wright est né en 1935 à Pickwick Dam, dans l'état du Tennessee.

Après ses études au Davidson College[1], et y avoir obtenu le Bachelor of Arts en 1957[2] en histoire, il s'engage pour quatre ans (1957 - 1961) dans l'armée américaine[3], il servira dans une base située à Vérone en Italie, le paysage italien marquera sa littérature à venir comme source d'inspiration. Pendant son séjour italien, il découvre l'œuvre d'Ezra Pound et plus particulièrement le long poème Pisan Cantos[4]. De retour aux États-Unis il reprend ses études à l'Université de l'Iowa où il obtiendra son Master of Arts en 1963[5] sous la direction de Donald Justice[6]. Ayant pu obtenir une bourse Fullbright il pourra faire une année d'étude à l'Université de Rome (1963 - 1964).

En 1966, il commence sa carrière d'universitaire à l'Université de Californie à Irvine. En 1983, il entre à'Université de Virginie où il restera jusqu'à sa retraite en 2010.

il publie son premier recueil de poésie en 1970, The Grave of the Right Hand, depuis lors il publie régulièrement des recueils de poèmes qui renforceront son succès et lui vaudront plusieurs prix. Ses poèmes de formes élégiaques chantent le Sud et ses lumières avec une teinte de mystique chinoise[7].

Ses manuscrits sont déposés à l'Université de Virginie[8] et à la Emory University[9].

Publications[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Caribou, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2015,
  • Negative Blue, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2014,
  • Bye-and-Bye: Selected Late Poems, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2012[10],
  • Zone Journals, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2011,
  • Outtakes, illustrations de Eric Appleby, éd. Sarabande Books, 2010,
  • Sestets, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2009,
  • Littlefoot, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2008,
  • Scar Tissue, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2007,
  • The Wrong End of the Rainbow, éd. Sarabande Books, 2005,
  • Buffalo Yoga, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2004,
  • A Short History of the Shadow, éd.  Farrar, Straus and Giroux, 2003,
  • Negatif Blue, éd. Farrar, Straus and Giroux, 2000,
  • Appalachia,  éd. Farrar Straus Giroux, 1998, (édition française Les Appalaches. Editinter, traduit par Alice-Catherine Carls, 2009),
  • Black Zodiac, éd. Farrar, Straus and Giroux, 1997,
  • Chickamauga, éd. Farrar, Straus and Giroux, 1996,
  • The World of the Ten Thousand Things: Poems 1980-1990, éd. Farrar, Straus and Giroux , 1991,
  • Other Side of River, éd. Vintage Books, 1984,
  • Country Music: Selected Early Poems, éd. Wesleyan University Press, 1983,
  • Southern Cross, éd. Random House, 1981,
  • Dead Colors, éd. Meadow Press, 1980,
  • China Trace, éd.  Wesleyan University Press, 1977,
  • Colophons, éd. Windhover Press, 1977,
  • Bloodlines, éd. Wesleyan University Press, 1975,
  • Backwater, éd. Golem Press, 1973,
  • Hard freight (The Wesleyan poetry program, v. 69), éd. Wesleyan University Press, 1973
  • The Grave of the Right Hand, éd. Wesleyan University Press, 1970.

Prose, divers[modifier | modifier le code]

  • The Wig, éd.  Mercury House, 2003,
  • Quarter Notes, Improvisations and Interviews, éd.  University of Michigan Press, 1995,
  • Halflife: Improvisations and Interviews, 1977-87, éd. University of Michigan Press, 1988,
  • Wright, a profile, éd. Grilled Flowers Press, 1979

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Ses traductions anglaises de Selected Poems et de The Storm & Other Poems du poète italien Eugenio Montale[11] lui ont valu le Pen Translation Prize en 1978.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Wright in the New Yorker, par  Paul Muldoon pour le New Yorker, 2014[12],
  • So Fluid, So Limpid, So Musical, par Dan Chiasson pour la New York Review of Books, 2014[10],
  • Charles Wright Named America’s Poet Laureate, par Jennifer Schuessler, pour le New York Times, 2014[13],
  • Charles Wright, former U-Va. professor and author, is named new U.S. poet laureate, par Ron Charles, pour le Washington Post, 2014[14]
  • Charles Wright in Conversation, par Robert D. Denham, éd. McFarland, 2008,
  • Steal Away: selected and new poems by C.D. Wright, par Mark Neely pour la revue Jacket2, 2003[15]
  • Everywhere But His Own Country, par Robert M. West  pour la Asheville Poetry Review, 2002[16],
  • Charles Wright, The Art of Poetry, par J. D. McClatchy pour la Paris Review, 1989[17],
  • Interview with Charles Wright, par Carol Ellis pour l'Université de l'Iowa, 1986[18].
  • Diverses vidéo sur PBS NewHours[19].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2013, Bollingen Prize for American Poetry, pour Bye-and-Bye: Selected Late Poems [20],
  • 2007,  Griffin Poetry Prize (en) pour Scar Tissue [21],
  • 1998, Pulitzer Prize pour Black Zodiac[22],
  • 1997, National Book Critics Circle Award pour Black Zodiac [23]
  • 1996, Lenore Marshall Poetry Prize pour Chickamauga[24],

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Davidson College, « Davidson College - Davidson, NC », sur www.davidson.edu (consulté le 21 août 2017)
  2. (en) « Charles Wright | American poet », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Biographie de Charles Wright (1935 - ) », sur www.poetryfoundation.org (consulté le 6 juin 2010)
  4. (en) « Charles Wright | poetryarchive.org », sur www.poetryarchive.org (consulté le 20 août 2017)
  5. (en) « Charles Wright, UI Graduate 63MFA (Former Writers' Workshop Faculty) », sur www.iowalum.com (consulté le 7 juin 2010)
  6. (en) « Donald Justice », sur Poetry Foundation, (consulté le 20 août 2017)
  7. « More about Charles Wright »
  8. (en) « A Guide to the Charles Wright Papers ca. 1965-2000Wright, Charles Papers 11437-a », sur ead.lib.virginia.edu (consulté le 20 août 2017)
  9. « Charles Wright collection, »
  10. a et b Dan Chiasson, « ‘So Fluid, So Limpid, So Musical’ », sur The New York Review of Books (consulté le 20 août 2017)
  11. (en) J. D. McClatchy, « Interviews : Charles Wright, The Art of Poetry No. 41 », The Paris Review no 113, Winter II 1989
  12. « Charles Wright in The New Yorker », sur The New Yorker (consulté le 20 août 2017)
  13. (en) Jennifer Schuessler, « Charles Wright Named America’s Poet Laureate », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  14. (en) Ron Charles et Ron Charles, « Charles Wright, former U-Va. professor and author, is named new U.S. poet laureate », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)
  15. (en) « Jacket 22 - Mark Neely reviews 'Steal Away: selected and new poems' by C.D. Wright », sur jacketmagazine.com (consulté le 11 septembre 2017)
  16. « Everywhere But His Own Country »
  17. (en) Interviewed by J. D. McClatchy, « Charles Wright, The Art of Poetry No. 41 », The Paris Review,‎ (lire en ligne)
  18. « INTERVIEW WITH CHARLES WRIGHT », sur université Iowa, non daté
  19. (en) « Charles Wright | Tag », sur PBS NewsHour (consulté le 20 août 2017)
  20. « Yale awards Bollingen Prize in poetry to Charles Wright for book 'Bye-and-Bye' »
  21. (en) « Griffin Poetry Prize | Charles Wright », sur Griffin Poetry Prize (consulté le 20 août 2017)
  22. (en) « 1998 Pulitzer Prizes », sur www.pulitzer.org (consulté le 20 août 2017)
  23. (en) « National Book Critics Circle: awards », sur bookcritics.org (consulté le 20 août 2017)
  24. (en) aapone, « Lenore Marshall Poetry Prize », sur Lenore Marshall Poetry Prize, (consulté le 20 août 2017)
  25. « 1983 National Book Awards Winners and Finalists, The National Book Foundation », sur www.nationalbook.org (consulté le 20 août 2017)
  26. (en) « Charles Wright », sur www.poets.org (consulté le 6 juin 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]