Charles Simic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Simic
Image dans Infobox.
Charles Simic
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Oak Park and River Forest High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Liste détaillée

Charles Simic[1], (en serbe :Душан "Чарлс" Симић Dušan Simić) né à Belgrade le , est un poète, essayiste, traducteur et professeur d'université américain d'origine yougoslave[2]. Il a été élu en 1995 membre de l' Académie américaine des arts et des lettres[3], puis Chancelier de l'Academy of American Poets en 2000[4]. En 2007, il est élu Poète Lauréat des États-Unis[5],[6] auprès de la Bibliothèque du Congrès. Il est également professeur émérite de l'Université du New Hampshire[7], où il enseigne la critique littéraire et la création littéraire depuis 1973[8].

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1938 à 1954[9], Charles Simic vit en Yougoslavie, traversant dès son enfance les tragédies du pays[10] : seconde guerre mondiale, guerre civile, dictature de Tito. Lorsqu'il a 16 ans, sa famille émigre en France, puis aux États-Unis pour vivre à Oak Park dans la banlieue de Chicago[11]. Après ses études secondaires, il s'engage dans l'armée de 1961 à 1963[12]. Démobilisé il suit ses études à la New York University où il obtiendra son Bachelor of Arts en 1966.

Il s'est fait connaitre comme un poète minimaliste écrivant des poèmes laconiques, énigmatiques semblables aux Haïkus bouddhistes japonais. En dehors de la poésie il a écrit divers essais touchant divers sujets comme le Jazz, la philosophie, l'esthétique. Enfin il a diffusé la poésie yougoslave en traduisant les poètes de son pays d'origine. Il a écrit de nombreux articles dans des revues prestigieuses telles que la New York Review of Books[13] ou le New Yorker[14]

Charles Simic vit à Strafford, dans l'état du New Hampshire[15].

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • The Lunatic, éd. Ecco press, 2015[16],
  • New and Selected Poems: 1962-2012, éd. Harcourt, 2013[17],
  • Master of Disguises, éd.  Houghton Mifflin Harcourt, 2010[18],
  • Weather Forecast for Utopia & Vicinity, éd. Station Hill Press, 2010,
  • That Little Something,  éd.  Harcourt, 2008[19],
  • My Noiseless Entourage, éd. Harcourt, 2005[20],
  • Selected Poems: 1963-2003, éd. Faber and Faber, 2004,
  • The Voice at 3:00 AM: Selected Late and New Poems, éd. Harvest Books, 2003[21],
  • The Metaphysician in the Dark, éd. University of Michigan Press, 2003,
  • Night Picnic, éd.  Houghton Mifflin Harcourt, 2001,
  • Jackstraws, éd. Mariner Books, 1999[22],
  • Walking the Black Cat,  éd. Mariner Books 1996, 
  • A Wedding in Hell, éd. Mariner Books 1994,
  • Hotel Insomnia,  éd. Harvest Books, 1992
  • The Book of Gods and Devils,  éd. Harcourt Brace Jovanovich, 1990,
  • Selected Poems: 1963-1983, éd. George Braziller, 1990,
  • The World Doesn’t End: Prose Poems,  éd. Harvest Books, 1989,
  • Unending Blues, éd. Mariner Books, 1986.
  • Selected Poems, 1963-1983, éd. George Braziller, 1985,
  • Austerities,  éd. George Braziller, 1982
  • Classic Ballroom Dances,  éd. George Braziller, 1980
  • Brooms: Selected Poems , 1978
  • School for Dark Thoughts 1978
  • Charon's Cosmology éd. George Braziller, 1977
  • Biography and a Lament , 1976
  • Return to a Place Lit by a Glass of Milk,  éd. George Braziller, 1974
  • White,  éd. Logbridge-Rhodes, 1972
  • Dismantling the Silence,  éd. George Braziller, 1971
  • Somewhere among Us a Stone is Taking Notes , 1969
  • What the Grass Says 1967

Essais et proses[modifier | modifier le code]

  • The Life of Images, éd. Ecco press', 2015[16],
  • Confessions of a Poet Laureate, éd. New York Review Books, 2010,
  • The Renegade,  éd.George Braziller, 2008,
  • The Monster Loves His Labyrinth, éd.  Ausable Press, 2008[23],
  • Memory Piano, éd. University of Michigan Press, 2006,
  • A Fly in the Soup: Memoirs,  éd. University of Michigan Press, 2000
  • Orphan Factory: Essays and Memoirs, éd. University of Michigan Press, 1997
  • The Unemployed Fortune-Teller: Essays and Memoirs,  éd. University of Michigan Press, 1994
  • Dime-Store Alchemy: The Art of Joseph Cornell,  éd. NYRB Classics, 1992
  • Wonderful Worlds, Silent Truth: Essays on Poetry and a Memoir, éd. University of Michigan Press, 1990,
  • The Uncertain Certainty: Interviews, Essays, and Notes on Poetry, éd. University of Michigan Press, 1986.
  • Another Republic, éd . ECCO Press, 1984.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • de Gunter Grass, The Gunter Grass Reader 2004
  • de Radmila Lazic, A Wake for the Living 2003
  • de Aleksander Ristovic, Devil's Lunch 1999
  • de Novica Tadic, Night Mail: Selected Poems 1992
  • de Stavko Janevski, Bandit Wind 1991
  • de Aleksandar Ristovic, Some Other Wine or Light 1989
  • de Ivan V. Lalic, Roll Call of Mirrors 1987
  • de Tomaz Salamun, Selected Poems 1987
  • de Tomaz Salamun, Selected Poems 1987
  • de Slavko Mihalic, Atlantis 1983
  • de Vasko Popa,  Homage to the Lame Wolf: Selected Poems,  éd. Oberlin College, 1979
  • Anthologie Four Modern Yugoslav Poets: Ivan V. Lalic, Branko Miljkovic, Milorad Pavic, Ljubomir Simovic 1970
  • de Vasko Popa,  The Little Box: Poems 1970
  • de Ivan V. Lalic,  Fire Gardens 1970.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Simic writes in bed, par Eugenia Williamson pour le Boston globe, 2015[31],
  • Serbian roots, American spirit: An interview with Charles Simic, par Andrej Klemencic pour Balkan Insight, 2011[32],
  • Cheerful Pessimist, par Susie DeFord pour le Bomb Magazine, 2010[33],
  • More Than a Laureate, par Adam Kirsch pour le New York Sun, 2007[34],
  • Charles Simic, interview par Mark Ford pour la Paris Review, 2005[35],
  • Orphan of silence : the poetry of Charles Simic, par Mijuk Goran, thèse de doctorat soutenue à Fribourg, 2002[36],
  • White Dawns, Black Noons, Twilit Days: Charles Simic's Poems Before Poetry, par  John T. Lysaker, éd. Northwestern University, 2001[37],
  • Portrait de Charles Simic pour la Cortland Review, 1998[38],
  • Charles Simic - Interview, par Dejan Stojanovic pour le Serbian Magazine, 1991[39].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Charles Simic | American poet », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Charles Simic », sur www.nndb.com (consulté le )
  3. (en-US) « Academy Members – American Academy of Arts and Letters », sur artsandletters.org (consulté le )
  4. (en) aapone, « chancellors », sur chancellors, (consulté le )
  5. (en-US) « What Do Poets Laureate Do? | From the Catbird Seat: Poetry & Literature at the Library of Congress », sur blogs.loc.gov, (consulté le )
  6. « Past Poets Laureate, 2001-2010 (Poet Laureate Consultant in Poetry: The Poetry and Literature Center at the Library of Congress) », sur www.loc.gov (consulté le )
  7. (en) « Charles Simic », sur College of Liberal Arts (consulté le )
  8. (en) Charles Simic, « Charles Simic », sur Charles Simic, (consulté le )
  9. « The LOC.GOV Wise Guide : Surrealistically Speaking Simic », sur www.loc.gov (consulté le )
  10. (en) Charles Simic, « Charles Simic », sur Charles Simic, (consulté le )
  11. « More About Charles Simic: Poet Laureate Consultant in Poetry, 2007-2008 (The Poetry and Literature Center at the Library of Congress) », sur www.loc.gov (consulté le )
  12. (en) « Charles Simic Biography », sur www.infoplease.com (consulté le )
  13. « Charles Simic », sur The New York Review of Books (consulté le )
  14. « Charles Simic », sur The New Yorker (consulté le )
  15. (en-US) « Charles Simic | National Book Festival - Library of Congress », sur www.loc.gov (consulté le )
  16. a et b (en-US) Dwight Garner, « Review: Charles Simic Displays a Poet’s Voice and His Passions », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  17. (en-US) Steven Ratiner et Steven Ratiner, « Charles Simic collects his best poems from 1962-2012 », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le )
  18. (en) « BOMB Magazine — Master of Disguises by Luke Bloomfield », sur bombmagazine.org (consulté le )
  19. (en-US) Katha Pollitt, « That Little Something - Charles Simic - Book Review », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  20. « Charles Simic: MY NOISELESS ENTOURAGE », sur edwardbyrne.blogspot.fr (consulté le )
  21. « Simic's Peregrinations » (consulté le )
  22. « Poetry Review: Charles Simic », sur bostonreview.net (consulté le )
  23. « Review from 32.1 », sur indianareview.blogspot.fr (consulté le )
  24. « The Zbigniew Herbert Award Ceremony 2014 », sur www.fundacjaherberta.com (consulté le )
  25. « Frost Medalists - Poetry Society of America », sur www.poetrysociety.org (consulté le )
  26. « Poets.org - Poetry, Poems, Bios & More » (version du 25 juin 2008 sur l'Internet Archive),
  27. (en-US) « Griffin Poetry Prize | Charles Simic », sur Griffin Poetry Prize (consulté le )
  28. (en) « The Pullizer prizes », sur www.pulitzer.org (consulté le )
  29. (en) « Charles Simic — MacArthur Foundation », sur www.macfound.org (consulté le )
  30. (en-US) « John Simon Guggenheim Foundation | Charles Simic », sur www.gf.org (consulté le )
  31. « New England writers at work: Charles Simic - The Boston Globe », BostonGlobe.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. « Serbian roots, American spirit: An interview with Charles Simic :: Balkan Insight », sur www.balkaninsight.com (consulté le )
  33. (en) « BOMB Magazine — Cheerful Pessimist by Susie DeFord », sur bombmagazine.org (consulté le )
  34. « More Than a Laureate - The New York Sun », sur www.nysun.com (consulté le )
  35. (en) Interviewed by Mark Ford, « Charles Simic, The Art of Poetry No. 90 », The Paris Review,‎ (lire en ligne, consulté le )
  36. (en) Mijuk, Goran, « Orphan of silence », rero doc,‎ (lire en ligne, consulté le )
  37. « White Dawns, Black Noons,Twilit Days: Charles Simic's Poems Before Poetry »
  38. « Charles Simic, Interview: Issue Four -- The Cortland Review », sur www.cortlandreview.com (consulté le )
  39. Charles Simic - Interview by Dejan Stojanovic (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]