Charles Simon (dramaturge)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Charles Simon (dirigeant sportif)
Charles Simon vers 1890

Charles Simon est un dramaturge et haut fonctionnaire français, né Charles Eugène Suisse[1], le 8 juillet 1850 à Paris (ancien 1er arrondissement)[2], mort en 1910.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Simon est le fils de Jules Simon, écrivain et homme d'État français, président du Conseil en 1876-77.

Lors de la Guerre franco-prussienne de 1870, Charles Simon est sous-lieutenant dans un bataillon de marche de la Garde nationale, et prend part au combat de la redoute de Montretout. En 1875, il est nommé secrétaire-rédacteur au Sénat, puis chef du secrétariat du Sénat. En 1876, il est chef de cabinet de son père, alors ministre de l'intérieur et président du Conseil. Aux élections législatives du 14 octobre 1877, candidat à Castres, il est battu par le député monarchiste sortant.

Journaliste, il collabore en 1872 au journal d'Edmond About, Le XIXe Siècle, aux côtés notamment de Francisque Sarcey. En 1878, il crée à Lille avec son frère Gustave Simon le journal Le Petit Nord[3]. Les deux frères fondent ensuite à Paris Le Petit Bleu, journal parlementaire hebdomadaire, actif au moment de l'affaire Dreyfus.

Dans les années 1890, Charles Simon se lance dans l'écriture théâtrale. Il écrit, en collaboration puis seul, plusieurs pièces, dont l'une, Zaza, créée en 1898 et interprétée par Réjane, remporte un vif succès.

Charles Simon fut secrétaire général du syndicat des auteurs et chevalier de la Légion d'honneur.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Jules Simon, Premières années, publié par Gustave et Charles Simon, Paris, Éditions Flammarion, 1901 ; En ligne sur archive.org
  • Jules Simon, Figures et Croquis, publié par Gustave et Charles Simon, Paris, Éditions Flammarion, 1909

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base Léonore
  2. Archives numérisées de l'état civil de Paris, fichier des actes reconstitués, vue no 24 (consulté le 11 mai 2012)
  3. « Le Petit Nord est le premier journal à employer les gros titres, et offre une présentation claire et lisible. Novateur, il annonce la presse du XXe siècle » La presse lilloise, page 19
  4. également secrétaire-rédacteur au Sénat et journaliste Alfred Bonsergent sur BnF.fr
  5. Fine Mouche sur BnF.fr
  6. Fine Mouche sur ECMF
  7. Notice sur BnF.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, 1893 ; disponible sur Gallica

Liens externes[modifier | modifier le code]