Charles Moreau-Vauthier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moreau et Vauthier.
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Charles Moreau-Vauthier
MortdeJosephBara2.jpg

La Mort de Bara, château de Nérac.

Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Charles Moreau-VauthierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Charles Moreau-Vauthier, né en 1857, mort en 1924, est un peintre, historien de l'art et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Moreau-Vauthier est le fils d'Augustin-Jean Moreau-Vauthier, artisan sur ivoire, et le frère de Paul Moreau-Vauthier, sculpteur du Mur aux victimes des révolutions.

Il étudie la peinture sous la direction de Jean-Léon Gérôme et de Paul Baudry à l'École des beaux-arts de Paris. Il expose au Salon de Paris entre 1880 et 1887.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'art publiés par Hachette : Les chefs-d'œuvre des grands maîtres, Les peintres populaires (1914), La Peinture (1913), ainsi que des livres pour enfants (albumsSilhouette). Il est également l'auteur de plusieurs romans comme La Vie d'artiste (Plon, 1892), ou Les rapins (Flammarion, 1896). Il a également écrit des articles de journaux.

Il s'installe en 1906 à Bourron-Marlotte où il ouvre un petit musée local. En décembre 1907, il fonde la Société des amis de la forêt de Fontainebleau dont il est le vice-président, ainsi que la Société l'Artistique. Il enseigne le dessin à l’école Comairas de Fontainebleau.

Il est enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise[1],[2].

L'école maternelle de Bourron-Marlotte porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :