Charles Prince

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prince et Petitdemange.
Charles Prince
Description de cette image, également commentée ci-après
Charles Prince au début des années 1900.
Nom de naissance Charles Ernest René Petitdemange
Naissance
Maisons-Laffitte (Seine-et-Oise)
Nationalité Drapeau de la France France
Décès (à 61 ans)
Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne)
Les Terreurs de Rigadin (1911).

Charles Ernest René Petitdemange, connu sous le nom de scène Charles Prince ou Prince Rigadin, né à Maisons-Laffitte le [1] et mort à Saint-Maur-des-Fossés le , est un acteur, réalisateur et scénariste français.

Il créa au cinéma le personnage de Rigadin dans une multitude de courts métrages mis en scène par Georges Monca entre 1910 et 1920, devenant l'une des premières vedettes comiques du cinéma français au temps du muet. Il fut également le scénariste et réalisateur de plusieurs bandes.

Il est à noter que Prince Rigadin était également le nom d'un cheval de course qui courait notamment en 1922[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son visage caractérisé par un nez retroussé l'amène à incarner des personnages comiques, d'abord au théâtre, puis au cinéma. Charles Petitdemange débute donc au théâtre, où il obtient un premier prix de comédie et prend le pseudonyme de Prince[3]. Engagé par Pathé Frères en 1908, il incarne sur l'écran, à partir de 1910 et jusqu'en 1920, le personnage comique de Rigadin (Moritz en Allemagne, Whiffles au Royaume-Uni et aux États-Unis, Tartufini en Italie, et enfin Sallustino en Espagne), émule de Max Linder.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

De 1901 à 1910[modifier | modifier le code]

Année 1911[modifier | modifier le code]

Année 1912[modifier | modifier le code]

Tous les films sont des courts métrages réalisés par Georges Monca, sauf indication contraire. Dans les titres comprenant le nom Rigadin l'acteur joue ce rôle.

1913[modifier | modifier le code]

Tous les films sont des courts métrages réalisés par Georges Monca, sauf indication contraire. Dans les titres comprenant le nom Rigadin l'acteur joue ce rôle.

1914[modifier | modifier le code]

Tous les films sont des courts métrages réalisés par Georges Monca, sauf indication contraire. Dans les titres comprenant le nom Rigadin l'acteur joue ce rôle.

1915[modifier | modifier le code]

Tous les films sont des courts métrages réalisés par Georges Monca, sauf indication contraire. Dans les titres comprenant le nom Rigadin l'acteur joue ce rôle.

1916[modifier | modifier le code]

Tous les films sont des courts métrages réalisés par Georges Monca, sauf indication contraire. Dans les titres comprenant le nom Rigadin l'acteur joue ce rôle.

1917[modifier | modifier le code]

Tous les films sont des courts métrages réalisés par Georges Monca, sauf indication contraire. Dans les titres comprenant le nom Rigadin l'acteur joue ce rôle.

1918[modifier | modifier le code]

Tous les films sont des courts métrages réalisés par Georges Monca, sauf indication contraire. Dans les titres comprenant le nom Rigadin l'acteur joue ce rôle.

1919[modifier | modifier le code]

1920[modifier | modifier le code]

de 1921 à 1930[modifier | modifier le code]

de 1931 à 1933[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Journal Le Figaro du 19 mars 1914. Principaux interprètes de la comédie Ma Tante d'Honfleur, de Paul Gavault. C'est sur ce dernier succès que le théâtre des Variétés ferme ses portes au début de la Première Guerre mondiale.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance n° 30 (vue 390/481)avec mentions marginales des mariages. Archives départementales des Yvelines en ligne, état-civil de Maisons-Laffitte, registre NMD 1868-1872.
  2. Le Concours Hippique du Touquet, (lire en ligne), p. 373
  3. http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/fiches_bio/prince/prince.htm
  4. Louis Schneider et Pierre Souvestre, « Théatre des Variétés, Geneviève de Brabant », Comoedia, no 96,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 26 octobre 2017)