Charles Thomas Maillard de Tournon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le catholicisme image illustrant un évêque image illustrant italien
image illustrant un cardinal image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme, un évêque italien et un cardinal italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Charles Thomas Maillard de Tournon
Image illustrative de l'article Charles Thomas Maillard de Tournon
Biographie
Naissance
Turin, Drapeau de la Savoie Duché de Savoie
Ordination sacerdotale
Décès
Macao
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par Clément XI
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Fonctions épiscopales Patriarche latin d'Antioche

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles Thomas Maillard de Tournon, né le à Rumilly ou à Turin, au Piémont, alors dans le duché de Savoie et mort le à Macao[1], est un cardinal italien du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d'une ancienne et noble famille de Rumilly, son père est appelé à la cour du duc, à Turin, pour devenir ministre d'État ainsi que gouverneur du comté de Nice[2].

Charles Thomas Maillard de Tournon est nommé patriarche latin d'Antioche en 1701[2]. L'année suivante, il est nommé visiteur apostolique avec légat a latere chargé de promouvoir la foi catholique en Chine et aux Indes orientales[2]. Après des disputes avec l'empereur de Chine Kangxi sur la relation entre le christianisme et les rites chinois, il est exilé et remis aux Portugais à Macao.

Le pape Clément XI le crée cardinal lors du consistoire du .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Germain, Personnages illustres des Savoie, Autre Vue, , 619 p. (ISBN 978-2-9156-8815-3), p. 354.
  2. a, b et c Jean-Pierre Duteil, Le Mandat du ciel : le rôle des jésuites en Chine, de la mort de François-Xavier à la dissolution de la Compagnie de Jésus (1552-1774), Éditions Quæ, , 411 p. (ISBN 978-2-90910-911-4), p. 107.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]