Charles Wegelius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wegelius.
Charles Wegelius
Charles Wegelius (Tour de France 2007 - stage 7).jpg
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
EspooVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Équipe actuelle
Cannondale-Drapac (directeur sportif)
Spécialité
Équipier, grimpeur[1]
Taille
180 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Poids
62 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Christopher Wegelius (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes amateurs
1996-1998 Vendée U
1999 WCPP
Équipes professionnelles
09.1999 Linda McCartney (stage)
2000-2002 Mapei
2003-2004 De Nardi
2005-2008 Liquigas
2009 Silence-Lotto
2010 Omega Pharma-Lotto
2011 UnitedHealthcare
Équipes dirigées

Charles Wegelius est un coureur cycliste britannique né le à Espoo (Finlande). Il est passé professionnel en 2000 au sein de l'équipe Mapei. Il met un terme à sa carrière à l'issue du Tour de Padanie 2011 et entame ensuite une carrière de directeur sportif actuellement dans l'équipe Cannondale-Drapac.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Charles Wegelus commence la compétition à l’âge de 13 ans. Il prend sa première licence au VC York.

En 1996, pour sa dernière année chez les juniors, il rejoint l’équipe française Vendée U. Il remporte 17 victoires, son succès le plus important étant le Grand Prix des Nations juniors.

L'année suivante, il est intégré dans l’équipe espoir de Vendée U. Il y passe deux saisons, aux côtés dse meilleurs coureurs espoirs français et dispute des courses open avec des coureurs professionnels.

En 1999, il décide de retourner au Royaume-Uni et de courir pour une équipe financée par la fédération britannique : World Class Performance Program (WCCP). Il participe aux principales courses internationales espoirs de la saison 1999. Il remporte deux étapes du Tour de Thuringe, le titre national sur route chez les espoirs, et termine troisième de Liège-Bastogne-Liège espoirs. Au mois de septembre, il rejoint l’équipe cycliste professionnelle Linda McCartney en tant que stagiaire. Durant l’automne, il reçoit une proposition pour passer professionnel dans l'équipe Mapei.

Années italiennes[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière dans l'équipe Mapei en 2000, alors une des meilleures équipes du monde. Il y passe trois saisons. Après la disparition de l'équipe à la fin 2002, Charles Wegelius signe un contrat d'une saison dans l'équipe italienne de deuxième division De Nardi, dirigée par Gianluigi Stanga. Son rôle est d’accompagner dans la montagne son leader Serhiy Honchar. Ce dernier termine huitième du Tour d'Italie 2003. Son contrat est prolongé pour la saison 2004 avec le même objectif.

Le Tour d'Italie 2004 est un succès pour l’équipe De Nardi. Serhiy Honchar termine deuxième, Charles Wegelius fournit un important travail en roulant derrière Gilberto Simoni et Stefano Garzelli, grâce auquel Honchar conserve sa deuxième place pour deux secondes.

En 2005, il est recruté par l’équipe Liquigas qui a besoin de grimpeurs pouvant accompagner Danilo Di Luca sur les routes du Tour d'Italie. Il est équipier de Di Luca lors de sa victoire au Tour d'Italie 2007. Quelques mois plus tard, il dispute son premier Tour de France qui'il termine 45e à 1 h 45 minutes du vainqueur Alberto Contador.

Ses seules victoires sont obtenues lors de contre-la-montre par équipes. Son meilleur résultat individuel est une troisième place au général du Tour d’Aragon 2005, épreuve durant laquelle il se classe deuxième du contre-la-montre.

Controverse aux mondiaux de Madrid (2005)[modifier | modifier le code]

Pendant les championnats du monde sur route 2005 à Madrid. Charles Wegelius et Tom Southam ont un rôle d'équiper et doivent protéger leur leader Roger Hammond, seul sprinteur de l'équipe.

Pourtant, les deux coureurs Britanniques roulent en tête du peloton durant les 100 premiers kilomètres de la course, alors que les responsables de l'équipe de Grande-Bretagne n'ont donné aucune consigne allant dans ce sens.

Cette tactique de course à suscité de nombreuses interrogations chez les observateurs et journalistes présent sur la course. La réaction de la fédération Britannique est d'exclure Charles Wegelius et Tom Southam de toute future sélection en équipe nationale.

En 2013, dans son livre « Gregario », Charles Wegelius reconnaît avoir reçu 2 500 € pour rouler derrière l’échappée matinale. L’équipe d'Italie voulait absolument contrôler la course et permettre à Alessandro Petacchi de remporter le titre mondial. Il explique avoir agit de la sorte pour gravir les échelons dans le système professionnel italien, alors que l’équipe de Grande-Bretagne ne pouvait pas jouer la victoire sur cette course[2].

Années dans les équipes Lotto et United Healthcare[modifier | modifier le code]

En 2009, il rejoint l’équipe Silence-Lotto qui ambitionne une victoire de Cadel Evans au classement général du Tour de France. Pour y parvenir l’équipe belge a besoin de grimpeurs pouvant accompagner Cadel Evans.

Initialement, Charles Wegelius n'est pas sélectionné pour participer au Tour de France 2009. 48 heures avant le départ, il est appelé pour remplacer Thomas Dekker, provisoirement suspendu après un contrôle antidopage positif. L’objectif de victoire au classement général n'est pas atteint pour l’équipe, Cadel Evans termine le Tour à la trentième place. Charles Wegelius termine 59e à plus d'une heure du vainqueur d’Alberto Contador. En septembre, il est aligné sur la Vuelta, il participe à son troisième grand tour de la saison. Il abandonne lors de la quatrième étape.

La saison 2010 est la dernière au sein de l'équipe. Il se classe 29e du Tour d'Italie et abandonne au tour de Tour de France. Son contrat n’est pas renouvelé.

Il passe la saison 2011 dans l’équipe américaine UnitedHealthcare et met un terme à sa carrière après le Tour de Padanie 2011.

Après carrière[modifier | modifier le code]

À la suite de l'arrêt de sa carrière de coureur à la fin de l'année 2011, Wegelius est engagé par Jonathan Vaughters pour être un des directeurs sportifs de Garmin-Cervélo à partir de 2012[1]. Il s'occupe tout particulièrement des courses se déroulant en Italie[1].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Wegelius est le fils de Christopher Wegelius, un ancien banquier finlandais et le cavalier de saut d'obstacles le plus titré à avoir jamais représenté la Finlande[3].

Wegelius grandit en Angleterre, il a étudié à la Bootham School de York de 1989 à 1994[4]. Il est marié avec Camilla, avec qui, il a deux fils. Ils vivent en Finlande[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

8 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

4 participations

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2016 au 30 juin 2016
  2. Du 1er juillet 2016

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Daniel Benson, « Wegelius to Garmin-Cervelo as Director Sportif », sur cyclingnews.com,‎
  2. Charles Wegelius, Gregario : Un cycliste professionnel raconte le métier, Paris, Edition globe, juin 2015, 352 p
  3. Cyclingnews talks with Charly Wegelius Cyclingnews.com Accessed 26 September 2011
  4. “Lost” Old Scholars Bootham School Accessed 26 September 2011
  5. Wegelius calls time on cycling career Cyclingnews.com Accessed 26 September 2011

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Wegelius, Domestique : The Real-life Ups and Downs of a Tour Pro, Londres, Ebury Press, , 320 p. (ISBN 978-0091950934)
  • Charles Wegelius, Gregario : Un cycliste professionnel raconte le métier, Paris, Edition globe, , 352 p. (ISBN 978-2-211-22289-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :