Charles Van Den Born

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles-Louis Van Den Born
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Saint-Germain-en-Laye (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Sport

Charles-Louis Van Den Born, né le à Liège et mort le (à 83 ans) à Saint-Germain-en-Laye, est un cycliste et aviateur belge. Il est le premier en à voler en Extrême-Orient à Saïgon puis en 1911 à Bangkok, Hong Kong et Canton.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le , Charles Van Den Born est issu d'une famille bourgeoise liégeoise et d'une mère française. Il grandit dans le quartier d'Hocheporte.

Il est cycliste professionnel de 1895 à 1910. Durant cette période, il remporte à sept reprises le championnat de Belgique de vitesse[1]. Il obtient la médaille de bronze au championnat d'Europe en 1907 et aux championnats du monde sur piste en 1908 à Leipzig.

En 1909,Van Den Born rencontre dans un train un des pionniers de l'aviation Henri Farman qui lui transmet sa passion pour le vol. Le , Van Den Born remporte le prix Buirette avec un biplan Farman, en réalisant en aéroplane le circuit aérodrome de Bouy, camp de Châlons – Suippes – aérodrome de Bouy.[2]

En pilote lors de la Grande Semaine d'aviation de la Champagne en 1910.

Le , il devient le sixième Belge a obtenir sa licence de pilote. Farman lui confie alors la gestion de son école de pilotage. En juin 1910, il participe à la Grande Semaine d'aviation de Rouen. La même année, Van Den Born part avec sa femme en Indochine. Là bas, il contribue à la construction d'un biplan Farman. Le , environ 100 000 spectateurs assistent au vol au-dessus de l'Hippodrome de Phu Tho. Cet événement fut célébré en au Vietnam. Il est le premier aviateur à atterrir à Bangkok, Hong Kong et Canton. En , il a effectue une démonstration devant le roi de Siam, Rama VI. Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, il retourne en Europe pour rejoindre l'armée de l'air belge.

Après la guerre, Charles Van Den Born retourne en Indochine pour soutenir le développement de l'aviation tel que la construction d'un aéroport à Saïgon. Dans les années 1930, il achète une exploitation agricole. En 1936, il reçoit la nationalité française.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est emprisonné et torturé par l'armée japonaise. Ruiné et malade, il retourne en France. En 1958, il est mort dans une maison de retraite de la Légion d'honneur des suites d'une opération chirurgicale.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • 1907
    • Médaille de bronze, Europe Médaillé de bronze de la vitesse

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Spirit of Sha Tin, réplique de l'avion de Charles Van Den Born dans l'aéroport international de Hong Kong

Afin de célébrer le premier vol à Hong Kong, l'avion de Charles Van Den Born, baptisé Spirit of Sha Tin, est reconstruit et y effectue un vol le jour de la Fête du Roi des Belges le . Depuis l'avion est suspendu dans l'aéroport international de Hong Kong.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Julien Moës, Des ailes pour l'éternité, L'Homme de la tempête : le Diable étranger, , 242 p. (présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]