Charles Najman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Najman
Description de cette image, également commentée ci-après
Charles Najman en 2015
Naissance
Nationalité Française
Décès (à 60 ans)
Profession Réalisateur
Écrivain
Films notables La mémoire est-elle soluble dans l'eau ?

Charles Najman est un réalisateur et écrivain français, né le et mort à son domicile de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'actrice Solange Najman[2], Charles Najman est issu d'une famille juive polonaise dont le père fut un militant communiste. Sur le plan politique, Charles Najman marchera sur les traces de son frère, le journaliste et homme politique Maurice Najman (1948-1999), en devenant dans les années 1970-1975 tour à tour représentant lycéen puis représentant étudiant au sein de l'Alliance marxiste révolutionnaire (AMR), parti trotskiste de tendance pabliste autogestionnaire.

Après des études de philosophie à l'université, il se tourne vers l'écrit, puis vers le cinéma. Son œuvre cinématographique reste marquée par les deux grands thèmes qui ont passionné sa vie : le génocide des juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale et la culture haïtienne. Rescapée d'Auschwitz, sa mère, Solange, fille d'une cousine de Rosa Luxemburg, sera, en 1996, le personnage central de La mémoire est-elle soluble dans l'eau ?, film mémoriel sur la tragédie des camps de la mort[3],[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • La Police des images par Charles Najman et Nicolas Tourliere, Encre édition, Paris, 1979, (ISBN 2864180464), (ISBN 9782864180463)
  • Haïti, Dieu seul me voit, récit, Le Nadir, Balland, Paris, 1995, (ISBN 2-7158-1077-6) (bourse de la Villa Médicis).

Autres ex-militants de l'AMR[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télérama, 18 juillet 2016
  2. Le Monde, 10 juin 2018, p. 21.
  3. « Charles Najman rejoint Pitchipoï », sur Libération.fr, (consulté le 17 septembre 2020)
  4. « In memoriam Charlie Najman », sur Fondation connaissance et liberté, (consulté le 17 septembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]